Arrêter l'alcoolla dépressionle tabacla boulimiele burnout

Enfin une méthode naturelle et efficace : 95% des personnes qui vont au bout du programme se libèrent de leurs problématiques. Une dizaine de séances suffisent voire quelques heures.

sE FAIRE AIDER
Se former

HORAIRES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

01 80 27 20 15

NOTRE HISTOIRE

Spécialisé dans les addictions, l’Institut ADIOS (Activation de l’Inconscient Orientée vers la Solution) a pour but de libérer les personnes souffrant d’addictions. Fondé par Sarah NACASS en 2012, l’Institut ADIOS est porté par une double vocation.

Aider les personnes à se libérer de leur(s) addiction(s)

Nous partons du principe que les addictions relèvent d’un comportement dysfonctionnel que l’on peut changer et non d’une maladie. L’accompagnement a pour objectif de retrouver équilibre et liberté sans compensation, sans médicaments, via la Reprogrammation Mentale Rapide.

Former du futurs praticiens anti-addiction

Parce que nous croyons qu’un accompagnement de qualité est indispensable dans le processus de guérison, nous préparons les praticiens de demain grâce à une formation alliant théorie et pratique pour pour mieux répondre aux attentes des personnes qui désirent (re)trouver un sens à leur vie.

« Sortir des sentiers battus », telle est la devise de Sarah NACASS pour accompagner les personnes vers le changement et former des praticiens à l’accompagnement.

En savoir plus

Les retours de nos clients

Bonjour Sarah,
Je tenais à vous remercier infiniment pour votre professionnalisme, votre chaleur humaine et votre sens de l’écoute. Depuis que je suis sortie de chez vous, je me sens nettement mieux à tous points de vue : professionnel, social et affectif. Merci encore pour ce grand changement qui a bouleversé mon existence, ma façon d’appréhender les gens et de me connaître moi-même. Je conseille donc à chacun de venir chez vous afin de trouver la solution adaptée à son problème.
Bien cordialement,

Judith

Après plusieurs séances j’ai clarifié beaucoup de problématiques qui me paralysaient et m’empêchaient d’aller de l’avant. Un grand merci à Sarah qui m’a consacré beaucoup de temps, beaucoup de professionnalisme.
Un grand merci,

Amandine,

Les effets néfastes de la citetarge sont prouvées. La cigarette est la première cause du cancer des poumons. Et plus vous fumez de cigarettes et plus vous fumez longtemps, plus les risques augmentent. Le tabagisme augmente également les risques de cancer de la vessie, du col de l’utérus, du colon et rectum, de l’oesophage, du rein, etc.Aussi, le tabagisme contribue à l’augmentation des maladies cardiovasculaires. Il augmente le rythme cardiaque et il réduit le volume des vaisseaux sanguins. On ne compte que des désavantages dans le fait de fumer. De plus, la cigarette ne donne certes pas une bonne haleine et rend les dents jaunes, et c’est sans compter qu’elle allège votre porte-feuille d’une manière significative. Alors, pour votre plus grand bien, arrêtez de fumer. Tout de suite. N’attendez pas demain pour cesser cette mauvaise habitude. Guy

Mamou Mani

J’ai contacté Mme Nacass pour des grosses difficultés au travail (56 ans coûtant trop cher à l’employeur- et manque de confiance en moi).J’ai réussi à reprendre le dessus. Association de plusieurs techniques et implication réelle du thérapeute- Le travail de Mme Nacass est très efficace et je lui en suis très reconnaissante.

HZ

Aujourd’hui, 28 novembre, 6 mois sans cigarettes.
Bravo à Sarah qui a su avec beaucoup de professionnalisme m’apporter son soutien. J’étais un “fumeur” invétèré depuis mon adolescence. + de 40 plus tard je suis libéré de ce “fléau”…
Je tiens le coup grace à seulement TROIS séances.
Merci Sarah
Ma Vie n’en est desormais que plus Belle.

JP,

Réussir à guérir de nos traumatismes qui affectent notre vie quotidienne, n’est pas chose facile. C’est après des années de psychothérapie pas franchement concluantes, que j’ai eu la chance de croiser Sarah au salon du Zen. Une grande et positive surprise m’attendait, car l’évolution que j’ai pu constater en si peu de temps, me semblait incroyablement dérisoire… Et pourtant, mon stress et mes angoisses ont laissé place à l’assurance et à la confiance en soi, grâce à des exercices d’EFT couplés à l’hypnose. Plutôt cartésien de base, je suis aujourd’hui convaincu des bienfaits de ces techniques et joui à présent de leur efficacité 🙂
Merci à vous Sarah pour le professionnalisme dont vous faites part à exercer votre passion.
Bien à vous.

Benjamin

Bonjour à tous

Pour l’avoir fait je conseil l’hypnose, je ne pensait pas arriver à bout de la cigarette grâce à cette technique mais effectivement c’est la médecine de l’avenir… je ne fume plus en une séance avec Sarah!

Merci beaucoup

S.,

Bonjour Sarah,
Après plus de 35 ans dans l’ignorance, le déni, de la dépendance à l’alcool, et parce qu’il était temps, ma vie dans sa globalité était en danger, j’ai pris mon téléphone et vous ai rencontré, j’ai suivi le chemin que vous m’avez ouvert.
J’ai accepté que j’ignorais l’impact des traumatismes sur mon chemin de vie d’enfant et d’adolescent et quand la vie ne dépend plus que d’un état d’anesthésie et bien j’étais à coté, en survie !
Sans alcool, elle se répare, je vois, je sens, je ressens, j’oublie qu’un jour boire était un but, une nécessité plus importante que tout.
Et la vie me ramène avec un nouveau regard sur qui je suis. Je vis pleinement le présent, m’affirme et suis fière de ce que je deviens, ou plutôt vers celui que je suis vraiment, tout change sur tous les plans et l’amour prend la place.
Alors merci, car les résistances étaient solides !!!
Merci de m’avoir montré la sortie et ouvert la porte vers la VIE.

Patrice

merci à Sarah pour son écoute, son professionnalisme qui m’ont aidé à me débarrasser en quelques séances d’une addiction vielle de plusieurs années et qui était en train de prendre des proportions effrayantes. Les exercices effectués durant ces séances, facilement reproductibles, sont d’une efficacité bluffante et constituent ensuite une boîte à outil dans laquelle on peut puiser à loisir en fonction des besoins.
Cordialement

Philippe

Philippe

Je suis sobre depuis le 6 juillet 2015 . J’ai commencé à boire du whisky de temps en temps après mon divorce et puis les mois et les années sont passés et j’ai bu de plus en plus .J’en étais arrivée à la moitié d’une bouteille par jour ces quatre dernières années .Bien évidemment j’avais des problèmes de santé , des maux de ventres , des nausées , un mal être constant .Je culpabilisais de plus en plus , je rendais mon fils malheureux et j’étais moi-même très malheureuse .Les week-end , je n’avais pas envié de sortir , plus rien ne m’interessait ..Aujourd’hui , je me sens libre et j’aime la vie , je peux enfin profiter de tout ce qui m’entoure , Je vois bien que mon fils est fier de moi et qu’i est soulagé enfin .J’ai encore de mal à croire que je m’en suis sortie , je me dis que c’est un miracle Merci Sarah de m’avoir aidé et soutenue .Je continue à pratiquer l E F T ou taping .Pour m’endormir sereine , le soir , j’ouvre mon ordi et je recherche surtout la relaxation . Ce qui me fait du bien c’est d’entendre une voix pour une nuit paisible ou quelques fois le bruit de la pluie et un orage au lointain .Je me sens tellement bien que je n’en reviens pas.Si vous voulez vous en sortir , faites comme moi , vous pouvez y arriver .Courage , rien n’est perdu

Manou G,

Je buvais depuis des années.A cause de l’alcool,j’était dans un état physique très critique.Je savais que ma vie était en danger.
J’ai pris un jour un prospectus à la boulangerie qui parlait d Hypnose et d’addiction.Un tout petit geste à peine perceptible dans le cours d’une vie.
J’ai téléphoné à madame Nacass et, après la première séance ,je me suis acheté une bouteille de whisky,elle était devant moi,et je ne l’ai jamais bu.Cette « chose » qui me harcelait depuis des années n’existait plus,elle était devenue vide.
J’ai redemandé un rendez vous quelques mois plus tard car je n’était pas prête à l’idee qu’un(e) alcoolique qui s’arrête de boire devait renoncer à l’alcool pour toute la vie.
Aujourd’hui,même en meilleure compagnie,même seule,je n’y pense même plus.C’est comme une métamorphose intérieure silencieuse qui s’est opérée en moi, et même je pourrais dire presque sans moi,sans volonté,sans souffrance et avec une telle douceur que je ne saurais la décrire que comme un miracle.
Remercier madame Nacass serait trop peu de chose.Que dire à quelqu’un qui nous a sauvé la vie.
Je souhaite surtout à tout ceux qui vivent au milieu de cet enfer, car l’alcoolisme est bien un enfer ,de savoir qu’il existe des méthodes (méthodes que pratique madame Nacass avec maitrise et conviction) capables de nous en sortir,et de se réveiller libres chaque matin et sans honte d’être ce que nous sommes.
Marie K.

Marie K

Bonjour Sarah,

Après plus de 35 ans dans l’ignorance, le déni, de la dépendance à l’alcool, et parce qu’il était temps, ma vie dans sa globalité était en danger, j’ai pris mon téléphone et vous ai rencontré, j’ai suivi le chemin que vous m’avez ouvert.
J’ai accepté que j’ignorais l’impact des traumatismes sur mon chemin de vie d’enfant et d’adolescent et quand la vie ne dépend plus que d’un état d’anesthésie et bien j’étais à coté, en survie !
Sans alcool, elle se répare, je vois, je sens, je ressens, j’oublie qu’un jour boire était un but, une nécessité plus importante que tout.
Et la vie me ramène avec un nouveau regard sur qui je suis. Je vis pleinement le présent, m’affirme et suis fière de ce que je deviens, ou plutôt vers celui que je suis vraiment, tout change sur tous les plans et l’amour prend la place.
Alors merci, car les résistances étaient solides !!!
Merci de m’avoir montré la sortie et ouvert la porte vers la VIE.

Patrice,

Depuis maintenant un mois, j’ai arrêté de fumer. Difficile au tout début, je ne le cache pas. En particulier de cesser d’être un “fumeur”, de ne pas être seulement un “fumeur qui a arrêté” et de devenir véritablement pour toujours un “non fumeur”. En deux séances, avec une très grande qualité d’écoute et de façon très consciencieuse, Sarah Nacass m’a aidé à franchir tous les caps. Merci à elle !

BV

Valentin,