LES CAUSES DU TABAGISME

Les causes du tabagisme

Chaque année en France, 75 000 personnes meurent du tabagisme. La consommation de tabac représente le taux le plus élevé de mortalité évitable dans le monde. Depuis des années, des efforts sont faits pour freiner la dépendance au tabac à travers des campagnes de sensibilisation et des mesures politiques telles que l’interdiction des annonces publicitaires des cigarettes, la majoration des taxes sur les produits tabagiques et des prises en charges subventionnées. Toutes ces actions visent à réduire les conséquences du tabagisme, mais surtout permettre aux addicts de sortir leurs dépendances. Pour cela il faut une chose : arrêter de fumer

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Pourquoi devient-on dépendant au tabac ?

Le tabac contient environ 4000 substances. Mais une seule est à la base de la dépendance au tabac : la nicotine. Dès 1964, certains chimistes suspectaient la nicotine d’être à l’origine de l’addiction au tabac. Le cerveau humain est rempli de neurones entre autres des récepteurs de nicotine. La consommation régulière de tabac déclenche la réceptivité de ces neurones. En effet, la nicotine est la principale substance qui rend dépendant à la cigarette. Comment cela s’explique ? Pour faire simple, la nicotine est considérée comme une clé et les récepteurs comme de petits verrous. Lorsque la nicotine déverrouille les récepteurs de nicotine, un produit chimique de bien-être appelé dopamine est libéré, donnant au fumeur un petit moment de détente et de plaisir. Cela ne dure pas longtemps. La nicotine s’estompe rapidement, ce qui rend le récepteur davantage avide.

Pour vous aider à mieux comprendre, d’après les spécialistes, les personnes fumeuses, en absorbant la fumée de cigarette, inhalent la nicotine qui va produire par la suite la dopamine. Ce neuromédiateur agit sur le système nerveux en influant sur le comportement. Les fumeurs sont alors placés dans un état euphorique. C’est pourquoi on remarque chez les fumeurs les syndromes de manque. Une fois qu’ils sortent de l’emprise de la dopamine, l’envie de fumer resurgit. C’est le cycle de l’habitude de fumer, afin de continuer à ressentir du plaisir à fumer, que les fumeurs se doivent de continuer à fumer fréquemment plus de cigarettes. Au fil du temps, ils deviennent physiquement et émotionnellement dépendants de la nicotine.

Cette dépendance peut être aussi comportementale et environnementale. Quand on risque addiction est tout aussi alarmant au niveau du tabagisme actif qu’au niveau du tabagisme passif. Car c’est à partir de l’inhalation de la nicotine, qu’elle soit volontaire ou involontaire qui rend accro à la cigarette.

Les dépendances physiques

La nicotine affecte le fonctionnement du cerveau et les émotions. La consommation du tabac perturbe la réceptivité des neurones. Le corps et le cerveau s’habituent à ce nouveau message nerveux chimique. Alors le besoin de fumer se manifeste. Et lorsque ce besoin n’est pas satisfait, il se traduit par une pulsion irrésistible à fumer, l’irritabilité, des problèmes de concentration voire des dépressions.

L’addiction commence par une consommation routinière de cigarette amène le corps à s’accoutumer à quantité indéfinie de nicotine. Sans que le fumeur ne s’en rende compte, il développe au fur et à mesure son addiction. La dépendance qu’elle soit physique ou psychologique se mesure par le nombre de paquets de cigarette que peut fumer un individu par jour afin de maintenir le niveau de nicotine familier dans son corps. Les effets psychotropes de la nicotine procurent aux fumeurs un moment agréable qui les laissent croire que la cigarette comporte certaines vertus.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Les dépendances psychologiques

Avant même que se manifeste la dépendance physique, la dépendance psychologique est celle qui survient en premier. Pour ceux qui pratiquent le tabagisme chronique, la consommation régulière du tabac conduit à une addiction aux effets psychiques de la nicotine à savoir les sensations de plaisir, la stimulation cognitive, les effets anxiolytiques et les effets anorexigènes.

La plupart des fumeurs jugent que fumer leur permet d’optimiser leurs capacités psychologiques. Pour eux, il est indispensable d’allumer une cigarette avant toutes activités qui nécessitent la participation du cerveau. Ainsi, l’acte de fumer devient un rituel. Par exemple, la cigarette au réveil, la clope avant d’entamer l’activité professionnelle, celle après un repas, ou encore celle qui clôture la journée. Ces automatismes se renforcent à force du temps qu’il devient très compliqué pour le fumeur de se débarrasser de la cigarette lors d’un sevrage tabagique.

Les dépendances environnementales et comportementales

En modifiant le fonctionnement du cerveau, la consommation de cigarette conduit le fumeur à adopter un mode de vie dirigé toujours vers le tabac. La dépendance comportementale est la manifestation concrète de la dépendance psychologique. C’est à travers les faits et gestes qu’on perçoit l’addiction du tabac. Il est coutume dans les traitements d’arrêt du tabac de rencontrer d’énormes difficultés à aider un patient à se débarrasser du geste de fumer. Même avec les traitements psychothérapiques, il faut mettre plus de temps pour reprogrammer le cerveau à s’affranchir de l’emprise du tabac. Cependant, une méthode comme l’usage des inhalateurs nicotiniques s’avère comme des excellente alternance du geste de fumer. Également, les thérapies comportementales peuvent aider les fumeurs à identifier les déclencheurs environnementaux de l’envie de fumer afin qu’ils puissent utiliser des stratégies pour éviter ces déclencheurs et gérer les sentiments qui surviennent lorsque les déclencheurs ne peuvent pas l’être.

La dépendance à la nicotine

La consommation de nicotine, par le biais de cigarettes ordinaires ou de vapotage, entraîne la dépendance à la nicotine la libération de la dopamine chimique dans le cerveau humain. Une poussée transitoire d’endorphines dans les circuits de récompense du cerveau provoque une légère et brève euphorie lors de l’administration de nicotine. Cette poussée est beaucoup plus brève que le « high » associé à d’autres médicaments. Cependant, comme d’autres drogues d’abus, la nicotine augmente les niveaux de neurotransmetteur dopamine dans ces circuits de récompense, ce qui renforce le comportement de prise de tabac ou de drogue. Une exposition répétée altère la sensibilité de ces circuits à la dopamine et entraîne des changements dans d’autres circuits cérébraux impliqués dans l’apprentissage, le stress et la maîtrise de soi.

Pour conclure, Il est essentiel de se rappeler que tous les produits du tabac peuvent être mortels et addictifs quelle que soit leur forme ou leur niveau de dose en nicotine

Etes vous réellement dépendant ?

 

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test

Les questions les plus fréquentes

La nicotine crée-t-elle une dépendance ?

Oui. La plupart des fumeurs consomment régulièrement du tabac parce qu’ils sont dépendants de la nicotine.

Comment se débarrasser de la dépendance au tabac ?

Aujourd’hui, il existe plusieurs méthodes d’arrêt du tabac. L’institut ADIOS est une centre d’anti-addiction qui traite plusieurs addictions notamment la dépendance au tabac en seulement 20 heures de séances grâce la méthode ADIOS qui est une combinaison de 12 techniques thérapeutiques.

Comment savoir qu’on est dépendant au tabac ?

Vous avez le choix entre le test de fagerström disponible sur internet et un autodiagnostic si vous présentez les signes ci-dessous, il est très probable que vous soyez accro au tabac :
Exiger plus de tabac pour ressentir de la satisfaction
Vivre des symptômes de sevrage, tels que l’irritabilité
Consommer du tabac en plus grande quantité que prévu
Avoir un désir d’arrêter ou de diminuer l’utilisation mais être incapable de le faire
Avoir des envies de fumer et des envies intenses de consommer du tabac
Usage continu du tabac malgré la prise de conscience des conséquences et des risques pour la santé

A lire aussi :

Qu’est-ce que le tabac ?

Comment traiter la dépendance à la cigarette ?

Les effets secondaires liés à l’arrêt du tabac

Les bénéfices liés à l’arrêt du tabac

Quels sont les risques liés au tabac ?