COMMENT ÉVITER LES GAZ INTESTINAUX APRÈS UN SEVRAGE TABAGIQUE ?

Comment éviter les gaz intestinaux après un sevrage tabagique ?

Les mêmes effets du tabagisme sur la santé peuvent continuer après l’arrêt du tabac. Pour encourager l’arrêt du tabac, on a tendance à se focaliser uniquement sur les bienfaits du sevrage tabagique. l’arrêt du tabac est une rude épreuve qui est couronnée de multiples avantages sur la santé mais pas que. Mauvais traitement ou une déficience dans le suivi peut provoquer des effets secondaires liés à l’arrêt du tabac et notamment les troubles digestifs. Dans cet article, découvrez comment éviter les gaz intestinaux après un sevrage tabagique.

Qu’est-ce qui provoque l’émission de gaz intestinaux après le sevrage tabagique ?

En moyenne, les hommes émettent au quotidien 12 à 25 flatulences. Certaines personnes peuvent en émettre davantage à cause d’un cumul important de gaz dans les intestins et l’estomac. l’accumulation de gaz est généralement provoquée par l’alimentation.

L’un des bénéfices du sevrage tabagique est le retour des sensations gustatives des ex-fumeurs. Cela provoque chez certaines une consommation importante d’aliments dont les complexes de sucres. La présence de ces complexes de sucres (glucose, fructose, amidon, etc.) dans l’organisme est la principale source des gaz intestinaux. Le système digestif les absorbe lentement et c’est lorsqu’ils dépassent les intestins, qu’ils se transforment en gaz grâce aux bactéries intestinales.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Il n’y a pas que les complexes de sucres qui sont à l’origine de la formation de gaz dans les intestins. Boire régulièrement de la bière et des boissons gazeuses peut aussi provoquer des émissions de gaz intestinaux. Ces boissons fournissent des bulles d’air supplémentaires à l’air déjà contenu dans l’estomac.

Une autre source de formation de gaz intestinaux se trouve dans la prise de substitut nicotinique à l’occurrence les gommes à marcher. l’ingestion d’air occasionné par la mastication d’air de la gomme nicotine contribue à la formation de flatulences des intestins.

Comment les prévenir

Pour éviter les désagréments après le sevrage tabagique. Il est nécessaire d’adopter certaines attitudes. La première ay penser est son alimentation. Le retour de l’appétit après l’arrêt du tabac entraîne bon nombre de fumeurs à s’alimenter plus sans faire attention à leur régime alimentaire. Ils exposent à plusieurs effets secondaires liés au sevrage tabagique tels que le ballonnement et les gaz intestinaux. Pour les prévenir il faut éviter :

  • produit alimentaire riche en sucre complexe
  • Les boissons gazeuses
  • les chewing-gum et gomme à mâcher après le sevrage tabagique
  • d’être constipé

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide

Le traitement 

Avant tout souvenez-vous, les émissions de gaz intestinaux ne sont pas synonymes de grave problème de santé. Par contre, si elles persistent, il y a moyen de les traiter avec la prise de médicament disponible en vente libre.

Les enzymes digestives

Les enzymes digestives sont des molécules qui permettent de faciliter l’absorption des aliments difficiles à digérer dans le système digestif. Leur rôle est de broyer les complexes de sucres, responsables des gaz présents dans l’estomac et les intestins. Et accélère le processus de digestion. Comme des hachoirs, ils segmentent les aliments en petites particules pour une digestion rapide des aliments. Les enzymes digestives doivent être prises au moins 3 fois par jour en même temps que le repas sinon tout juste après.

La siméthicone

C’est un médicament qui est utilisé pour soulager le ballonnement et les flatulences. Quelques heures suffisent pour ressentir les effets du Siméthicone. Son rôle est de réduire les bulles de gaz nécessaires dans l’estomac et faciliter leur relâchement. Elle respecte le même mode d’emploi que les enzymes, 3 comprimés par jour correspondent aux 3 repas quotidiens avec la prise simultanée avec un repas.

Le sevrage tabagique est un long processus. Le mérite d’arrêter de fumer doit nécessairement s’accompagner d’une bonne hygiène de vie. Cela passe par une bonne alimentation pour éviter les troubles digestifs, les problèmes de gaz intestinaux et les ballonnements.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test

Les questions les plus fréquentes

Quels sont les autres symptômes du sevrage tabagique liés à l’alimentation ?

Une mauvaise alimentation après l’arrêt du tabac peut provoquer des gonflements du ventre, des constipations et une mauvaise haleine.

Quand faut-il considérer les gaz intestinaux comme un problème de santé ?

Il est tout à fait normal d’émettre les gaz intestinaux. Mais quand elles deviennent abondantes et associées à des douleurs abdominales, il faut consulter un médecin pour déterminer s’il s’agit d’une infection intestinale.