COMMENT ÉVITER LA CONSTIPATION APRÈS UN SEVRAGE TABAGIQUE ?

Arrêter le tabac est le plus beau cadeau que vous pourriez faire à votre organisme et à la santé de votre entourage. Lors de l’arrêt du tabac, peuvent survenir un ensemble de désagréments ou syndromes qui surviennent lors du sevrage-tabac.

Différents syndromes surviennent donc en ce moment, entre autres, l’insomnie, le stress et fatigue ; mais aussi et surtout la constipation. Cette dernière peut être définie comme étant un retard ou une difficulté du système digestif à évacuer les déchets. Elle peut avoir plusieurs sources, parmi lesquelles l’arrêt-tabac. Mais elle peut aussi être évitée.

Comment et pourquoi éviter la constipation après un sevrage tabagique ?

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

La constipation qui est définie comme étant un retard ou la difficulté du système digestif à évacuer les déchets, elle trouve aussi ses origines lors du sevrage tabagique . En fonction des personnes, la fréquence d’évacuation peut varier. On parlera aussi de constipation lorsque les selles ne s’évacuent pas rapidement. Toutefois, la constipation peut être passagère ou alors dans des cas précis avoir une cause précise ; tél est le cas de l’arrêt du tabac. Le sevrage tabagique entraîne la constipation à cause du manque de nicotine dans l’organisme.


En effet, la nicotine a un effet stimulant sur le transit intestinal, car il l’active. C’est cet effet stimulant qui vous aide donc à évacuer en allant à la selle. Ainsi, votre organisme, ayant pris l’habitude d’être stimulé de la sorte, s’est habitué, et a développé un automatisme face à cette situation. L’arrêt de l’apport en nicotine dans l’organisme plus précisément dans la motricité intestinale favorise donc le symptôme de la constipation.


Cependant, c’est un phénomène passager qui cesse assez rapidement lorsque le manque de nicotine dans l’organisme devient une habitude. Mais dans de rares cas, la constipation peut prendre les allures d’un diverticule. Il est à noter que c’est une prolongation de la constipation sur de longs termes qui en est la cause, mais elle peut être déclarée chez les fumeurs comme chez les non-fumeurs ; le tabac peut en être la cause tout comme elle ne peut ne pas l’être.


Ce phénomène survient la plupart du temps dans les premières semaines après l’arrêt du tabac. Vu que c’est un phénomène passager, il ne nécessite pas nécessairement l’intervention d’un médecin, sauf en cas de prolongation de cette sensation d’inconfort. Plusieurs méthodes sont ainsi proposées afin d’éviter la constipation après l’arrêt du tabac. L’utilisation excessive de laxatifs en cas de sévrage tabagique entraîne aussi la constipation, ou encore des antis dépresseurs.

Comment éviter la constipation après un sevrage tabagique ?

Comment éviter la constipation après un sevrage tabagique ?

Pour éviter cette sensation désagréable après un sevrage tabagique, plusieurs solutions nous sont proposées, parmi lesquelles :

Des mesures hygiéno diététiques

Qui consiste à adopter une alimentation riche en fibres. Lorsqu’on est constipé, privilégier les aliments d’origine végétale demeure la meilleure option (les légumes, les fruits, les céréales, les légumineuses, le blé, le son d’avoine, etc.). Les légumes sont d’un grand avantage parce qu’ils contiennent des fibres que les aliments d’origine animale ne contiennent pas.


Aussi, les légumes contiennent deux types de fibres qui sont essentiels au bon fonctionnement du transit intestinal dont : les solubles et les insolubles. Le rôle de certains fruits comme les pêches, les pommes et les poires préviennent la constipation, absorbant l’eau en fabriquant un gel qui facilite alors l’évacuation des selles dans l’intestin en rendant le mouvement plus fluide.

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide

Boire suffisamment de liquide

C’est l’un des traitements les plus efficaces. Boire 2 à 3 litres d’eau par jour donc un estimé 6 à 8 verres d’eau par jour entre chaque repas.

Pratiquer une activité physique régulière

S’épanouir, courir, marcher, pédaler ; l’activité physique est aussi un traitement qui s’avère très efficace contre la constipation. Celle-ci a une action sur les muscles abdominaux, favorisant ainsi le transit intestinal qui a longtemps été remplacé par l’action de la nicotine.

Se rendre à la salle lorsque le besoin se fait ressentir

Il est inutile de faire souffrir son organisme en retardant le moment. Dès que l’envie se fait ressentir, il est impératif d’y aller, car, en retardant ce moment, on rend plus difficile l’évacuation. Pour les personnes qui souffrent de constipation, les médecins préconisent de se rendre à la selle au moins 2 fois par jour, et cela 30 minutes après les repas. Éviter les efforts de poussées après 5 minutes.

Utiliser des laxatifs

Cette méthode est à utiliser uniquement en cas d’échec des mesures hygiénodiététiques. Il est préconisé de commencer tout d’abord par des laxatifs doux afin de faire passer la constipation. Pour leur utilisation, demandez conseil à votre pharmacien ; Ceux-ci sont donc classés en cinq catégories et leur usage non contrôlé peut malheureusement conduire certaines à une maladie appelée « maladie des laxatifs ».

L’apport des compléments alimentaires pour soigner la constipation

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide

Le transit intestinal peut tout bonnement être amélioré grâce à l’apport de compléments alimentaires. Et ceux-ci, modifient la digestion parce qu’ils contiennent la plupart du temps des associations de plantes qui aident à la digestion comme : la cascara, le séné, les plantes riches en mucilage ou en fibres.


Les compléments alimentaires riches en probiotiques sont aussi conseillés dans l’arrêt de la constipation parce qu’ils permettent de réguler la flore intestinale microbienne normale et de modifier ainsi la digestion. Dans ce cas Asus, il est toujours important de demander l’avis de son pharmacien, celui-ci est à même de vous prescrire le complément alimentaire qui ira précisément à votre problème.


En somme, l’arrêt du tabac entraîne des symptômes liés au sevrage. Ceux-ci peuvent être de plusieurs ordres, parmi lesquels la constipation ou même des gaz intestinaux.

Vu que l’organisme n’est plus ravitaillé en nicotine, celui-ci perd son autonomie et le transit intestinal devient difficile pour la personne qui a décidé de stopper la cigarette. Certes, cela ne s’étend pas sur de longs termes, des méthodes sont aussi proposées pour faire passer ce désagrément entre autres ; les méthodes hygiéno-diététiques, mais encore l’utilisation des laxatifs doux. Il est toujours recommandé de demander l’avis de votre pharmacien en cas d’utilisation des laxatifs doux.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test