CODEINE DROGUE, C’EST QUOI ?

Publié le 8 avril, 2024 par Sarah Nacass.

La Codéine est une opioïde très utilisé pour soulager certaines douleurs voir même la toux et la diarrhée. Cependant, utilisée à forte dose, elle crée une dépendance.


Le test salivaire pour détecter une drogue

La codéine est un médicament que les médecins peuvent prescrire pour soulager la douleur, la toux et l’insomnie. L’utilisation à court terme de la codéine sous la surveillance étroite d’un médecin est généralement sans danger. Toutefois, ce médicament peut entraîner une dépendance et une accoutumance. Dans certains cas, les personnes peuvent éprouver des symptômes de sevrage lorsqu’elles cessent de le prendre. Découvrons dans cet article quelques tests salivaires pour détecter cette drogue.


Qu’est ce que la codéine ?

La codéine est un membre de la famille des opioïdes, dérivé du pavot à opium et synthétisé en laboratoire pour créer un médicament analgésique couramment prescrit pour le traitement de la douleur légère à modérée, de la toux et parfois de la diarrhée. La codéine est considérée comme un stupéfiant et peut entraîner une dépendance, bien qu’elle ne soit pas considérée comme aussi dangereuse que d’autres opiacés comme l’oxycodone.

En raison de son potentiel d’abus, la codéine est fortement règlementée afin d’éviter que les médicaments contenant de la codéine ne tombent entre de mauvaises mains. Malgré les contrôles des forces de l’ordre et d’autres organismes, la codéine continue de se frayer un chemin dans les rues par le biais d’ordonnances et de ventes illégales, causant une série de problèmes et de conséquences pour ceux qui deviennent physiquement dépendants de cette drogue.

La Tina drogue est consommée essentiellement dans les milieux de la prostitution et pendant les activités festives de la communauté homosexuelle. Il existe trois façons de la consommer. On a l’inhalation, l’injection et l’ingestion.

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv


Qui consomme la codéine ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, la codéine est principalement utilisée pour soulager la douleur et supprimer la toux.

On pense que la codéine agit comme un analgésique parce qu’une fois qu’elle atteint le système nerveux central de l’utilisateur, elle se transforme en morphine et se lie aux récepteurs opioïdes. Lorsque cela se produit, le système nerveux central modifie la façon dont le corps perçoit la douleur. Ce que la codéine fait en fin de compte, c’est d’augmenter le seuil de la douleur pour l’utilisateur. Cela permet à la personne de ne pas nécessairement éliminer sa douleur, mais de la ressentir de façon moins intense. Lorsque la codéine est utilisée en association avec un produit comme l’acétaminophène, elle est encore plus efficace pour combattre la douleur de multiples façons.

La codéine est destinée aux douleurs légères à modérées, et elle n’est pas efficace dans la plupart des cas pour les douleurs plus sévères. Elle peut également être utilisée pour traiter des problèmes gastro-intestinaux comme la diarrhée, en raison de son effet sur le système gastro-intestinal.

Contrairement à de nombreux autres opioïdes, la codéine n’est pas une option de traitement de première ligne pour les douleurs cancéreuses, et elle a également tendance à avoir des effets secondaires accrus lorsqu’elle est utilisée de cette façon. La codéine est disponible sous forme de médicaments à ingrédient unique et de médicaments combinés, et les produits contenant uniquement de la codéine sont disponibles en comprimés à libération prolongée. Il existe également des sirops contre la toux contenant de la codéine avec plusieurs autres ingrédients actifs inclus dans la formulation. Bien que la codéine ait des utilisations bénéfiques, elle présente également des effets secondaires et des risques.


Quels sont les effets de la codéine ?

Les effets de la codéine sont imprévisibles et il est difficile de déterminer quels seront ces effets car les personnes l’utilisent de différentes manières et à différents degrés. L’ampleur des effets de la codéine dépend également de la façon dont elle est utilisée.

Effets à court terme

La forte consommation de la codéine provoque une sédation légère accompagnée d’une sensation de bien-être quelques minutes plus tard. Néanmoins, les effets disparaissent généralement en 2 à 3 heures. Toujours sur le plan mental, la consommation de codéine provoque aussi la confusion, les étourdissements ainsi que des somnolences.

Sur le plan physique, il faut dire qu’une consommation exagérée de codéine peut provoquer la somnolence. Ce qui est très dangereux si vous êtes au volant d’un véhicule. Elle provoque également des maux de tête, de la lourdeur dans les bras et les jambes, une respiration ralentie ou encore des démangeaisons graves ou une sensation de chaleur sur la peau. Il faut aussi souligner que la consommation de codéine accompagnée d’acide acétylsalicylique peut provoquer des saignements gastro-intestinaux. Ce qui peut à la longue provoquer quelques symptômes tels que la faiblesse, des crampes musculaires, un rythme cardiaque trop rapide etc.

Effets à long terme

La codéine n’a pas que des effets à court terme. Il faut dire que lorsque vous en consommez de façon répétée pendant plusieurs jours, semaines et mois, cela peut avoir des effets très dévastateurs. En effet, sur le plan mental, l’usage à long terme de codéine peut aggraver les douleurs que vous essayez peut-être de soulager. Comme tout autre opioïdes, la codéine peut causer des changements d’humeurs répétés, un manque d’émotion, la dépression ou encore des pensées suicidaires. Si vous avez un âge avancé, cela peut entraîner des troubles d’apprentissage et de mémoire.

Sur le plan physique, la consommation à long terme de codéine ou d’autres types  d’opioïdes peut également causer de l’insomnie. Vous pourrez avoir une forte tolérance aux différentes drogues. Si vous êtes un homme, cette forte consommation peut provoquer des problèmes sexuels ou encore un cycle menstruel irrégulier chez les femmes.

Arrêtez la drogue en 12 semaines

Découvrez la méthode qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.


Combien de temps dure la sensation ?

La sensation de la codéine peut durer 20 à 40 min après la consommation. Toutefois, il faut noter que cette sensation dépend de la quantité de codéine que vous avez consommée. Elle dépend aussi de votre niveau d’addiction. En effet, si vous devenez trop addict à la drogue, il vous faudra consommer une très grande quantité avant de voir les effets de cette drogue.


La drogue peut-elle créer une addiction ou une forme de dépendance ?

Avant de pouvoir savoir si la drogue peut créer une addiction, il est important de comprendre ce qu’est une addiction. Le National Institute of Drug Abuse au USA définit la dépendance comme « un état dans lequel un organisme ne fonctionne normalement qu’en présence d’une drogue ». Les drogues perturbent l’équilibre des substances chimiques dans le cerveau. Le cerveau s’adapte en modifiant sa production chimique naturelle. À mesure qu’il s’adapte, il devient plus tolérant à la substance.

Avec le temps, le cerveau commence à dépendre de la présence de la drogue pour fonctionner. Lorsqu’une personne dépendante cesse de prendre la drogue, l’équilibre chimique est rompu et la personne éprouve des symptômes de sevrage. La dépendance peut être un signe avant-coureur de la toxicomanie, mais elle peut aussi être un simple signe d’abus de drogues.

Dans ce cas de figure, on comprend qu’une drogue peut être potentiellement addictive. Vu que la codéine est une drogue loin d’être anodine délivrée uniquement sur ordonnance, elle est donc addictive. Il faut donc contrôler sa consommation afin de ne pas tomber dans cet enfer qu’est la dépendance.

Arrêtez la drogue en 12 semaines

Découvrez la méthode qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.


Les risques et dangers

Les drogues illicites ou illégales comme la codéine ont toutes une série d’effets nocifs à court et à long terme. Les médicaments ou produits pharmaceutiques sont également des drogues et sont réglementés différemment en fonction de leur niveau de risque pour la santé. Certains médicaments, notamment la codéine, nécessitent une ordonnance médicale, mais tous les médicaments comportent des risques, même ceux en vente libre chez le pharmacien ou au supermarché, surtout s’ils ne sont pas pris comme prescrit ou prévu.

Les dommages à court terme pour la santé sont ceux qui peuvent survenir à la suite d’un épisode d’utilisation ou, dans le cas des médicaments, d’une utilisation inappropriée. Ils varient considérablement en fonction de la drogue consommée (type, quantité, etc.) et peuvent être dus à la drogue elle-même ou à la manière dont elle est prise.

La quantité de médicament nécessaire pour provoquer une surdose varie. Elle dépend du degré de tolérance d’une personne à la drogue, de la pureté de la drogue et du fait que la personne a consommé de l’alcool ou a également pris une combinaison de médicaments en vente libre, de médicaments sur ordonnance ou d’autres drogues illicites.

La surdose d’ecstasy n’est pas causée par la drogue isolément, mais en combinaison avec d’autres facteurs de risque. Le plus souvent, une urgence médicale liée à l’ecstasy résulte d’une surchauffe et d’une déshydratation. Ce phénomène est le plus susceptible de se produire si l’ecstasy est consommée avec une autre drogue, dans un environnement chaud comme un club, en combinaison avec une activité physique comme la danse et lorsque l’on n’a pas consommé assez ou trop d’eau.

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv


Comment faire un sevrage ?

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de consommer des drogues. Réduire ou arrêter la consommation de drogues peut améliorer votre vie de nombreuses façons. Cela peut :

  • Améliorer votre bien-être physique et mental
  • Réduire le risque de dommages permanents aux organes vitaux et de décès
  • Améliorer vos relations avec vos amis et votre famille
  • Vous aidez à vous reconnecter à vos émotions
  • Augmenter votre énergie
  • Vous aider à mieux dormir
  • Améliorer votre apparence
  • Vous faire économiser de l’argent

Les toxicomanes rétablis disent qu’ils ne se sont jamais sentis aussi bien après avoir arrêté la drogue, même si cela peut prendre du temps. Savoir pourquoi vous voulez arrêter de vous droguer peut vous aider à rester motivé pendant le processus de sevrage. Réduire ou arrêter la consommation de drogues peut être difficile – vous êtes peut-être devenu dépendant ou accro. Il est bon de se préparer à ce que cela implique.

Admettez que vous avez un problème

La première étape pour arrêter de se droguer est d’admettre que vous avez un problème. Si vous n’êtes pas sûr, posez-vous les questions suivantes :

  • Prenez-vous de la drogue dès le matin ou pour passer la journée ?
  • Vos amis ou votre famille s’inquiètent-ils ou se plaignent-ils de votre consommation de drogues ?
  • Mentez-vous sur la quantité que vous consommez ?
  • Avez-vous vendu des biens ou volé pour payer votre consommation de drogue ?
  • Avez-vous participé à des activités dangereuses ou risquées, comme conduire en état d’ébriété, avoir des relations sexuelles non protégées ou utiliser des aiguilles sales ?
  • Avez-vous l’impression d’avoir perdu le contrôle de votre consommation de drogue ?
  • Avez-vous des problèmes relationnels ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, il est peut-être temps d’accepter que vous avez un problème et de demander de l’aide.

Consultez votre service spécialisé dans l’alcool et les autres drogues ou votre médecin local.

Il est important de parler à votre service spécialisé dans les drogues ou à votre médecin pour réduire ou arrêter la consommation de drogues. Ils peuvent vous aider à obtenir l’aide et le soutien appropriés. Il faut du courage à quelqu’un pour admettre qu’il a peut-être un problème de drogue. Reconnaître que vous avez peut-être un problème et demander de l’aide est un premier pas important vers le changement.

Connaissez vos déclencheurs

Le fait de suivre votre consommation de drogues peut vous aider à identifier les habitudes, les émotions et les situations sociales qui déclenchent l’envie de prendre des drogues. Il peut être difficile d’éviter complètement toutes ces situations, mais voici quelques mesures que vous pouvez prendre :

  • Eviter les endroits où vous savez que des drogues et de l’alcool seront disponibles
  • S’entourer d’amis qui ne consomment pas de drogues
  • Savoir comment résister à la tentation
  • Apprendre à gérer le stress et à se détendre sans drogue
  • Se distraire en faisant de l’exercice ou en écoutant de la musique

Élaborez un plan

Établir un plan et le mettre par écrit peut vous aider à vous engager à arrêter la drogue. Le fait de vous fixer des objectifs pour votre rétablissement vous aide à rester motivé et peut rendre le processus moins stressant. Il est important de se fixer des objectifs réalistes, à court et à long terme. Soyez précis et faites en sorte qu’ils soient mesurables. Cependant, vous faire suivre est très capitale pour arriver à stopper votre addiction

Voici quelques exemples d’objectifs réalistes à court terme :

  • Je vais voir mon médecin cette semaine
  • Je vais marcher pendant une demi-heure 3 fois cette semaine
  • Je veux être sans drogue pendant deux semaines d’affilée
  • Etre sans drogue pendant un an
  • Avoir des amis qui sont sains et sobres et qui m’apportent un soutien
  • Rétablir les relations familiales en organisant régulièrement des réunions

Récompensez-vous de vos succès par une activité agréable et sans drogue, comme aller au cinéma ou planifier des vacances et soyez indulgent envers vous-même si vous échouez.


Les questions les plus fréquentes

Comment se déroule un test salivaire pour détecter la présence de codéine ?

La codéine faisant partie de la famille des opiacés , peut être détectée grâce à la fiabilité de test des opiacés du DrugWipe. Ces tests ainsi que les tests de surfaces peuvent déceler la présence de codéine même en faible quantité. Les tests salivaires sont rapides et simples pour les contrôles routiers ou les cas suspects au travail.

Quels sont les modes d’administration de la codéine ?

Légalement, les médicaments sont prescrits par un professionnel de santé en fonction du motif de votre consultation.

Nous pouvons retrouver la codéine prescrite par voie orale avec les gélules et les sirops à très faibles doses. Mais aussi en suppositoire

Illégalement, nombreuses sont les pharmacies clandestines en ligne à vendre illégalement la codéine mais également sur les réseaux sociaux il est possible de se procurer la codéine, ce qui est fortement interdit par la loi.

Le plus souvent la codéine est souvent vendue sous la forme de sirop afin qu’il soit possible de la consommer plus simplement avec d’autres composants comme l’alcool.

Quels agents à ne surtout pas associer avec la codéine ?

La codéine ne doit surtout pas être ingéré même à faible dose avec des drogues, de l’alcool, ou des médicaments. L’alcool en combinaison avec la codéine risque d’augmenter le risque d’arrêt respiratoire, mais peut aussi avoir de lourds effets indésirables sur le système nerveux.

Vous voulez sortir de votre addiction ?

Je suis décidé(e) et je souhaite réserver ma première séance en visio ou sur place (payant)