LES MÉTHODES DE SEVRAGE TABAGIQUE POUR FEMME ENCEINTE

Les méthodes de sevrage tabagique pour femme enceinte

Le tabagisme pendant la grossesse est la principale cause de morbidité et de mortalité obstétrique. Malgré le fait que le tabagisme soit la principale cause de morbidité et de mortalité obstétricales, 20 % des femmes enceintes françaises fument pendant la grossesse. De plus, elles ne reçoivent souvent pas de conseils d’arrêt ou d’aide adéquate pour arrêter définitivement de fumer de la part des professionnels de santé qui les accompagnent (médecin, gynécologue et sage-femme).  Beaucoup d’entre elles aimeraient arrêter, mais ne réussissent pas toujours. Il est pourtant nécessaire d’effectuer un sevrage tabagique femme enceinte pour permettre au bébé de bien grandir dans le ventre. Si certains pensent qu’arrêter de fumer peut être facilité avec des pansements, des chewing-gums ou sprays, l’acupuncture et l’hypnose peuvent également aider la future maman. Contrairement à la croyance populaire, l’enfant à naître ne présente pas de symptômes de sevrage si la mère arrête de fumer. Au contraire, toute cigarette non fumée pendant la grossesse est bonne pour le bébé.

Quelles sont les conséquences du tabagisme pendant la grossesse ?

Premièrement, les bébés des fumeuses ne se développent pas aussi bien en raison du manque d’oxygène causé par la nicotine. La nicotine passe directement du placenta au fœtus et se dépose non seulement dans le sang de la mère, mais aussi dans la muqueuse utérine. C’est à cet endroit que la concentration de nicotine sera 10 à 20 fois plus élevée que dans le sang.

Les poumons de l’enfant stockent également les toxines contenues dans la fumée. Les maladies dont souffrent les bébés de fumeuses sont résumées sous le terme technique de « syndrome du tabac fœtal ».

Les dommages suivants sont possibles :

  • Cela peut entraîner un retard de croissance et des dommages aux poumons de l’enfant.
  • Le risque de naître avec un poids de naissance très faible est deux fois plus élevé. Des études montrent que les enfants naissent avec en moyenne 200 à 400 grammes de moins. Ce sont généralement des bébés prématurés (avant 37 semaines de grossesse).
  • La circonférence de la tête et la longueur du corps sont généralement inférieures d’un centimètre à celles des enfants de mamans non-fumeuses.
  • Il existe des preuves que le tabagisme peut provoquer des malformations telles que des fentes labiales et palatines ou des malformations cardiaques.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Les méthodes de sevrage tabagique femme enceinte

Un mythe persistant dit que si la mère arrête de fumer, le bébé éprouvera des symptômes de sevrage tabagique. Cependant, c’est une idée fausse. Au contraire, toute cigarette qui est moins fumée est bonne pour le développement de l’enfant.

Les femmes enceintes ne devraient idéalement même pas être en présence des fumeurs, surtout pas dans des pièces fermées. Parce que les trois-quarts de la fumée d’une cigarette ne sont pas inhalés, mais se répandent dans l’air ambiant. La fumée contient environ 4 000 substances toxiques et cancérigènes. On distingue entre autres le monoxyde de carbone, le benzène, le plomb ou le cadmium.

Arrêter de fumer est plus facile avec l’aide au sevrage tabagique d’un professionnel de la santé tel qu’un tabacologue. Il existe de nombreuses façons d’aider la future mère à arrêter de fumer. Des conseils et des traitements personnalisés permettent de sortir de la dépendance tabagique :  

  • L’acupuncture est une méthode qui consiste à faire perdre l’envie de fumer au patient en donnant un mauvais goût à la cigarette.
  • L’auriculothérapie est une technique de l’acupuncture qui consiste à stimuler certains points réflexes de l’oreille pour traiter des pathologies ou se défaire du tabagisme. Dans 75 % des cas, vous n’aurez besoin que d’une seule séance pour arrêter de fumer.
  • l’hypnose
  • La thérapie cognitive et comportementale (TCC) : elles permettent d’aider le patient à modifier son comportement ou son système de pensées.

Méthode de sevrage tabagique à appliquer pendant la grossesse

Si le sevrage brutal contre la cigarette est possible mais inadéquat, les produits de substitut nicotinique tels que les patchs, les chewing-gums ou les sprays sont toujours une meilleure solution pour vous éloigner des cigarettes. Parce que lorsque vous en consommez, au moins les substances nocives créées lors de la combustion d’une cigarette ne sont pas libérées. 

Une autre alternative pour ne plus fumer est de suivre un programme créé par des spécialistes des traitements pour arrêter de fumer. En gros, il s’agit de suivre ces 6 étapes:

       1. Notez chaque fois que vous fumez :

  • Dans quelles situations vous fumez ? 
  • Quelles sont les alternatives à mettre en jeu pour éviter de fumer. C’est-à-dire ce que vous pouvez faire au lieu de fumer.
  • Établissez un plan d’action pour arrêter de fumer.

         2. Notez les raisons pour lesquelles vous voulez arrêter de fumer :

  • Au moins une raison pour vous et une pour le bébé.
  • Calculez combien d’argent vous économiserez si vous arrêtez de fumer et à quoi vous pouvez utiliser cet argent.

        3. Fixez-vous des objectifs :

  • Écrivez sur papier comment vous allez faire pour y arriver.
  • Souvenez-vous des raisons pour lesquelles vous voulez arrêter de fumer.
  • Vérifiez fréquemment vos objectifs pour vous en souvenir.

        4. Décidez quel jour vous allez arrêter :

  • Choisissez un jour qui est important et ne change pas cette date.
  • Demandez aux fumeurs d’être prévenants et de ne pas fumer près de chez vous.

        5. Préparez-vous bien :

  • Faites quelque chose pour vous et votre bébé (exercices de relaxation, natation, marche, bain, aller au cinéma).
  • Découvrez quelles situations ou pensées mettent en danger votre projet d’arrêter de fumer. S’il y en a une, éliminez-la ou cherchez des moyens de réagir contre elle.
  • Ne vous rendez pas, même si vous ne résistez pas et fumez une cigarette.

         6. Vous avez arrêté de fumer :

         Si vous avez bien respecté les étapes précédentes, vous aurez certainement déjà arrêté de fumer.

  • Félicitations pour avoir arrêté de fumer.
  • Rappelez-vous pourquoi vous vouliez faire cela.
  • Comment pensez-vous que votre bébé se sent maintenant ?
  • Protégez-vous et créez un environnement qui vous apporte sécurité et bien-être.
  • Si vous ressentez du stress ou de l’anxiété, c’est le signe que votre corps s’adapte à un manque de nicotine.
  • Ayez à portée de main des fruits ou de l’eau, lorsque l’envie de fumer apparaît.
  • Faites de l’exercice régulièrement.
  • Utilisez votre énergie de manière positive. Tout est-il prêt pour le bébé ?
  • Vous avez déjà commencé à construire un bon avenir pour vous et le bébé, c’est ce qui compte.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Les questions les plus fréquentes 

Quelle est la durée d’hospitalisation d’un sevrage tabagique en clinique ?

Une cure de désintoxication du tabac au sein d’une clinique peut durer 2 à 4 semaines d’hospitalisation selon le niveau de dépendance du fumeur. Il faut compter ensuite quelque semaine pour le suivi à la sortie de la clinique.

Les mutuelles prennent-elles en charge les substituts nicotiniques prescrits par un spécialiste d’arrêt du tabac ?

Certaines mutuelles rembourse les substituts nicotiniques prescrits par certains spécialistes d’arrêt du tabac ( les homéopathes, acupuncteurs, hypnotiseurs) conventionnés par la sécurité sociale.

Combien coûte une consultation de sevrage tabagique ?

Plusieurs professionnels de la santé peuvent accompagner un fumeur dans son sevrage tabagique. Le coût de la consultation est donc variable. La consultation chez un médecin généraliste est de 25 €. Pour les spécialistes (tabacologue, homéopathes etc.) elle peut coûter entre 30 et 51€. Toutefois, vous pouvez bénéficier de la prise en charge de 70% par la Sécurité sociale.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test