J’ai arrêter de boire : mon ventre à dégonflé

L’alcool est une substance qui n’est pas qu’addictive, il laisse souvent des séquelles sur le corps qui peuvent être plus ou moins graves. La plupart des alcooliques transportent avec eux des disfonctionnements physiques, des maladies ou des déformations dus à la consommation de l’alcool.

L’alcool agit sur le métabolisme humain de manière négative et crée des problèmes. L’un des effets malheureux de la prise d’alcool est l’accumulation de graisse qui engendre une prise de poids grave. Certaines parties du corps se trouvent alors ballonnées de manière disproportionnée.

Le ventre en est la plus grande victime, il accumule trop de graisse, plus que ce qu’il ne peut supporter et digérer. Pour ce débarrasser de cette masse de graisse, il faut abandonner l’alcool. Les bienfaits de l’arrêt de l’alcool contribue à retrouver une silhouette plus plaisant.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Les effets de l’alcool sur le gonflement ventre ?

L’alcool est fort en calories

L’alcool est une substance pleine de calorie. Il est plus calorique que la plupart des aliments naturels. Cependant, ces caloriques appelés des faux gras. Chaque gramme d’alcool contient environ 7 kilocalories, ce qui est assez conséquent pour le corps.

Ces calories n’apportent absolument aucun nutriment nécessaire aux corps. L’alcool contient une forte dose de sucre et d’éthanol qui sont deux éléments très caloriques. Ce qui le rend plus dangereux pour l’organisme. Et plus la boisson est forte en alcool plus elle est calorique et donc plus dangereuse.

Le sucre, à lui seul, est déjà une substance causant l’obésité chez la plupart des personnes consommatrice à excès. Raison pour laquelle les spécialistes le déconseillent ou du mois suggèrent la réduction de sa consommation.

Quant à l’éthanol, quant à lui aussi, un grand producteur de calories non bénéfique au corps. Il crée du gras de manière inopportune sans permettre au corps de digérer. Sa teneur calorique est d’environs 7kcl par gramme.

Un verre de vin contient environ 10 à 12 g d’éthanol. Cela revient à manger 3 carreaux de sucre. Les plus dangereux en termes de calorie est de faire des mélanges d’un alcool fort avec une autre boisson ou sucrerie telle le Soda, du jus de fruit, des bonbons ou encore du sucre.

C’est ce qu’on appelle une bombe calorique tant la teneur est devient élevé en calorie. Ce mélange calorique dangereux est malheureusement ignoré par plein de consommateurs de l’alcool.

Les boisons alcoolisées ont chacune leur teneur en calorie en fonction de leur composition et de leur quantité. En voici quelques exemples à quantités égales :

  • 10 Cl de Gin contient 265 Kcal

  • 10 Cl de Whisky contient 249 Kcal

  • 10 Cl de Vodka contient 237 Kcal

Il n’y a là que quelques exemples sachant qu’il faut courir environ 1,5 km pour bruler 500 calories.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

L’alcool empêche de brûler des calories

L’alcool freine le processus naturel de brulure de graisse. En effet, l’alcool en plus d’être fortement calorique empêche l’organisme humain de brûler naturellement les calories de trop.

Ce qui, à la longue, crée des dépôts de gras assez conséquents d’où le ballonnement du ventre, du visage et autre. Le corps humain ne peut pas stocker de l’alcool, il cherche donc à s’en débarrasser aussitôt ingurgiter. En cherchant donc à bruler cet alcool, tout le reste du processus d’absorption de nutriment tournera au ralenti.

De plus, les calories dans l’alcool sont des calories vides. Ils ne contiennent ni vitamines ni minéraux essentiels à la bonne santé et au bon fonctionnement du corps humain.

Les scientifiques ont démontré que consommer de l’alcool pendant un repas augment d’environ 20% de calories en plus de celles contenues dans le repas.

Avouons-le, être saoul réduit considérablement les mouvements physiques qui qui permettent de bruler naturellement le gras tel le sport, la marche, rester debout etc. Il faut une certaine sobriété pour pourvoir faire du sport ne serait-ce que marcher droit et sur un certain temps.

En inhibant les facultés du cerveau, l’alcool affaiblit en même temps les capacités physique. Le sujet ne peut donc pas s’activer physiquement pour brûler les calories accumulées lors de la consommation de l’alcool.

L’alcool donne faim

L’une des questions fréquemment posées est de savoir si la consommation de l’alcool donne faim ou aggrave la faim ? Eh oui, la consommation de l’alcool donne faim et même très faim. L’alcool est sucré et donc contient du glucose en grande quantité.

Le sucre de l’alcool augmente drastiquement le taux de glycémie c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang quelque soit l’alcool consommé. Et lorsque l’alcool se dissipe, ce taux se met en chute libre de manière brusque.

Il est donc tout à fait normal qu’après une soirée arrosée la faim vous tiraille même si vous avez mangé pendant la soirée.

Le corps vous réclamera donc une compensation de ce manque drastique de glucose. Aussi, le corps fournit beaucoup d’effort pour bruler et digérer ce qui a été consommé la veille surtout l’alcool.

Le corps digère difficilement l’alcool et plus la quantité est grande plus le corps fournira d’efforts pour l’éliminer. Le corps ayant donc utilisé beaucoup d’énergies, en réclamera en compassassions. C’est ce qui crée le sentiment de faim.

Et naturellement l’esprit ira vers des aliments gras tels que les burger… dans l’espoir de se remplir la panse et compenser ainsi rapidement ce manque d’énergie. Enfin, cette faim est justifiée par la fatigue que vous avez accumulé après la consommation de l’alcool. En effet, l’alcool perturbe le sommeil du consommateur, il se réveille donc avec une grande fatigue.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Une nuit de sommeil, en principe, doit être réparatrice par les bienfaits du sommeil. Et si le sommeil est perturbé il ne sera donc pas réparateur ce qui engendrera fatigue et faim.

Il y a deux hormones dans le corps qui gèrent le sentiment de faim ou de satiété, il s’agit ghréline et de la Leptine. La Ghréline donne ou stimule la sensation de faim tandis que la Leptine donne la sensation de satiété.

Une nuit de sommeil non réparateur va activer plus la Ghréline et donc va aggraver la sensation de faim.

L’alcool favorise la graisse du ventre

Beaucoup de personne ignorent cela, mais l’alcool est grand facteur de prise de graisse superflue au niveau du ventre.

La consommation de l’alcool favorise grandement l’accumulation des graisses au niveau de l’abdomen surtout chez les grands consommateurs de bière.

Ne pouvant être stocké par le corps, l’alcool est brulé avant les autres gras. Et plus le temps passe, sans que la consommation de l’alcool ne baisse, plus cette graisse abdominale grossira et ballonnera votre ventre.

Il faut des exercices assez spécifiques pour pouvoir bruler ces graisses de l’abdomen, ce qui n’est pas forcement à la portée de l’alcoolodépendant qui aura tendance à se décourager très vite lorsqu’il entreprend de faire des exercices physiques et surtout si ceux-ci sont pénibles et difficiles à réaliser.

Aussi, chez les hommes, il faudra y penser deux fois avant de consommer régulièrement de l’alcool de façon excessive.

En effet, avoir un gros ventre démontrerait une conversion inopinée des testostérones en œstrogènes. Ce qui risque de créer des problèmes érectiles plus ou moins graves chez la personne consommatrice

L’alcool provoque une dépendance

L’alcool est une substance psychoactive contenant des propriétés très addictogènes et dangereuses pour la santé physique et mentale.

Une consommation régulière crée indubitablement une dépendance qui peut être sévère ou fatale en fonction des personnes.

Il existe trois stades avant d’en arriver à ce niveau :

  • Consommation simple :

à ce stade, pas grand problème car le consommateur n’est pas régulier et ne consomme pas l’alcool en grande quantité.

Il fait des consommations occasionnelles ou souvent régulière. Mais ce stade ne pause pas vraiment grand problème (ni de santé, ni social…) Toutefois, des problèmes peuvent survenir à long terme

  • Consommation Fréquente et abusive :

C’est le stade de la consommation répétée et quantitative.

Cela va créer non seulement des complications mais aussi risque de conduire la personne au stade de la dépendance.

Ce genre de consommation de l’alcool peut être responsable de graves complications sur le plan de la sante (cancer, stéatose, gastrite chronique…) ; de la vie sociale (famille brisée, violences conjugales.)

ou encore sur la situation professionnelle du concerné. On tombera donc dans une pathologie.

  • La dépendance :

c’est le stade de l’addiction et de tous les problèmes.

L’individu ressentira le besoin absolu de consommer de l’alcool. Ce besoin est si fort qu’il pensera que sans l’alcool il ne peut rien faire. Il n’arrive plus à contrôler son envie d’alcool et sa volonté de boire.

Il se crée alors ce qu’on appelle un « manque » chez lui. Il ne s’intéressera donc plus à rien d’autre si ce n’est l’alcool car il pense que c’est ce qui fait et fera son bonheur.

Plus d’intérêt pour sa vie de famille, ni pour sa vie professionnelle encore moins sociale. Il est malheureusement aliéné par l’alcool.

J’ai arrêté de boire : mon ventre a dégonflé

Je suis Xavier, J’ai 54 ans :

Je buvais excessivement de l’alcool et pas qu’en faible quantité. Dans une journée je pouvais boire facilement 5 à 6 verres de vin et dans la soirée au moins 6 verres de champagne et le tout accompagné de rhum ou d’autres boissons fortes. Le week-end c’était pire.

Au fur à mesure mon ventre a commencé à gonfler dans une proportion dégoutante et dégradante. Cela sans compter les autres soucis de santé qu’il me causait. J’ai donc pris la décision de préserver ma santé et ma famille.

Le chemin passait indubitablement par le fait d’arrêter l’alcool. Après 28 jours d’abstinence bientôt, je ressens bien les effets sur mon ventre.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Mon tour de ventre a commencé à descendre, ce qui signifie heureusement que mon ventre commence heureusement à dégonfler.

Mon poids était de 92 kilos et à ce jour j’ai perdu 3 kilo et demi pour 1m 73. Je me suis mis au sport et je bois beaucoup d’eau afin d’hydrater mon corps. Mon objectif est de perdre à la longe, 15 kilos.

Pour y parvenir, en plus de mon abstinence, j’ai adopté un régime alimentaire équilibré. Résultat dans quelques mois. Et j’en suis sûr d’y arriver.

Mon ventre avant et après

Lisa, 48 ans, ex-alcoolodépendante :

Avec la consommation de l’alcool, aussi bien mon ventre que mon visage étaient devenus gonflés et épouvantables. J’avais honte de moi et je n’osais plus me regarder dans une glace, heureusement que mon mari ne m’a pas laissé tomber pour une « bombe » !

Après ma reprise en main et mon arrêt de l’alcool, j’ai commencé à retrouver ma belle silhouette que j’adore tant.

Mon tour de ventre est redevenu normal voir même plat le visage est complètement dégonflé. J’ai perdu du ventre et j’ai gagné de la confiance et retrouvé ma beauté.

Comment j’ai continué d’entretenir mon ventre plat ?

Boire de l’eau

Boire de l’eau est certes une habitude et une nécessité, un acte banal, mais souvent on ne se rend pas compte des bienfaits que cela apporte à notre corps.

  • Il permet de maigrir

  • De prendre soin de sa peau

  • Hydrater le corps

  • Retrouver la forme physique. Etc…

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Une alimentation saine et équilibré

Laisser tomber l’alcool permet d’apprécier les bonnes choses de la vie parmi lesquelles il y a bien sur la nourriture.

La sobriété m’a permis de pouvoir trier mes aliments, contrôler mes calories et d’arrêter la malbouffe.

  • Plus de fruits et légumes

  • Manger aux bonnes heures

  • Moins de Fastfood

Faire du sport

Pour y arriver il faut savoir les bonnes activités à faire :

  • Courir à un rythme rapide (beaucoup plus efficace)

  • Courir lentement ou marcher pendant au moins 1h

  • La nage, faire du vélo

  • Saut à la corde

  • Faire du Yoga ou de la méditation

Les questions les plus fréquentes

Pourquoi l’arrêt de l’alcool permet-il d’avoir un ventre dégonflé ?

L’arrêt de l’alcool, comme de toute substance addictive, permet le rétablissement physique et psychique de la personne ex-addicte.

La consommation de l’alcool, crée plein de dysfonctionnement plus ou moins grave parmi lesquels le ballonnement du ventre comme on l’a vu plus haut avec le cas de témoignage de Xavier.

Quels sont les autres désagréments physiques causés par l’alcool ?

À l’institut ADIOS, nombreuses sont les personnes qui arrivent avec un visage gonflé, comme soufflé et très rouge, bouffi… les joues.

Parce que l’alcool, puissant vasodilatateur, agit directement sur les petits vaisseaux du visage. De plus de par sa forte teneur en sucre, la consommation régulière d’alcool empêche les cellules de se régénérer.

Tout au long du programme ADIOS, le visage des personnes se dégonfle tel un ballon de baudruche.

Et toutes les rougeurs s’en vont. Même les paupières peuvent gonfler. On retrouve aussi chez les personnes qui ont un problème avec l’alcool, les pores dilatés.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test