J’ai arrêté de boire : les bienfaits sur la peau

Les effets de l’alcool sur la peau peuvent se manifester par les rougeurs, les gonflements et une déshydratation. Non seulement la peau perd de son élasticité, mais elle devient vulnérable au vieillissement prématuré. Cette forte déshydratation peut le faire succomber à certains problèmes dermatologiques. Cependant, la peau aussi peut bénéficier des bienfaits de l’arrêt de l’alcool si la personne concernée entame un sevrage alcoolique. Pour en savoir plus, lisez les lignes suivant .

Effets de l’arrêt de l’alcool sur la peau

Une fois l’alcool consommé, le foie va rapidement s’efforcer de chasser cette substance toxique de l’organisme pour garder l’équilibre. Sauf que, malheureusement, le métabolisme de l’alcool au niveau du rein donne un élément encore plus toxique : l’éthanal. Ce dernier est une substance provoquée par la montée et transformation d’alcool dans le foie entraînant :

  • des sueurs,

  • des nausées,

  • des vomissements,

  • ainsi qu’une accélération du rythme cardiaque.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV


C’est une urgence, l’organisme fait tout pour éliminer l’éthanal. Il va donc solliciter toutes ses ressources pour y parvenir : minéraux, antioxydants. En effet, ces ressources sont les mêmes utilisées pour maintenir la jeunesse de la peau et ralentir son vieillissement. Elles préviennent tout autant les imperfections et la déshydratation. Que se passe-t-il alors ?

La peau n’est pas un organe vital, l’organisme priorise la détoxification du foie pour contrer les séquelles et maintenir l’équilibre ainsi que la stabilité des constantes. Cela cause les troubles détaillés ci-dessous.

  • Vieillissement de la peau

L’alcool contribue au vieillissement prématuré de la peau qui, allié à d’autres facteurs, peut être fortement marqué. Parmi ces facteurs :

  • tabagisme

  • exposition longue au soleil

  • alimentation déséquilibrée

  • déshydratation

C’est assez connu, l’alcool détruit peu à peu le foie. Cet organe participe au renouvellement cellulaire, d’où le ralentissement, voire l’absence d’une régénération convenable du derme et de la peau. Les rides sont alors accentuées, le teint est plus terne et la peau perd de son élasticité.

Parlant de la physiologie, les extrémités de l’ADN se raccourcissent naturellement quand on vieillit. Il est prouvé que l’alcool accélère ce mécanisme exposant ainsi à un vieillissement prématuré, entre autres, de la peau.

  • Aggravation des problèmes de la peau

L’alcool est un inflammatoire. En premier temps, il dilate les vaisseaux du visage. Ensuite, il vient augmenter la glycémie, ce qui est à même d’entraver la régénération cellulaire. Ces effets se traduisent par le contours des yeux gonflés, teint gris et taches rougeâtres. Les boissons alcoolisées favorisent l’apparition d’acné, de rosacée et de psoriasis. À long terme, il laisse des marques sur le visage.

  • Déshydratation

L’alcool est un diurétique, il favorise une perte d’eau très importante causant ainsi une déshydratation. D’ailleurs, c’est la raison derrière laquelle la gueule de bois est sentie suite à un abus brusque de consommation alcoolisée. Esthétiquement parlant, la peau acquiert des rides à long terme. Les petites ridules sur le visage deviennent également très visibles.

  • Rougeurs et gonflements

Un excès de consommation d’alcool peut également impacter votre apparence notamment au niveau des rougeurs et de la forme du visage qui se gonfle légèrement. C’est le cas notamment après un lendemain de soirée arrosée mais cela peut durer de manière plus permanente lorsque la consommation se fait régulièrement. L’alcool étant très calorique, il entraîne généralement une prise de poids constante.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Arrêt alcool : quels en sont les bénéfices sur la peau ?

Au début de l’arrêt d’alcool, il est normal de voir l’état de votre peau empirer. En effet, les toxines accumulées et le sommeil non-réparateur qui marquaient la période d’alcoolisme prennent du temps pour se dissiper. De même, il est démontré que la grande teneur de sucre que vous ingérez avant entraîne l’apparition des boutons. Là encore, vous aurez besoin de temps pour éliminer ces effets.

La première semaine, il faut s’attendre à quelques surprises. Les symptômes de sevrage les plus répandus sont :

  • des tremblements, une forte transpiration,

  • de l’anxiété, de la nervosité,

  • de l’angoisse, des insomnies,

  • et enfin des nausées et vomissements.

Cependant, cela va vite passer, ne paniquez pas !

Dès la 3ème semaine d’arrêt d’alcool, vous commencez à récolter les fruits de vos efforts. Le visage commence peu à peu à se purifier. L’acné se calme, les pores rétrécissent et le teint reprend graduellement son éclat.

Les cernes, quant à elles, peuvent prendre du temps avant de se dissimuler. Et pour cause, la fragilité de la peau dans le contour des yeux. En effet, cette zone est très délicate et se voit impacter immédiatement par le stress et les agressions quotidiennes.


De plus, le sébum est moins produit à ce niveau, ce qui dessèche et cause une perte d’élasticité.

À partir de la 4ème semaine, vous retrouvez pleinement votre visage radieux. En effet, à ce stade, votre corps s’est débarrassé d’une grande quantité de toxines, le foie fonctionne normalement. La peau reprend de son élasticité et vous pouvez dire adieu à vos rides et cernes !

Autres bienfaits de l’arrêt d’alcool sur le corps

Outre la peau, arrêter l’alcool contribue à un meilleur mode de vie. Qu’il soit sur le niveau personnel, comportemental ou professionnel, le sevrage garantit une très bonne réintégration et une excellente adaptation avec la vie normale. Mais pas uniquement !

Il aide à rétablir l’organisation et la concentration qui sont des critères majeurs pour réussir les projets à court et à long terme. Ce, sans omettre l’amélioration des performances physiques, le soulagement des douleurs et le rétablissement des fonctions cérébrales.


En plus d’un teint harmonieux et d’une meilleure mise en forme, vous perdrez du poids et aurez établi une digestion saine. Vos cheveux reprendront également de leur santé et brillance.

Les insomnies ne font pas exception. Dans les premiers jours du sevrage, les troubles du sommeil peuvent persister, voire s’aggraver.

Dès que la première semaine s’écoule, vous récupérez très bien grâce à un sommeil réparateur. Celui-ci est, comme précisé auparavant, indispensable pour une belle peau. En effet, c’est ce qui confère les meilleures conditions pour la régénération de la peau et sa bonne santé.


Lors d’un sevrage alcoolique, vous êtes exposé à moins de fatigue, en particulier si vous adoptez un régime alimentaire riche et sain. Encore une fois, c’est très bénéfique pour la peau et sa résistance aux agressions extérieures. Vous pouvez même perdre facilement du poids vu que l’alcool vous exposait à une teneur hypercalorique.

Dernier point pour les femmes: une cure sans alcool favorise votre fertilité !

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Les questions les plus fréquentes

L’estime de soi revient-elle systématiquement grâce à tous ces bienfaits ?

La réponse est simple : non. Retrouver une apparence physique et un rythme de vie sains n’assure pas une remontée magique de l’estime de soi. Pour ce faire, il faut continuer à travailler sur son bien-être personnel.

Les célébrités les plus cotées souffrent elles-mêmes de manque d’estime de soi. C’est pourquoi il faut continuer à travailler sur soi, même après les effets positifs de l’arrêt de l’alcool.

Cependant, l’alcool fait baisser cette culpabilité qui accompagne l’addiction. De plus, généralement, un mode de vie sain permet d’assurer une meilleure estime de soi, cela va de soi. En plus de l’immense sentiment de fierté après avoir réussi à s’échapper de l’addiction.

L’institut ADIOS aide-t-il les dépendants à retrouver une confiance en eux ?

L’institut ADIOS met un point d’honneur à assurer ce travail avec ses patients, de sorte qu’à la fin de la thérapie, ils soient en pleine possessions d’armes solides pour affronter les difficultés de la vie. L’estime de soi revient alors progressivement grâce aux exercices de la méthode ADIOS et aux heures passées avec les praticiens.

Le dialogue est une des clés pour retrouver une assurance, car il permet de cibler les raisons de ce manque d’estime pour les neutraliser. Personne n’a confiance en lui 100% du temps, le but est d’avoir un socle d’estime de soi solide.

Que faire en plus des séances à l’institut ADIOS pour apprécier les bien faits de l’arrêt de l’alcool ?

L’institut ADIOS étudie le profil de chaque patient avec attention. C’est ce qui détermine les clés qui assureront leur rémission. Quelques semaines après l’arrêt de l’alcool, les premiers effets physiques se font ressentir. Pour les apprécier au maximum et les optimiser, l’institut ADIOS évalue au cas par cas les besoins de chaque patient.

Les séances de sport sont un bon élément à ajouter aux séances à l’institut ADIOS lorsqu’un ancien dépendant arrête l’alcool. Les effets physiques et psychologiques par la libération de dopamine sont remarquables.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test