ARRÊTER DE FUMER ET AVOIR DU MAL À RESPIRER : LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE

Vous avez passé un bon moment de votre vie à fumer et vous avez décidé d’arrêter afin de redonner un nouveau souffle à vos poumons, un nouvel élan à votre vie. Belle résolution ! Cependant vous remarquez que vous avez du mal à respirer correctement et que les effets du tabac sont encore présents .


Rassurez-vous, c’est normal. Ceci n’est qu’un effet secondaire de votre sevrage.

En effet, les produits toxiques contenus dans la fumée du tabac altèrent le fonctionnement de votre appareil respiratoire. Ce malaise peut être interrompu si l’on prend les dispositions qu’il faut et si vous suivez les conseils et quelques astuces qu’on va partager ensemble dans cet article.

Quand le tabac affecte détruit nos voies respiratoires

Quand on fume une cigarette, la fumée qui se dégage contient du monoxyde de carbone. En inhalant cela, l’oxygénation de notre organisme en général et de nos voies respiratoires en particulier n’est plus possible. Le résultat est connu de tous ; sur un mal à respirer. Vous allez sûrement vous dire qu’après votre sevrage tout devrait normalement rentrer dans l’ordre.


Et vous avez bien raison ! Mais comme on vient de le dire plus haut, votre organisme est impacté par les effets nocifs de la nicotine. Des séquelles y restent et il va falloir un peu de temps pour qu’il se reconstruise. Les poumons se nettoieront également progressivement. La bonne nouvelle est que vous pouvez prendre des précautions pour éviter ces désagréments.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Quelles précautions prendre?

Une fois que vous avez cessé de fumer, il est important de prendre les précautions qu’il faut afin de minimiser le plus possible les effets secondaires qui apparaissent après le sevrage.

Une bonne alimentation est alors de mise. Une alimentation équilibrée comprenant les glucides, les lipides et les protéines en quantité suffisante associée aux vitamines, aux sels minéraux et aux antioxydants contribuent à rendre votre système immunitaire plus fort.

Votre organisme sera mieux fonctionnel notamment votre appareil respiratoire. Les risques d’avoir des difficultés respiratoires sont donc inexistants.

Quels aliments manger pour des poumons plus neufs?

Les aliments riches en quercétine sont réputés pour réduire de façon considérable les risques de cancer du poumon (même si ce n’est pas encore médicalement vérifié). Leur teneur en antioxydant lui procure tous ses effets bénéfiques pour la santé.


Vous pouvez le trouver dans l’oignon jaune, dans l’ail, le haricot vert, la pomme, le raisin, la cerise, etc. Notons que la quercétine prise à l’état naturel à partir des fruits et des légumes est beaucoup mieux qu’en complément alimentaire artificiel du fait de son interaction avec d’autres médicaments.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Le gingembre avec ses effets antibactériens et antiseptiques empêche la remontée des impuretés contenus dans la fumée du tabac vers les poumons après le sevrage. Vous n’aurez donc pas de risque de mal respirer quand vous en consommez régulièrement. À part adopter un régime alimentaire sain, pratiquer le sport aide également à avoir des poumons neufs afin de mieux respirer même après avoir arrêté le tabac.

Du sport pour avoir un meilleur souffle.

Se mettre au sport fait partie des astuces qu’on donne aux fumeurs afin d’arrêter facilement le tabac. Quand le sevrage est fait, c’est toujours cela qu’on conseille aux anciens fumeurs afin de calibrer leur organisme et de le maintenir en état contre les effets éventuels secondaires du sevrage.

En effet, pratiquer des exercices physiques réguliers aide l’ex fumeur à gérer son stress et surtout à combler le sentiment de vide qui le gagne après le sevrage. Peu importe la forme de l’activité, l’essentielle c’est qu’elle soit régulière pour ne pas dire quotidienne.

En résumé, le sevrage tabagique n’est pas exempt d’effets secondaires. Les difficultés respiratoires en sont un. Il est alors important de prendre des mesures qu’il faut et surtout mettre en application tout ce dont on vient de parler en l’occurrence, manger sainement et faire du sport. Le reste viendra avec le temps. Bien s’éviter aussi certaines maladies.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test