HYPNOSE POUR
ARRÊTER DE FUMER

Pour arrêter de fumer, nombreuses sont les stratégies. Substituts, arrêt progressif ou encore thérapie, tout est bon pour mettre fin à la dépendance. Mais une méthode est de plus en plus prisée ces dernières années car elle fait ses preuves : l’hypnose ! Attention, on ne parle pas ici de prestidigitateurs ou d’arts du spectacle, mais d’hypnose médicale, qui sert à débloquer des automatismes présents inconscients dans notre cerveau. C’est dans le traitement des addictions que l’hypnose médicale s’est fait mieux connaître. Dans cet article vous allez découvrir comment traiter la dépendance à la cigarette grâce à l’hypnose

Qu’est-ce que l’hypnose pour arrêter de fumer ?

L’hypnose est définie comme un état de conscience altérée dans lequel une personne à un apparence endormie ou de transe. L’hypnose clinique peut être utilisée pour traiter certains problèmes physiques ou psychologiques. On l’utilise fréquemment pour aider les patients à contrôler leurs douleurs, par exemple. Elle est aussi utilisée pour traiter une large palette d’autres conditions telles que les problèmes de poids, les troubles du langage, et les problèmes d’addiction.

L’efficacité de l’hypnose est toujours discutée aujourd’hui. Certains pensent que l’hypnose est juste une formule pour faire en sorte qu’une personne se relaxe, et que par conséquent elle se concentre davantage et soit plus à l’écoute des suggestions, comme celle d’arrêter de fumer, par exemple.

Bien que le patient puisse avoir l’air d’être en transe durant l’hypnose, il n’est pas inconscient. Il est toujours conscient de ce qui l’entoure et de là où il se trouve. Bien qu’on puisse le voir dans certaines émissions de divertissement, l’hypnotiseur ne peut pas forcer l’hypnotisé à faire des choses contre son gré. D’ailleurs, les tests cérébraux effectués sur les patients durant les séances d’hypnose montrent un haut niveau d’activité neurologique.

Durant les séances d’hypnose pour l’arrêt de la cigarette, on demande souvent aux patients d’imaginer les conséquences négatives de la cigarette. L’hypnotiseur peut même faire en sorte que l’hypnotisé ait des sensations désagréables par rapport à la cigarette. Il peut faire en sorte que le patient, par exemple, ait envie de vomir à la vue d’une cigarette, où qu’il sente des sensations désagréables.

La méthode de Spiegel’s est une technique d’hypnose très populaire qui se concentre sur trois idées principales :

  • Fumer empoisonne le corps
  • Nous avons besoin de ce corps pour vivre
  • Nous devons respecter notre corps et le protéger

L’idée est d’apprendre au fumeur l’auto-hypnose pour qu’en se répétant ces phrases à chaque fois qu’il veut fumer, l’envie le révulse.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Comment ça fonctionne ?

En général, l’hypnose ne marche pas pour tout le monde. Environ une personne sur quatre n’est pas compatible à l’hypnose. Quand ça marche, l’intensité de l’hypnotisation peut varier d’une personne à l’autre.

L’hypnose peut être plus ou moins efficace : cela dépend du praticien. Les résultats d’études sont mitigés. En 2010, une étude publiée trouve qu’il n’y a pas assez de preuves pour soutenir l’utilisation de l’hypnose. Une autre étude publiée deux ans plus tard rapporte qu’il existe des bénéfices possibles à l’hypnose. C’est indéniable : comme le rapporte la société américaine du Cancer, même si les études ne confirment pas forcément l’efficacité de cette technique, il y a des gens qui ont été aidés grâce à l’hypnose.

Durant l’hypnose, un praticien formé appelé l’hypnotiseur ou hypnothérapeute induit le patient dans un état de concentration et de forte attention. Il s’agit là d’un processus verbal avec beaucoup de parlé et de répétitions.

L’état de transe dans lequel le patient entre peut sembler s’apparenter à du sommeil, mais au contraire : il est parfaitement conscient de tout ce qu’il se passe. Lorsqu’il est en état de transe, l’hypnothérapeute entreprend de lui faire des “suggestions” guidées qui vont le pousser et l’aider à réussir son but thérapeutique.

Étant dans un état de concentration extrême, le patient se voit plus à l’écoute des propositions de l’hypnothérapeute, alors que s’il était dans un état normal, il aurait plus tendance à se braquer, à choisir inconsciemment de ne pas écouter. Quand la séance s’achève, le thérapeute sort son patient de l’état de transe, si ce dernier n’en revient pas par lui-même. Aujourd’hui, on ne détermine toujours pas comment cet état de concentration intérieure peut avoir un tel impact.

L’hypnothérapie peut semer quelques graines parmi les suggestions du praticien dans la tête du patient : des graines qui germent en changements de comportement totaux. Elle permet aussi de “nettoyer” le cerveau, d’en dégager tous les obstacles qui empêchent le fumeur d’accepter sa condition et les problèmes auxquels il fait face chaque jour qui le poussent à retourner vers la cigarette.

Des chercheurs d’Harvard ont étudié le cerveau de 57 personnes durant l’hypnose guidée. Ils ont trouvé que :

  • Les deux pôles du cerveau qui gèrent la manière d’appréhender des événement et de les contrôler montraient une meilleur activité durant l’hypnose
  • La zone du cerveau qui est responsable des actions d’une personne et la zone qui prend conscience de ces actions étaient déconnectées durant l’hypnose.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Les différents types d’hypnose

Si vous avez décidé de sauter le pas dans l’hypnothérapie, la première chose à faire est de bien vous renseigner : ce que vous êtes en train de faire puisque vous êtes arrivés jusqu’à cette partie de l’article. L’hypnothérapie est un outil remarquable qui peut être utilisé dans pleins de contextes différents, de plusieurs manières différentes.

  • L’hypnothérapie cognitive

L’hypnothérapie cognitive utilise l’hypnose pour aider à faire une sorte de mise à jour dans le subconscient en ligne avec le conscient et dans sa manière de comprendre la réalité. Cette technique s’influence d’une palette d’autres techniques et les combines pour s’ajuster aux buts, aux valeurs, et aux besoins personnels du patient. Le cognitif peut être sollicité pour plusieurs issues, mais particulièrement les phobies et l’anxiété. Nombreux sont les hypnothérapeutes qui trouvent que la relaxation progressive est très efficace pour aider une personne à s’immerger en état de transe. C’est un peu comme un massage mental.

  • L’hypnothérapie Ericksonienne

Milton Erickson était un psychiatre spécialisé dans la thérapie de famille et l’hypnose médicale. Son travail est dit révolutionnaire dans le monde de l’hypnothérapie et son approche est maintenant utilisée par un nombre grandissant d’hypnothérapeutes. Différentes des autres formes d’hypnose, l’hypnothérapie ericksonienne utilise des suggestions indirectes et un storytelling subliminal pour altérer le comportement. Ce type d’hypnothérapie peut être plus attirant pour ceux qui ont déjà testé les autres approches sans conviction.

  • L’hypno-psychothérapie

Il s’agit d’une approche interactive, où l’hypnose est utilisée en plus d’autres types de thérapies (comme la psychodynamique). Les professionnels qui offrent ce genre de prestation sont entraînés aussi bien en hypnothérapie qu’en psychothérapie. L’hypno-psychothérapie peut être utilisée au regard de problèmes plus profondément enfouis et peut être utile pour ceux qui pensent qu’il serait bénéfique pour eux de travailler de manière plus intensive sur eux-même.

 

  • L’hypnoanalyse

S’inspirant de concepts de psychothérapie analytique, l’hypnoanalyse cherche à identifier la cause et l’événement déclencheur qui a conduit au mal-être qui pèse sur le patient. En identifiant la racine du problème, l’hypnothérapiste aide à réduire les associations négatives et à résoudre les problèmes du patient. Ce procédé s’étend la plupart du temps sur plusieurs sessions, ce qui permet au patient et au thérapeute de construire une relation et travailler dans un environnement de confiance et sain.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide
  • La programmation neuro-linguistique (PNL)

La PNL n’est pas un type d’hypnothérapie, mais une autre technique que les hypnothérapeutes emploient beaucoup durant leurs sessions. Conçue par les docteurs Richard Bandler et John Grinder, cette technique cherche à aider les gens à s’aider eux-mêmes pour atteindre un état d’excellence et de bonheur.

  • La thérapie de transformation rapide (TTR)

Créée par Marisa Peer, une thérapiste de renommée et pionnière des formations de praticiens hypnothérapeutes, la TTR combine des éléments de plusieurs approches différentes pour créer une sorte de thérapie qui offre des résultats rapides. Il s’agit d’une approche et complète orientée vers la solution qui aide à s’attaquer aux racines des problèmes, plutôt que de passer du temps sur les symptômes du patient.

Les thérapistes qui la pratiquent ont pour but d’apprendre à leur patient comment communiquer à leur esprit inconscient, en les aidant à accéder et s’attaquer à n’importe quel problème qui peut causer un comportement ou des réactions involontaires. La TTR permet également de reconstruire une assurance et une estime de soi, mais aussi d’augmenter ses capacités sportives, artistiques, professionnelles, et d’atteindre un sentiment de bien-être optimisé.

  • L’hypnothérapie orientée vers la solution

Cette forme d’hypnothérapie se concentre sur le “ici et maintenant », en observant la situation actuelle du patient et ses envies pour le futur. Elle est centrée à 100% sur le client, ce qui signifie que c’est lui qui contrôle le déroulé des sessions, guidé bien sûr par l’hypnothérapeute.

La clé est de poser des objectifs et réfléchir à des techniques et des plans pour les atteindre. Les techniques de questionnement sont beaucoup utilisées pour aider le patient à débloquer le problème auquel il fait face. Le postulat de départ est que tout le monde est doté de la force intérieure nécessaire ainsi que des ressources pour aller mieux, et l’hypnothérapeute prend le rôle d’un guide, d’un facilitateur.

  • L’hypnothérapie de suggestion

L’hypnothérapie de suggestion est une technique employée par la majorité des hypnothérapies. L’idée ici est que quand le patient entre en état d’hypnose, son subconscient est plus ouvert à l’écoute des suggestions qui viennent à lui. Durant les séances, ces suggestions sont faites par l’hypnothérapeute durant cet état de transe. Cette technique est idéale pour changer ses habitudes, dépasser son anxiété et réduire le stress. Afin d’éviter des complication ou danger en pratiquant l’hypnose il faut être sûr d’être entre les mains d’un vrai hypnothérapeute. Malheureusement, vous pouvez tomber sur un charlatan. Renseignez-vous avant la prise de rendez-vous ou encore consulter les avis sur l’hypnose pour arrêter la cigarette.

  • L’auto-hypnose

Il est possible de pratiquer de l’auto-hypnose, afin de persuader votre inconscient en lui faisant croire que vous avez arrêté de fumer. En effet, la motivation de l’arrêt du tabagisme est une décision personnelle. La technique de l’hypnose, consiste à implanter dans le cerveau du fumeur, différentes idées mobilisatrices.Elles permettront ensuite, au fumeur de considérer inconsciemment la cigarette comme nocive. Par exemple, le tabac peut être associé à des nausées, l’hypnose peut faire croire au cerveau du fumeur qu’il doit se débarrasser à tout prix de ce produit toxique. L’inconscient du fumeur serait alors capable de stopper l’addiction psychologique et physique à la cigarette.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Combien de séances faut-il pour avoir un résultat ?

Chaque personne, comme chaque situation, est différente. Le nombre de séances d’hypnose pour venir à bout du tabagisme dépend de plusieurs facteurs différents. Cependant, 98% des fumeurs ont besoin d’une seule et unique séance d’hypnothérapie pour arrêter de fumer ! Une étude de 1994 a démontré que 80% des participants qui avaient bénéficié d’hypnose dans le but d’être écœuré par la cigarette n’avaient toujours pas repris la consommation de tabac après six mois ! L’objectif de la consultation est donc à prendre en compte, mais aussi le métabolisme du patient : certains prennent plus de temps que d’autres à atteindre l’état de trans.

Ce qui est sûr, c’est que l’hypnose a prouvé son efficacité et que le changement se fait remarquer de manière immédiate. La clé est de trouver un praticien qualifié, ayant subi une formation d’hypnose d’arrêt tabac comme ceux de l’Institut Adios. Mais en une séance, le praticien n’a le temps que de supprimer le problème, pas ses déclencheurs ! Et c’est en cela qu’un nombre plus ou moins grand de séances peut être conseillé.

Combien ça coûte ?

Les prix d’une séance d’hypnose d’arrêt tabac varient évidemment d’un organisme à un autre, d’un praticien à un autre, en fonction de sa réputation, de sa renommée, de la ville où il exerce également. Une première séance peut durer entre 30 minutes et 1 heure 30, ce qui peut altérer son coût. Les étudiants ou autres personnes à fonds réduits peuvent avoir des prix plus modérés. Tant de critères à prendre en compte et qui font qu’il est aujourd’hui très difficile de donner un chiffre fixe sur le prix d’une prestation. A l’Institut Adios, le prix des prestations tourne autour de 180€.

L’hypnose est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

A nos jours, la discipline n’est pas encore reconnue par la médecine conventionnelle. De ce fait, l’hypnose médicale n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Néanmoins, il existe plusieurs organismes et mutuelles qui prennent en charge les séances d’hypnothérapie pour les personnes souffrant d’addiction. 

Acupuncture ou hypnose pour arrêter de fumer ?

En général, les fumeurs qui veulent arrêter de consommer devraient en premier lieu essayer des techniques standards, qui incluent les thérapies de remplacement de nicotine. Mais beaucoup ne sont pas intéressés par ces médications et préfèrent la médecine parallèle. Pour eux, l’acupuncture ou l’hypnose sont des bonnes voies.

Les études montrent que les fumeurs pratiquant l’acupuncture avaient trois fois plus de chances d’arrêter de consommer dans les six mois à un an qui suivent. De la même manière, de nombreuses études ont démontré que l’hypnose pouvait être un moyen efficace d’arrêter de fumer. Pour conclure, l’hypnose constitue un moyen efficace pour ceux qui veulent être aidés pour arrêter de consommer des cigarettes. Arrêter seul est déconseillé pour éviter les syndromes de sevrage, c’est pourquoi il est préférable de s’entourer d’un praticien comme ceux de l’Institut Adios qui s’orientent vers la solution.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Les questions les plus fréquentes ?

Quels sont les effets secondaires de l’hypnose dans l’arrêt du tabac ?

Il arrive que certains patients peuvent ressentir quelques effets désagréables au cours d’une séance d’hypnose. Ces effets sont pour la plupart l’anxiété, la fatigue, les maux de têtes, des étourdissements et des évanouissements etc.

l’hypnose est-elle efficace dans l’arrêt du tabac ?

L’hypnose a fait ses preuves dans le traitement de plusieurs addictions telles que la dépendance au tabac. Généralement, une seule séance d’hypnose suffit pour qu’un patient arrête de fumer.

Quel est le sevrage tabagique qui me convient le mieux ?

Le niveau d’addiction à la cigarette diffère d’un fumeur à un autre. Il est déterminant pour la réussite d’un sevrage tabagique d’identifier la solution qui vous convient le mieux. Pour cela l’avis d’un professionnel est indispensable.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test