NOM DE DROGUES

Publié le 8 avril, 2024 par Sarah Nacass.

La drogue est un produit qui est de jour en jour consommé au quotidien dans le monde entier. Cependant  les personnes qui prennent de la drogue , ne connaissent pas pour autant les effets secondaires que cela peut avoir. Retrouvez dans cet article la liste des différents types de drogues, leurs catégories et leurs effets.


La liste de toutes les drogues

Étant des substances nocives avec toutes des effets différents, elles sont aussi illégales exceptées quelques-unes.

Nos recherches nous ont poussés à découvrir un certain nombre de drogues variées avec différents effets. Elles sont de différentes catégories avec de différentes caractéristiques.

Nous avons répertorié  :

 

  • Les Amphétamines
  • Le cannabis
  • Les champignons hallucinogènes
  • La cocaïne
  • Le Crack
  • La GHB
  • L’héroïne
  • La Méthadone
  • L’Ecstasy
  • La MDMA
  • La LSD
  • L’opium
  • Le PCP

Toutes autant que ces noms sont variées, diverses sont leurs effets et leurs catégories.

Il existe les drogues hallucinogènes, les drogues dures, les drogues douces, les opioïdes et les amphétamines. Intéressons-nous d’abord à celles-ci :

 

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv


Les drogues hallucinogènes

Définition : Nous dirons que toute substance provoquant des troubles de la perception peut être qualifiée d’hallucinogène. Ce sont en général des substances psychotropes qui provoquent des hallucinations chez les consommateurs. Il peut s’agir de substances de synthèse faites en laboratoire ou qui poussent naturellement.

Dans tous les cas, toutes provoquent des effets d’hallucinations et modifient l’état de conscience normale en agissant sur le système nerveux central. Elles sont de ce fait très dangereuses pour la santé humaine. Sachez donc qu’une exagération de la consommation de substances hallucinogènes peut être mortelle.

Drogues hallucinogènes, c’est quoi ?

Elles sont produites chimiquement et provoquent une modification de tous les sens. Que ce soit le goût, la vue, l’odorat, l’ouïe, et le toucher. Ce type de drogue modifie tous vos sens et peut les bloquer pendant un bon moment. Elles modifient aussi la perception qu’un individu a de son corps dans l’espace spatio-temporel et le consommateur n’est plus du tout sain d’esprit. Celui-ci peut avoir l’impression d’entendre des choses qui n’ont jamais été dites. Il peut également se mettre à raconter des histoires inexistantes. Il voit également des choses qui n’existent pas ; ou il voit carrément de façon double ou triple. On dit dans ce cas que ses sens sont altérés.

Selon l’OFTD ( observatoire français des drogues et des tendances addictives)  , les drogues hallucinogènes les plus utilisées en France sont : le LSD, la KÉTAMINE, le GHB et le GBL. Quels sont les effets de ces différents types de drogues hallucinogènes ? Lisez jusqu’à la fin pour comprendre.

 

Le LSD: Il provoque des hallucinations, une perte de repères, des angoisses et un profond mal-être lorsque son effet prend fin dans l’organisme

La Kétamine : Celle-ci a un effet thymoanaleptique provoquant de ce fait des illusions. Si elle est consommée à une forte dose, cette drogue vous fait penser que vous êtes hors de votre corps.

Le GHB et le GBL : Ces deux drogues hallucinogènes ont quant à elles des propriétés énergisantes, tranquillisantes, amnésiantes.

Parlons un peu des dangers des drogues hallucinogènes pour la santé.

D’après l’OFDT, les principales conséquences liées à la consommation des drogues hallucinogènes sont les ‘’Bad trips’’, les exhalaisons anormales, des troubles suivis d’angoisses ainsi que des risques d’accidents d’intoxications. D’autant plus que ces drogues modifient les cinq sens de l’individu, celui-ci peut se mettre sur les rails du métro, se mettre devant un camion ou se jeter par la fenêtre du dixième étage. La consommation de ces drogues peut donc se révéler fatale pour un individu.

Abordons à présent les drogues dites douces.

Arrêtez la drogue en 12 semaines

Découvrez la méthode qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.


Les drogues douces

Comme l’indique le terme, les drogues douces sont des drogues auxquelles sont rattachées une faible dépendance psychique et psychologique contrairement aux drogues dures.

La plus connue de toutes est le Cannabis , connu pour sa douceur et pour son effet tranquillisant . Cette drogue est la principale des drogues douces.

Mais notons cependant que ceci n’est qu’un autre visage de la drogue ; car tôt ou tard, l’individu qui consomme ces drogues dites douces finira par devenir dépendant de celles-ci. Comme le dit un vieux dicton, « les drogues douces n’existent pas, puisque toute drogue va créer une dépendance ».


Les drogues dures

Comme l’indique le nom, les drogues dures sont des drogues avec un effet violent et plus fort que toute autre drogue. Celles-ci peuvent aller jusqu’à vous faire perdre vos sens temporairement comme définitivement.

Ce sont des drogues dont la consommation répétée entraîne une forte dépendance physique ou psychique. L’absorption incite à un accroissement progressif des doses qui s’administrent principalement par voie intraveineuse ce qui provoque des effets psychiques particulièrement intenses et de ce fait sont très toxiques pour l’utilisateur.

Il s’agit de :

 

L’héroïne: la plus dangereuse de toutes , provoque de terribles conséquences pour le consommateur car après l’excitation, vient la chute. Le consommateur perd l’appétit, le sommeil. Il ressent un anéantissement physique aussi moral.

La cocaïne : Autant dangereuse elle aussi, elle entraîne la perte de la faim, de la soif, et des problèmes de la paroi nasale lorsqu’elle est sniffée.

Le GHB : connu sous le nom de « la drogue du viol », car la personne la prend souvent malgré elle. Elle a un effet plutôt anesthésiant./span>

Ces différentes drogues ont toutes un effet violent et rendent dépendant leurs consommateurs.


Les opioïdes

Les opioïdes sont généralement une catégorie de médicaments prescrits pour soulager la douleur. Ils sont aussi utilisés pour lutter contre la toux et la diarrhée. Ce sont des substances fabriquées en laboratoire. Elles sont qualifiées de psychoactives car elles agissent au niveau du cerveau.

Le système nerveux étant au centre de toutes les réactions, donc contrôleur de la douleur est impacté par les opioïdes. C’est cette action qui permet à l’opioïde d’empêcher les sensations de douleurs chez un individu.

Néanmoins, un mauvais usage des opioïdes peut s’avérer très dangereux pour la santé du consommateur.

Comme exemple d’opioïdes, il existe :

  • L’oxycodone
  • La morphine
  • L’hydromorphone
  • Le fentanyl
  • La codéine
  • La méthadone

Toutes ces substances sont de la famille des opioïdes.

Arrêtez la drogue en 12 semaines

Découvrez la méthode qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.


Focus sur les amphétamines

Parlons à présent des amphétamines. Amphétamines, c’est quoi ?

En réalité, les amphétamines sont des médicaments autorisés et utilisés pour traiter le trouble TDAH. Cette substance était à l’origine utilisée pour traiter les problèmes d’obésité et de dépression. Cependant, elle est détournée de son usage thérapeutique et est prise sous forme de drogue par certains. Ceux-ci ignorent qu’elle a de lourds effets secondaires. Ces amphétamines sont produites dans des laboratoires (donc des produits de synthèse). Ils agissent sur l’organisme en stimulant l’accélération de l’activité du système nerveux central.

Néanmoins, les dangereux effets de cette substance ont fait que son utilisation a été restreinte. La dextro-amphétamine, lisdex-amphétamine, le méthylphénitade et les sels mixtes d’amphétamine sont les seuls fabriqués et ceci pour des objectifs médicaux. Ils sont utilisés pour traiter les le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH).

Cette substance peut être retrouvée sous plusieurs aspects (poudre, pâte, comprimé ou cristaux). Elles peuvent être consommées sous différentes manières. Elles peuvent être injectées, inhalées, fumées ou encore ingérées sous forme de comprimés.

En parlant de noms, les amphétamines sont toutes une famille qui contient plusieurs substances à savoir : Dextroamphétamine, Méthylphénidate, Benzphétamine, Phendimétrazine, Dexfenfluramine, Diéthylpropion, Fenfluramine, Pemoline, amphétamine et Phentermine. Elles sont encore désignées par « speed » ou « ice », ou encore « crystal meth ».

Celles-ci comme toutes drogues ont bien des effets à divers niveaux.

Aussi leurs effets dépendent du mode de consommation et de la quantité de consommation. Quand elles sont détournées de leur usage normal, elles ont un effet stimulant et euphorisant. Elles augmentent la vigilance, la capacité de travail, la concentration et la confiance en soi. Ces substances entraînent aussi la libération de la sérotonine au niveau du cerveau afin d’augmenter l’état de vigilance de l’individu.

Chez le sportif, elles provoquent une sensation de puissance physique et de force mentale. Elles provoquent également une diminution de la fatigue et de l’appétit, une augmentation de la vigilance et un sentiment d’euphorie.

Il était question des drogues, leurs noms, leurs catégories et leurs effets. Les drogues sont très dangereuses quel que soit leurs catégories. Ce sont des substances qui vous rendent dépendants. Elles sont à éviter au maximum. Elles sont un mode de fonctionnement auquel l’organisme humain s’adapte très rapidement. Quand vous prenez une drogue, vous vous sentez tellement fort, tellement satisfait des suites de ses effets qu’elle vous procure une certaine sensation que plus rien n’a de sens pour vous dans la vie. De ce fait , lorsque son effet se dissipe, vous vous sentez seul. Cela vous donne encore l’envie d’en prendre et petit à petit, vous deviendrez accro. Alors pour éviter cette dépendance il est nécessaire de prendre connaissance des effets des drogues sur l’organisme.  A présent disons tous ensemble NON aux drogues !!!


Les questions les plus fréquentes

Existe-t-il des drogues où nous ne pouvons pas devenir dépendant ?

La réponse est oui. Comme vu dans l’article se sont les drogues douces les moins dangereuses mais à condition d’en faire un autre usage que la consommé au sens propre. Par exemple, utiliser l’huile de cbd pour soigner ses cheveux ne va pas vous en rendre dépendant.

Mon médecin m’a prescrit des opioïdes, puis-je développer une dépendance ?

Les opioïdes lorsqu’ils sont prescrits par un médecin en général vous avez peu de chance de développer une dépendance car votre spécialiste vous donnera la posologie et une durée de traitement à court ou long terme qu’il faudra respecter impérativement. C’est lorsque l’on comment à faire de l’automédication que l’on s’expose à des dangers tels que la dépendance.

Existe–il des dispositifs pour me permettre d’arrêter la drogue ?

De nos jours il existe énormément de structure pour vous aider dans votre sevrage tel que les spécialiste de la dépendance , les CSAPA financés par l’assurance maladie et portés soit par des associations soit par des établissement publics de la santé.Il y a aussi le CAARUD c’est un centre d’accueil et d’accompagnement à réduction de risques pour usagers de drogues.

Vous voulez sortir de votre addiction ?

Je suis décidé(e) et je souhaite réserver ma première séance en visio ou sur place (payant)