ARRÊTER DE FUMER GRÂCE À L’HOMÉOPATHIE

Arrêter de fumer grâce à l'homéopathie

L’homéopathie est une technique très intéressante contre la cigarette. Notamment pour arrêter les symptômes de sevrage encourus par la cigarette. Cette méthode est cependant non conventionnelle est jugée par le conseil scientifique comme “pseudo scientifique”, cela veut dire qu’elle n’est pas vraiment reconnue et qu’elle sera bien évidemment non remboursée par l’État. En revanche, c’est une méthode qui a connu un certain succès durant le XXe siècle et la première partie du XXIe siècle pouvant soigner tout un tas de pathologies. Par exemple, des maux de ventre, des troubles du sommeil, mais également agir sur des individus en situation d’addiction à des substances nocives, ce qui peut être intéressant lors du traitement contre la dépendance à la cigarette.

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie signifie “similaire à la souffrance” en grec. Elle permet de soigner certains patients de certaines pathologies en donnant au patient des résidus de substances organiques. Ce qui provoque les symptômes similaires à la pathologie. Mais comme ses remèdes homéopathiques sont dépourvu de principes actifs dû à leur très forte dilution, ce qui vous empêchera alors de développer de manière plus importante la maladie et réduisant ainsi une bonne partie des effets secondaires. L’homéopathie fonctionne également par effet placebo pour supprimer certaines allergies.

L’homéopathie pour arrêter de fumer

L’homéopathie est une technique très utilisée dans le sevrage tabagique. Il peut être intéressant dans ce cas, de se faire suivre par un médecin homéopathe, qui saura vous guider vers la bonne voie, ce qui limitera également votre risque d’échec. Certains composés homéopathiques peuvent agir contre les troubles comportementaux.  Par exemple, l’irritation en fonction de la dilution. Nous allons voir dans cet article, que certains symptômes liés au tabac et notamment l’envie de cette substance peuvent être calmés par l’homéopathie. 

Sevrage tabagique et homéopathie

Le sevrage tabagique par homéopathie fonctionne plus ou moins en fonction des patients. Tout dépend également de la relation que vous aurez avec votre médecin homéopathe, ce qui peut grandement changer votre taux de réussite. Certains spécialistes affirme que deux séances d’homéopathie peuvent suffire pour arrêter de fumer. Bien évidemment, avec un traitement suivant les séances, qui peut aller de huit jours jusqu’à six mois. Il est fortement recommandé de changer votre mode de vie en supplément à l’homéopathie. Vous pouvez notamment commencer à faire du sport, changer votre mode d’alimentation et évitez surtout les boissons alcoolisées ou sucrées.

Les médicaments homéopathiques pour soulager de tabagisme

Le sulfur 15 ch

Le sulfur 15 ch est très utilisé pour remédier à diverses pathologies. Par exemple, des pathologies de type dermatologique comme de l’eczéma. Mais également dans la sphère digestive ou la sphère cardio-vasculaire, il se pourrait bien qu’il réduise votre risque d’hypertension artérielle par exemple. Le sulfure peut agir sur les troubles de l’humeur ou organiques, il peut agir sur vos démangeaisons si vous en avez. Ce qui est intéressant avec ce remède et qu’il peut améliorer nettement votre état de santé, tout en réduisant vos symptômes digestifs. Il est recommandé de l’utiliser une fois par jour, en cas de symptômes très forts. Si vos symptômes sont assez doux, vous pouvez l’utiliser une fois par semaine uniquement. 

Le Nux Vomica 30 ch

Ce composé organique issu de la noix vomique, une graine issue d’un arbre poussant en Asie du Sud-Est et disposant de fortes propriétés. Il peut se diluer de différentes manières par exemple, en 30 ch où il sera dans ce cas-là, pris trois fois par jour en gélules. En 15 ch où il peut être pris jusqu’à cinq fois par jour en petites gélules. Il peut aussi exister sous forme de cachets.  Le Nux Vomica 3O ch peut notamment rééquilibrer votre transit intestinal ou alors agir sur votre stress qui peut être un véritable problème lors de l’arrêt de la cigarette.

La Staphysgria 30 ch

Il s’agit d’une espèce de plantes poussant dans le bassin méditerranéen. La Staphysgria 15 ch ou 30 ch est fortement utilisée sur les troubles d’humeur, mais également pour résoudre des problèmes de ventre. Elle peut t’être prise sous différentes dilutions. Par exemple en 5,7,9,15 ou encore 30 ch. .

Le Tabacum

Il porte très bien son nom, cette plante est très utile contre les nausées causées par la cigarette. Le Tabacum empêchera ainsi les vomissements et pourra vous permettre de retrouver une vie quasiment normale après votre sevrage tabagique. Il peut être dilué de différentes manières. Par exemple, en 5 ou 7 ch. Il est recommandé de prendre 3 granules jusqu’à 3x par jour contre les nausées ou les vomissements.

Le Caladium

Cette plante a la particularité de vous des habitués de la cigarette. Le Caladium offre des propriétés intéressantes contre les symptômes de sevrage et notamment en agissant sur vos habitudes. Il peut être dilué de différentes manières, identiquement aux autres plantes. Par exemple en 9 ou 18 ch.Vous pouvez la prendre : le matin, le midi et le soir.

L’argentum Nitricum 9 et 15 ch

L’artentum nitricum est issu du nitrate d’argent, c’est un remède très intéressant contre l’anxiété, le stress ou l’irritation. N’oubliez pas de l’apprendre fortement diluée, afin de ne pas subir d’effets secondaires.

L’anarcadium orientale 9 ch

Elle se trouve sous forme de granulés, plus ou moins diluée. Ses granulées sont issus d’une plante orientale, nommée Semecarpus anacardium. L’anarcadium oriental 9 ch permettra notamment de limiter vos troubles intestinaux ou la fatigue ou les troubles de la mémoire. Ce qui peut être très intéressant lors de l’arrêt de la cigarette. Il est recommandé de la prendre en dilution moyenne (9 ch) jusqu’à 5 granules par jour. 

La Gelsenium 9 ch

Il est possible de la gelsenium prendre plus ou moins diluée. Par exemple elle est disponible en 2 ou 9 ch. Il ne sera pas forcément nécessaire de la prendre aussi peu diluée. Elle peut fortement réduire les symptômes liés au sevrage. Elle agit contre l’anxiété, les troubles du sommeil ou encore les migraines causées par l’arrêt de la cigarette.

Les avantages des substituts nicotiniques par rapport aux autres traitements

-Atténuent les symptômes de sevrage 

-Pas de risques de surdosage 

-Taux de réussite intéressant 

-Remboursés par la sécurité sociale 

Pour finir, on remarque que l’homéopathie est une bonne solution pour réduire, voire complètement supprimer les symptômes de sevrage tabagique.De plus, c’est un traitement intéressant, car il ne comporte quasiment pas d’effet secondaire. En revanche, il est à noter qu’il n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

A voir aussi :

Hypnose pour arrêter de fumer : c’est quoi ?

Comment bien choisir son substitut nicotinique ?

Le patch nicotine pour arrêter de fumer

Sevrage tabagique contre la cigarette

Acupuncture et arrêt tabac

Les plantes pour un sevrage tabagique

Autres méthodes pour arrêter de fumer

Les différents médicaments pour arrêter de fumer 

Nos astuces pour arrêter de fumer

Comment éviter la rechute à la cigarette ?