QUELS SONT LES SYMPTÔMES ISSUS DU SEVRAGE TABAGIQUE ?

Quels sont les symptômes issus du sevrage tabagique ?

Le sevrage tabagique n’est pas une chose facile, d’autant plus si l’on fait face à une addiction au tabac. Aujourd’hui plus de 13 millions de Français fument et 80 % d’entre eux déclarent vouloir arrêter. Pourquoi est-il si difficile d’arrêter le tabac ? À cause de la nicotine. En effet, cette molécule présente dans la fumée de cigarette crée des dépendances dans votre corps. C’est ensuite, le fait de se déshabituer qui est très difficile lors d’un sevrage tabagique. Et cela peut donner lieu à de nombreux symptômes du sevrage tabagique, que nous vous énumérons dans cet article.

Prise de poids

À cause de votre envie inhabituelle de nourriture, il est possible que vous mangiez plus qu’avant, et surtout entre les repas. Faire cela revient à manger 2 à 3 fois plus qu’en temps normal. Les excédents de sucre transformés en graisse par votre corps se stockeront directement dans votre ventre, d’où une prise plus importante de celui-ci. Il est parfaitement possible de remédier à ce symptôme. Avant la consultation du sevrage tabagique, il faut être entièrement volontaire et déterminée. l’arrêt du tabac demande beaucoup d’énorme effort. Vous devez être prêt à changer littéralement de mode de vie en commençant par votre régime alimentaire.Vous pouvez par exemple, commencer par grignoter une carotte plutôt que des sucreries. Ou carrément utiliser les substituts nicotiniques pendant votre sevrage tabagique.

Lors d’un sevrage tabagique, la prise de poids est un des symptômes les plus connus. En effet, le patient dépendant de la nicotine trouvera des subterfuges, afin de pallier son manque de cette substance.  Il pourra donc se réfugier dans différentes choses. Par exemple, le sport, les boissons chaudes ou encore la nourriture.

Il a été remarqué que les ex-fumeurs avaient beaucoup plus envie de nourriture que les autres personnes. Ils vont donc avoir l’envie de grignoter sans cesse. En général, les fumeurs mangent entre les repas, des aliments qui ne sont pas forcément bons pour leur corps, comme des sucreries qui les font prendre du poids. Le surpoids peut occasionnellement entraîner des risques sur la santé. Les centres de sevrage tabagique proposent des traitements plus adaptés à la dépendance ainsi le processus de l’arrêt du tabac se déroule en minimisant le développement des symptômes notamment la prise de poids.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

L’irritabilité

Le sevrage à la nicotine provoque une importante hausse d’irritabilité. L’augmentation de l’irritabilité est due à une forte diminution de nicotine dans votre cerveau. Pour diminuer vos chances de devenir irritable, il est important de bien dormir, de prendre des pauses régulièrement et d’alimenter votre cerveau en buvant beaucoup d’eau.

Stress plus important

Les substances que comporte la cigarette contribuent à diminuer le stress d’une manière générale et à atténuer vos sens ainsi que votre perception. Lorsque les effets du sevrage tabagique commencent a se faire ressentir, vos sens reviendront à leur état normal, vous ne serez coupé du stress et serez davantage plus relaxe. 

La dépression

La cigarette contient des substances chimiques qui feront en sorte que votre cerveau sécrète des hormones du plaisir. Par exemple, de la dopamine, de la noradrénaline, etc. C’est pour cette raison que la cigarette est souvent considérée comme un puissant antidépresseur. Dès votre arrêt du tabac, vos chances de faire une dépression seront plus importantes, il s’agit d’un des principaux symptômes du sevrage tabagique. C’est pourquoi il est recommandé d’être accompagné lors du sevrage.

Toux

Lors de votre sevrage, il est possible que vous vous mettiez à tousser de manière plus ou moins violente. Cette toux durera normalement 2 à 3 jours. Elle peut durer une semaine dans les cas les plus longs.

En effet, la fumée du tabac ralentira le mouvement des petits poils présents dans vos poumons appelés cils. Lorsque vous arrêtez la cigarette, ils récupéreront leur sensibilité normale, ce qui entraînera une toux plus fréquente. De plus, vos poumons élimineront toutes les substances nocives contenues dans vos voies respiratoires. Par exemple, les résidus de goudron. À l’aide de mucus, vos poumons élimineront le reste des substances de la cigarette, ce qui donnera lieu à un léger inconfort. Dans le but d’améliorer la régénération de vos muqueuses, vous pouvez, par exemple, boire beaucoup d’eau.

Insomnies

Le sevrage tabagique peut donner lieu à des insomnies. En réalité, il s’agit d’un signe de manque physique de nicotine. Le fait d’utiliser de la nicotine de substitution permet d’atténuer voir de complètement supprimer ce problème. Il existe différentes formes de nicotine de substitution. Par exemple, des patchs, des gommes, des pastilles ou des sprays. Il est à noter que ces dispositifs sont totalement remboursés par la sécurité sociale, votre médecin ou pharmacien saura vous conseiller. Vous pouvez également faire fi de ces substitut et opter pour un sevrage brutal contre la cigarette. Les symptômes issus du sevrage tabagique peuvent être plus intenses avec l’arrêt brutal mais cela permet de se débarrasser rapidement du tabac. Pour limiter vos risques d’insomnies, vous pouvez utiliser les techniques suivantes:

Tout d’abord, vous pouvez éviter les excitants, comme le café, le thé, l’alcool ou les boissons sucrées. Évitez également d’utiliser les écrans après 17 heures le soir, ou alors utilisez un filtre anti lumière bleue afin de limiter l’action de celle-ci sur votre cerveau. Évitez aussi de prendre une douche chaude, moins de deux heures avant de dormir. Mangez léger le soir et baissez légèrement la température de votre chambre afin de ne pas dépasser les 19°.

Les nausées

Lors d’un sevrage tabagique, les nausées indiquent la bonne régénération de votre corps. Les nausées sont un des symptômes les plus difficiles à endurer, après l’arrêt du tabac. Elles peuvent aussi être liées à votre changement d’alimentation lors de votre arrêt.

Un rythme cardiaque plus lent

La nicotine est très connue pour augmenter le rythme cardiaque. En fumant, vous serez beaucoup plus essoufflé. Par exemple, lorsque vous monterez un escalier, ou dès que vous fournirez un effort. Le rythme cardiaque est plus important chez les femmes enceintes et surtout quand elles sont fumeuses. Pour retrouver un rythme cardiaque plus ou moins normal, il faut absolument arrêter le tabac. 

Le sevrage tabagique peut donner lieu à divers symptômes psychiques ou corporels. Ils durent en général quelques jours avant de s’arrêter une fois que votre corps sera habitué à une vie sans cigarette. Les symptômes de sevrage ne durent jamais bien longtemps. Votre corps se remettra rapidement de l’arrêt du tabac pour ensuite complètement se reconstruire pour le restant de vos jours.

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide

Les questions les plus fréquentes 

Comment soulager les symptômes du sevrage tabagique ?

Réussir son sevrage c’est contrer les symptômes du manque du sevrage tabagique.
– Pensez à vous faire accompagner par un professionnel de la santé.
– Utilisez des substituts nicotiniques que vous conseillera votre médecin ou pharmacien
– Consultez un diététicien pour éviter la prise de poids

Combien de temps durent les symptômes du sevrage tabagique ?

Les symptômes peuvent durer jusqu’à 1 mois selon le niveau de dépendances du fumeur. Néanmoins, avec la prise de substitut nicotinique et médicament les symptômes peuvent s’estomper au bout d’une à deux semaines.

Quel est le symptômes le plus dur lors d’un sevrage tabagique ?

Le sevrage en lui-même est une rude épreuve. Vous aurez à supporter plusieurs difficultés parmi lesquelles l’envie irrésistible de fumer. Elle peut être encore plus atroce si vous ne trouvez pas d’alternative pour soulager vos besoins en nicotine. C’est pourquoi, les substituts nicotiniques sont fortement recommandés.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test