J’ai arrêté de boire : les bienfaits sur le foie

Publié le 8 avril, 2024 par Sarah Nacass .

J'ai arrêté de boire : les bienfaits sur le foie

En France, selon l’Assurance Maladie, environ 15 000 personnes meurent chaque année de la cirrhose de foie. La consommation abusive de l’alcool contribue grandement au développement de cette maladie. Le foie est l’un des organes qui subit gravement les menaces de l’alcool. Pour le préserver, il faut absolument contrôler notre taux d’alcoolémie.

Cela parait simple à faire pour un consommateur lambda mais c’est tout autre chose pour une personne dépendante à l’alcool. Pour cette catégorie, une chose reste à faire : le sevrage alcoolique.

L’arrêt de l’alcool procure des bienfaits pour l’organisme en général et plus particulièrement pour le foie. C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.


Les effets de l’alcool sur le foie

C’est au foie que revient la lourde charge de filtrer les graisses et de métaboliser l’alcool. Lorsque le taux de ce dernier devient trop important dans le sang, il devient alors difficile pour le foie d’accomplir sa mission.

Cela peut causer une interruption de la fonction hépatique ayant pour conséquence un déséquilibre chimique.

Lorsque le foie se retrouve obligé de neutraliser l’alcool de façon continue, les cellules hépatiques peuvent être abimées, voire détruites.

Ceci entraine ainsi des maladies et complications telles que :

  • Une stéatose hépatique qui est une inflammation et souffrance des cellules du foie due à une accumulation de graisses.

  • La fibrose hépatique qui est une agression chronique du foie causant une cicatrice fibreuse du tissu hépatique.

  • La cirrhose de foie qui est caractérisée par l’apparition de nodules et de tissus fibreux sur le tissu hépatique, celle-ci peut évoluer en cancer du foie.

  • L’hépatite alcoolique aiguë qui est une inflammation du foie causée par une consommation excessive d’alcool.

Bien sûr, ces maladies s’expriment par des symptômes qui pourront vous mettre la puce à l’oreille. Il s’agit notamment :

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv


Un foie très pesant

Une sensation de pesanteur au niveau du foie peut survenir, et donner l’impression que l’organe est sur le point de tomber.

Cela peut être un symptôme annonciateur de l’hépatite.

Le plus sûr serait de consulter un médecin pour qu’il vous fasse des examens cliniques afin de déterminer ce que vous avez vraiment.


Un foie qui fait très mal

Un foie qui est à la fois douloureux et sensible peut être sujet à une stéatose alcoolique. Plus tard, ce mal peut évoluer et se transformer en cirrhose.

Si rien n’est fait, il pourrait même évoluer en cancer du foie pouvant entrainer la mort. Si vous ressentez ces symptômes, il serait pertinent de vous rendre immédiatement à l’hôpital.


Une fatigue qui persiste

Si vous avez une asthénie et que vous présentez des symptômes tels qu’une perte d’intérêt pour toute chose, un moral bas, des dépressions répétées, il est possible que vous soyez sujet à une maladie du foie. Il peut potentiellement s’agir d’une hépatite ou encore d’une stéatose hépatique.

fatigue qui persiste


Des selles qui sont noires

Une consommation abusive d’alcool peut entrainer des saignements au niveau de votre système digestif. Ceci est le plus souvent caractérisé par la présence de petites quantités de sang dans les selles.

Si vous êtes sujets à ce type de selles, pensez à consulter immédiatement votre médecin qui vous fera passer des examens.


Autres effets que l’alcool a sur le foie


Une perte d’appétit

Si vous avez une perte d’appétit et que vous maigrissez brutalement, vous pouvez potentiellement être atteint par maladie du foie telle que la cirrhose. Cependant pour en être sûr, nous vous recommandons d’avoir l’avis d’un médecin.


La jaunisse

Si vous remarquez que vous avez des symptômes tels que le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, il est possible que vous ayez une hépatite alcoolique. Vous devrez alors tout de suite consulter un médecin.

 


Des mains qui tremblent anormalement

Si vous remarquez que vos mains tremblent involontairement, ceci constitue un signal d’alerte pour que vous alliez consulter votre médecin.

En effet lorsqu’une cirrhose du foie n’est pas prise en charge, celle-ci peut aussi progresser en encéphalopathie.

Téléchargez notre guide alcool


La présence d’un liquide dans l’abdomen

Une accumulation importante de liquide dans l’abdomen peut être due à une maladie du foie telle que l’hépatite alcoolique.

En effet, une fois que le liquide s’échappe du foie ou des intestins, celui-ci est emmagasiné dans l’abdomen, entrainant un manque d’appétit et une sensation de ballonnement. Les personnes sujettes à cela se voient être tout le temps essoufflées, et avoir des gênes qui persistent.


Une fièvre qui persiste

Dans certains cas, les maladies causées par l’alcool sont silencieuses. Cependant, d’autres sont accompagnées par une forte fièvre persistante qui dure pendant des jours. Si cette fièvre est suivie d’autres symptômes, alors il est important que vous consultiez votre médecin.


Les conséquences possibles de la dépendance alcoolique sur les personnes déjà touchées par une maladie du foie

On sait que le taux de lésion au foie, et le risque de cirrhose de foie sont grandement favorisés par la consommation d’alcool chez les personnes déjà atteintes d’une maladie du foie incluant l’hépatite C.

Dans un tel cas, il est donc pertinent d’opter pour l’arrêt de l’alcool, ce qui va favoriser la régénération du foie.


Les bienfaits de l’arrêt de consommation d’alcool sur le foie

Les bienfaits de l'arrêt de consommation d'alcool sur le foie

Diagnostiquée à temps, une atteinte minimale du foie peut être inversée, voire guérie si le sujet en question arrête complètement de consommer de l’alcool.

L’absence d’alcool dans le sang va favoriser le rétablissement des cellules du foie, car celui-ci est doté d’une capacité exceptionnelle de régénération.

De même, la stéatose hépatique, ainsi que l’hépatite alcoolique peuvent être guéries si on arrête boire de l’alcool.


Les autres bienfaits de l’arrêt de consommation de l’alcool sur le foie

  • Le renforcement du système immunitaire : non seulement votre foie retrouvera une seconde vie, et les dépôts graisseux disparaîtront également.

    Au bout de trois mois sans alcool, votre organisme aura déjà renouvelé toutes ses cellules sanguines avec en prime une régulation de votre taux sanguin, ainsi que la circulation non seulement du sang, mais également de l’oxygène dans votre organisme.

    Vous voilà donc armé contre les maladies cardiovasculaires.

  • Un meilleur sommeil : vous ressentirez moins la fatigue et le stress et vous aurez une récupération facile de votre énergie, qui vous aidera à dormir mieux.

  • Le développement musculaire : il est conseillé aux personnes qui souhaitent obtenir de bons résultats en salle de gym de diminuer voire même d’arrêter de consommer de l’alcool.

    Cela permettra de développer plus aisément les muscles.


Les bienfaits sur les autres organes

  • La peau

  • Le visage

  • Le ventre

  • Le cerveau

Faites attention à votre foie, et optez pour des quantités réduites d’alcool. Donc, pas plus de deux verres par jour pour les femmes et trois verres par jour pour les hommes.

Surtout, gardez à l’esprit qu’une consommation quotidienne d’alcool ainsi que des ivresses répétitives peuvent endommager votre foie. Alors il est temps de contrôler votre consommation.

 

La méthode ADIOS est un accompagnement très fiable pour vous soutenir dans votre démarche d’arrêt de l’alcool. Ainsi, à l’aide d’une combinaison de 12 techniques, le praticien en Activation du Changement ADIOS peut vous aider à remonter à l’origine inconsciente de votre surconsommation d’alcool et vous aider à vous en libérer.

Vous voulez sortir de votre addiction ?

Je suis décidé(e) et je souhaite réserver ma première séance en visio ou sur place (payant)