BRONCHITE APRÈS ARRÊT TABAC : LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE

Publié le 5 avril, 2024 par Marie Millau

BRONCHITE APRÈS ARRÊT TABAC : LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE

Les conséquences désastreuses qu’engendre la consommation du tabac sur la santé sont énormes. C’est l’organisme humain dans toute son entièreté qui en subit les effets délétères. Raison pour laquelle même après le sevrage, des séquelles peuvent subsister. Ces dernières se manifestent à travers des malaises et un dysfonctionnement de certains organes.

Si par exemple vous avez arrêté de fumer récemment et que vous avez du mal à respirer, vous toussez et avez des frissons, ce sont les signes annonciateurs de la bronchite. La bronchite est l’une des séquelles possibles pouvant être constatée après l’arrêt du tabac. Qu’est-ce que la bronchite ? Pourquoi en souffrir encore malgré qu’on ait mis un terme à la cigarette et surtout quelles sont les précautions à prendre pour l’éviter ?

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv


Pourquoi une bronchite après un sevrage tabagique ?

Généralement définie comme l’inflammation des bronches, la bronchite est une maladie respiratoire qui peut toucher tout le monde. Elle se manifeste souvent chez les fumeurs. Si vous avez réussi à arrêter le tabac et que vous êtes atteint de bronchite, il n’y a pas lieu de se décourager, c’est tout à fait normal. En effet, quand vous fumiez, vos bronches ont été détruites par le tabac . Les cils qui tapissent ces bronches ont subi de lourds dommages. Ils ne fonctionnent plus car immobilisés par les substances dangereuses contenues dans le tabac.

Suite à l’arrêt du tabac, ces cils vibratiles commencent à repousser et à reprendre leurs activités, notamment leur fonction d’évacuation. C’est généralement au cours de ce processus que vous toussez et vous expectorez le mucus. Les sécrétions entre temps logées dans les bronches remontent. Vous allez remarqué que les crachats sont de couleur marron, ce qui veut dire qu’ils sont chargés de nicotine.

Ceci étant vous devez, au lieu de vous inquiéter, vous réjouir car vos bronches commencent à travailler normalement. Ces toux et ces crachats signifiant qu’elles sont en train de faire un travail d’auto-nettoyage. Ces malaises disparaissent souvent après un moment. Mais en attendant, que faut-il faire pour traiter ou mieux, prévenir une bronchite après tabac ?

Quelques précautions peuvent être prises lors de l’arrêt du tabac.

Pourquoi une bronchite après un sevrage tabagique?


Quelles précautions prendre pour éviter la bronchite ?

Lorsqu’une bronchite après tabac survient, ou du moins si vous présentez les signes, le premier réflexe doit être d’aller consulter un médecin généraliste. Après consultation, il pourra vous prescrire des médicaments. Ces médicaments, pour la plupart, ne guérissent pas subitement la bronchite mais vous permettent de vous soulager. Vous pouvez également prendre du paracétamol pour améliorer votre état général de santé (contre la fièvre et la fatigue du corps) et un médicament antitussif pour calmer les toux.

Vous pouvez également prévenir la bronchite post-sévrage tabagique en adoptant les gestes qu’il faut. Soigner son alimentation est essentiel. une alimentation variée et équilibrée avec des vitamines, des sels minéraux et des antioxydants permettra de renforcer votre système immunitaire afin d’être à l’abri des maladies.

Le sport est également très important. Pratiquer des exercices sportifs réguliers vous permettra de rompre avec la sédentarité et vous donnera du tonus.

 

Vous voulez sortir de votre addiction ?

Je suis décidé(e) et je souhaite réserver ma première séance en visio ou sur place (payant)


Précautions pour éviter la contagion

La bronchite étant une infection virale, elle est contagieuse. Il est important de veiller à appliquer les mesures nécessaires afin de ne pas se contaminer et contaminer les autres. Pour cela il faut pratiquer les règles d’hygiène. Se laver régulièrement les mains notamment après s’être mouché ou après avoir toissé ou éternué. Ne pas oublier de jeter le mouchoir à la poubelle après l’avoir utilisé. Il faut surtout éviter de rester dans les endroits confinés et préférer les endroits aérés.

Ces mesures d’hygiène respectées vous aideront à éviter la bronchite après votre arrêt du tabac. Cependant s’il arrive que vous souffriez de ce mal, ne vous alarmez pas. La conduite à tenir a été évoquée un peu plus haut. Notez que le système de défense naturel de votre organisme vous aidera à guérir en deux ou trois semaines.