AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS RESSENT-ON LES PREMIERS EFFETS D’UN SEVRAGE TABAGIQUE ?

Au bout de combien de temps ressent-on les premiers effets d'un sevrage tabagique ?

L’addiction à la nicotine a quelque chose de très puissant, c’est pour cette raison qu’il est très difficile de l’arrêter. Bien sûr, tout dépend de votre niveau de dépendance à cette substance contenue dans la fumée de cigarette. Cela donnera lieu à divers effets de sevrage tabagique. Vous aurez un effet particulier en fonction du traitement choisi. Tout dépend également de votre volonté et de votre détermination, dans le but de cesser la cigarette. Si peu de personnes réussissent à arrêter la cigarette sans rechutes, c’est parce qu’elles paniquent dès l’apparition des symptômes de sevrage.

Que se passe-t-il après un sevrage tabagique ?

Même quelques minutes après avoir arrêté de fumer, les effets positifs de votre décision se ressentiront déjà. En moins de 20 minutes, votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle commenceront à diminuer. En 12 heures, votre corps aura le temps d’éliminer la quasi-totalité du monoxyde de carbone contenu en lui. Quelques semaines plus tard, la circulation de votre sang s’améliorera. De plus,  vous aurez une meilleure respiration.

Quels sont les symptômes du sevrage tabagique ?

L’arrêt du tabac peut amener à différents symptômes liés au sevrage tabagique. Par exemple, l’anxiété, l’irritabilité, des maux de crâne plus fréquents, des troubles du sommeil ou encore une faim plus fréquente. C’est pour cela que l’on dit souvent qu’arrêter de fumer fait prendre du poids. En effet, la faim est l’un des effets de sevrage au tabac les plus fréquents. En général, L’ex-fumeur grignotera régulièrement des sucreries, ainsi que des pâtisseries tout au long de sa journée, ce qui lui fera prendre du gras.

Un second effet du sevrage tabagique est l’augmentation de la dépression. En effet, la cigarette contient des substances stimulant les hormones du plaisir, comme la dopamine, les endorphines ou encore la noradrénaline. Suite à l’arrêt de la cigarette, ces hormones se remettent à fonctionner normalement. Votre plaisir laissera place à l’anxiété et au stress, favorisant la dépression.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Quelle est la durée des effets de sevrage au tabac ?

La durée des effets du sevrage tabagique dure en moyenne, entre trois semaines et trois mois. Vous verrez au cours de votre désintoxication, que vos symptômes de sevrage diminueront. Sachez qu’il est possible de supprimer les symptômes de sevrage en utilisant des substituts nicotiniques.

En revanche, les habitudes de cigarette seront beaucoup plus lentes à partir. Elles peuvent mettre parfois jusqu’à plusieurs mois, voire un an. Pour que cela se fasse dans la meilleure des situations, il faudra effectuer le sevrage dans un centre de sevrage tabagique. Les centres garantissent le changement drastique des  habitudes de cigarettes, notamment tout ce qui faire penser à fumer.  N’oubliez pas qu’arrêter de fumer correspond également à un changement de mode de vie afin de limiter les effets de sevrage au tabac.

Comment accélérer son sevrage ?

Il est possible d’utiliser diverses pratiques afin d’accélérer son sevrage tabagique. l’arrêt rapide du tabac est plus bénéfique pour des catégories de fumeurs  comme les fumeuses enceintes. En effet, il est impératif pour la future maman d’abandonner le tabac pour éviter tout complication durant sa grossesse.

Toutes ont leurs avantages, elles aideront notamment le corps à se débarrasser de la toxine, afin d’en atténuer les effets de sevrage au tabac. L’utilisation de la phytothérapie, à l’aide de plantes en gélules ou le sevrage tabagique au laser, peuvent s’avérer très utiles en cas de forte dépendance afin d’atténuer en partie, vos symptômes de sevrage.

Est-il possible d’arrêter de fumer d’un coup ?

Il n’y a aucun risque à s’arrêter de fumer d’un coup et c’est parfaitement possible. Vous pouvez y arriver de manière totalement naturelle et sans l’aide au sevrage tabagique c’est-à-dire sans se faire accompagner par un proche personne ni l’aide d’un professionnel.

Sachez que lors du sevrage brutal contre la cigarette, vous allez quand même endurer les effets de sevrage au tabac. Par exemple, des difficultés à respirer dû à l’hyper réactivité bronchique, correspondant en réalité, à une irritation des bronches.

L’importance de l’hygiène de vie 

Lors de l’arrêt du tabac, il vous faudra une hygiène de vie plus que correcte. Cela vous permettra de limiter vos effets de sevrage au tabac. Vous devrez, par exemple, bien dormir, entre 8 et 12 heures par nuit, mais également éviter toute forme d’excitants comme le thé, le café, l’alcool ou les boissons sucrées. Veillez également à ne pas trop utiliser d’écran après 17 heures, afin de vous endormir correctement et rapidement. Bien qu’il puisse être difficile aujourd’hui de ne plus en user à cause de l’importante montée du télétravail.

N’oubliez pas de faire des repas légers et équilibrés, qui sauront vous rassasier. Ainsi, vous éviterez de manger entre les repas. En effet, grignoter peut vous faire prendre un poids considérable, et ce serait dommage de devoir subir un des effets négatifs de l’arrêt du tabac.

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide

Comment éviter les rechutes ?

Afin d’éviter les rechutes, prenez bien conscience que votre détermination ainsi que votre motivation seront très utiles à la réalisation de votre objectif. Nous vous conseillons notamment, de ne jamais respirer une seule bouchée de fumée de cigarette, ce qui conduit dans la plupart des cas à une rechute. Vous devez également éviter les endroits où l’on fume, préférez donc les endroits non-fumeurs. Sachez qu’aujourd’hui beaucoup d’endroits se situant à l’intérieur sont interdits aux fumeurs.

Fixez-vous un objectif précis et restez concentré sur celui-ci, il doit être beaucoup plus important que votre envie de fumer pour faire face aux effets de sevrage au tabac. Dès la consultation du sevrage tabagique discute avec le professionnel de santé la méthode qui vous conviendrait à arrêter fumer sans subir les atrocités des effets du manque qui pourraient conduire à la rechute.

Le sevrage tabagique peut être plus ou moins long en fonction des personnes, mais également de votre niveau de dépendance. Si vous fumez trois paquets par jour depuis 20 ans, il sera certainement plus difficile d’arrêter de fumer que si vous êtes un petit fumeur fumant depuis peu de temps.

Même si cela dépend beaucoup de votre volonté, les effets de sevrage au tabac sont une des principales causes de rechute des fumeurs. Afin de les éviter, il faut bien prendre conscience que plus vite vous vous ferez face à ces effets, mieux ça sera. Votre corps pourra donc plus rapidement se régénérer.

Les questions les plus fréquentes 

Quelle est la durée du sevrage tabagique ?

La durée du sevrage tabagique varie selon la dépendance du fumeur et le traitement d’arrêt du tabac. Les récepteurs nicotiniques retrouvent en moyenne leur état normal entre 3 semaines et 3 mois.

Au bout de combien de temps ressent-on les effets d’un patch nicotine ?

Une fois que le patch est collé à la peau, la nicotine commence à se diffuser dans le sang. On ressent les premiers effets au bout d’une trentaine de minutes. Les effets peuvent durer toute la journée en fonction de la dose du patch et le temps qu’il reste collé à la peau.

Quels sont les bienfaits immédiats d’un sevrage tabagique ?

20 minutes après avoir arrêté, votre :
– La pression artérielle chute à la normale.
– La fréquence du pouls revient à la normale.
– La température corporelle des mains et des pieds revient à la normale.
– Huit heures après avoir arrêté, le :
– Le niveau de monoxyde de carbone dans votre sang chute à la normale.
– Le niveau d’oxygène dans votre sang revient à la normale.

24 heures après avoir arrêté, votre risque de crise cardiaque diminue.

48 heures après avoir arrêté, votre :
– Les terminaisons nerveuses commencent à repousser.
– La capacité à sentir et à goûter est améliorée.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test