Les effets positifs et secondaires d’arrêter l’alcool

L’alcool comme toutes les drogues, comporte des substances et propriétés addictives très attachantes. Une fois que la personne tombe dans cette addiction, il lui est difficile d’en sortir et faire sa réhabilitation.

L’alcool agit tant sur son physique que sur son mental et souvent laisse des séquelles assez conséquentes sur la personne.

L’alcool altère malheureusement sa santé et l’expose à plusieurs maladies assez graves qui sont souvent irréparables.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Le foie, l’estomac, le cerveau sont entre autres des organes qui en souffrent le plus. En plus l’alcool augmente le taux de sucre dans le sang, le taux de glycémie, risque d’hypertension etc…

Tous ces effets secondaires liés à l’alcool peuvent être fatales et irrévocables pour la personne.

Plusieurs études en alcoologie ont démontré qu’arrêter de boire de l’alcool pendant seulement un mois peut avoir des effets positifs sur la santé mentale et physique.

Ces effets peuvent aller de la perte de poids, à la régularisation de nos rapports avec nos proches ou encore à l’atteinte de quiétude intérieure.

Les bienfaits d’arrêter l’alcool

Arrêter de boire est une décision assez complexe et difficile à prendre. Il faut beaucoup d’efforts et de force pour y parvenir et surtout lorsque cela commence à agir sur notre santé mentale et physique.

Pourtant, se défaire de cette habitude peut nous mener à une certaine ataraxie tant personnelle que sociale. Notre santé se rétablit et notre entourage se réjouit.

Arrêter l’alcool a des effets très bénéfiques pour notre corps surtout si l’on est de nature à avoir une santé fragile. Plusieurs cellules affaiblies par l’alcool se régénèrent par le simple fait de réduire la consommation.

Celui qui arrête l’alcool ou qui est en sevrage peut avoir beaucoup de mal au début. Car il faut le dire, les bienfaits ne sont pas immédiats. Il lui faut donc beaucoup de courage de de détermination.

Il ressentira le manque de l’alcool pendant son sevrage et cela n’est pas souvent agréable pour lui.

Raison pour laquelle il faut que ses proches l’assistent et lui rappellent constamment les bienfaits. Il pourrait ressentir le manque au plus profond de lui-même.

Cela peut se traduire par :

  • des tremblements

  • de la sueur à grosse goutte

  • de l’anxiété

  • des nausées

  • des douleurs abdominales

Mais rassurez-le, car ces douleurs ne sont que de courte et très courte durée. Elles durent en moyenne deux jours.

Il est toujours plus pertinent et encourageant de se lancer des objectifs précis. Commencer par un jour, puis deux, puis une semaine.

Ce défi permet de se situer et d’évaluer votre consommation ou celle d’un proche.

Les bénéfices se ressentent déjà après quelques semaines d’abstinence ; entre une ou deux déjà. Les effets sont de longue durée.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

En effet ce genre de défis permet de maîtriser sa consommation et de la réguler ou encore de l’arrêter définitivement.

On le sait tous, l’alcoolo-dépendance est un fait regrettable et un problème de santé assez conséquent.

Une fois le sevrage entamé et la phase des douleurs dépassée, la personne addicte à l’alcool verra plein de chose changer sur son physique et son mental.

D’abord une meilleure hygiène de vie : l’arrêt de l’alcool permettra à la personne alcoolodépendante de vivre une vie plus saine et plus favorable à sa bonne santé et à son bien-être.

Il aura de nouveau de l’appétit et aura la force de manger des aliments pleins de valeurs nutritives pour sa santé. Une alimentation plus équilibrée.

Cela aura pour effet de l’aider à prendre en charge sa vie quotidienne afin de garder un équilibre de bonne santé mentale et physique.

Un autre effet, avec sa sobriété, il sera plus apte à se reprendre en faisant du sport (jogging, yoga…) qui vont l’aider à maintenir sa forme. On le sait bien, le sport est un facteur puissant de bien être sur le plan physique et moral.

On se sent libéré de tout poids après une bonne séance de sport. Et cela permet d’évacuer les toxines stockées dans la santé à cause de la consommation de l’alcool.

Jour après jour, les bienfaits de l’arrêt de l’alcool se feront progressivement ressentir au fur et à mesure que les effets de l’alcool se dissiperont.

Ça peut être :

La perte de poids

L’arrêt de l’alcool favorise la perte de poids et la reprise de la forme physique.

Les boissons alcoolisées ont une forte teneur calorique, elles font s’amasser dans le corps un grand nombre de sucre et de gras.

On pourrait donc retrouver un ventre plus plat (dégonflé) en arrêtant de boire. On peut ainsi se débarrasser plus facilement des kilos en trop grâce à l’arrêt partiel ou définitif de l’alcool.

Mais cela doit être accompagné d’un régime alimentaire adapté et assorti de sport.

De nombreux témoignages sur internet, dans les forums, les groupes d’entraide et chez ADIOS attestent de cela.

L’alcool peut donc en partie expliquer pourquoi vous avez du mal à perdre du poids. Une bonne résolution s’impose alors afin de parvenir à rentrer à nouveau dans ses pantalons !

Sur le corps

L’arrêt de l’alcool aide à avoir une meilleure qualité de sommeil : en dormant mieux, on ressent moins la fatigue. L’insomnie liée à l’alcool disparaît et le corps se porte mieux. Plus on dort, mieux on se sent dans son corps et dans son esprit.

L’un des bienfaits se ressent aussi sur la peau de la personne. En effet, l’alcool étant une substance nocive contenant plusieurs toxines, sa consommation altère le corps et cela se reflète sur la peau en premier lieu.

Il donne un teint approximativement gris et accentue les cernes et il va même jusqu’à gonfler le visage de la personne.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Alors que l’arrêt de l’alcool permet de corriger tout ça et de manière efficiente. Le visage retrouve son charme et la peau sa couleur naturelle. Les rides disparaissent et le visage rayonne à nouveau.

L’arrêt de l’alcool permet également la régénération du foie. Le foie est l’organe qui souffre le plus de l’alcoolémie car avec l’alcool, il a du mal à se régénérer naturellement et normalement.

Ce qui à la longue le ralentit ou pire l’endommage complètement.

Et cela risque donc de nécessiter une greffe de foie. Et donc l’arrêt de l’alcool permet d’éviter ce problème assez dommageable.

Une étude américaine a démontré que l’arrêt de l’alcool favorise l’arrêt du tabac. Les deux addictions étant très nocives et souvent liées.

Chez les sujets étudiés, on a remarqué une baisse forte de leur envie de tabac lorsqu’ils ont arrêté l’alcool. Ce qui préserve mieux leur santé.

Une diminution du taux de glucose : une fois l’alcool arrêté, le taux de glucose dans le sang baisse, ce qui est assez positif pour l’organisme.

Un meilleur taux de cholestérol : En effet, le cholestérol, lorsqu’il est trop dans le sang, peut créer un dépôt de graisse sur les parois internes des vaisseaux sanguins.

Avec le temps, cela deviendra des plaques qui peuvent endommager et obstruer les artères sanguines notamment celles qui irriguent le cœur, le cerveau et les autres membres vitaux de l’organisme.

L’estomac sera plus apte à digérer les aliments. Car une fois « bourré » vous ne contrôlez plus ce que vous ingurgitez et cela peut être assez pénible pour l’estomac. Il vous en sera reconnaissant !

Une meilleure hydratation du corps, car l’alcool déshydrate de façon énorme tous les organes du corps que ce soit des organes internes ou externes.

Diminuer ou arrêter donc l’alcool est une excellente solution pour mieux s’hydrater.

Vous aurez un meilleur apport en mélatonine dans le corps. La mélatonine est une hormone produite naturellement par l’organisme qui permet de réguler les rythmes biologiques. Elle permet en gros de réguler le rythme sommeil/veille.

Le système immunitaire devient plus fort car ne recevant plus d’assaut de l’alcool qui ralentit son fonctionnement

Une diminution des troubles érectiles

Du tonus pour toute la journée car vous vous sentirez moins fatigué à chaque fois déjà depuis le matin.

Sur la santé mentale

L’arrêt de l’alcool permet de d’améliorer la santé du cerveau et de récupérer certaines facultés altérées par cette substance. L’alcoolémie provoque des dommages très sévères au cerveau et certains sont malheureusement irrémédiables ou incorrigibles.

On note une diminution du volume de la masse cérébrale chez les sujets alcooliques. Il réduit aussi les capacités cognitives et d’apprentissage et provoque un ralentissement du fonctionnement du cerveau.

Il faut donc vite s’en débarrasser ou du moins contrôler sa consommation de la meilleure des manières.

L’arrêt de l’alcool améliore la capacité de concentration et rend la personne plus attentive à tout ce qui l’entoure. La personne devient ainsi plus productive et ouverte d’esprit. Un rapport social plus épanoui et plus fluide.

L’arrêt de l’alcool est une condition nécessaire à la guérison du trouble de dépression. En effet, plusieurs personnes tombent dans l’alcoolisme en pensant que cela les aidera à mieux se sentir et à surmonter la dépression.

Mais c’est ignorer en réalité que l’alcool a des propriétés qui augmentent l’anxiété et la dépression. L’alcool favorise donc l’état dépressif de cette personne et la rend addict à la longue sans pour autant résoudre son problème auquel il est confronté ou duquel il a voulu fuir.

  • Plus de gueule de bois

Plus de migraines et plus de vomissement, vous serez toujours sobre(s) et frais comme une rose.

  • Un plus grand investissement et de volonté d’entreprendre, d’agir et de se réaliser.

Parvenir à s’abstenir de l’alcool pendant 2 à 4 semaines montrent en effet que vous êtes une personne de volonté et pleine de force. Vous aurez donc la force d’entreprendre vos projets abandonnés ou vous en créer de nouveau.

  • Une humeur meilleure,

plus d’amertume, plus de ressenti, plus de haine. Vous aurez une vie plus épanouie et heureuse.

  • Une mémoire meilleure

Vu que vous aurez un meilleur sommeil, une concentration plus accrue, votre mémoire pourra mieux saisir et garder les informations.

  • Finis les situations où vous vous ridiculiserez en public.

En effet, sous l’effet de l’alcool, vous risquez à chaque instant de vous ridiculiser soit en disant des choses déplacées ou en recevant des remarques désobligeantes de la part des autres parce que vous êtes saoule.

  • Vous serez plus conscient

De tout ce que vous avez fait et faites. Plus de trou de mémoire de la veille, plus de mauvaise surprise au petit matin !

  • Plus de productivité et de créativité.

Etant sobres et ayant les idées toujours claires en tout temps et en tout lieu.

  • La maîtrise de soi et de ses addictions.

Parvenir à maîtriser sa consommation d’alcool ou à s’en abstenir complétement prouve que vous pourrez lutter contre toutes vos autres addictions ou faiblesses nocives pour votre vie.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Les effets secondaires et autres symptômes de l’arrêt de l’alcool

Comme expliqué un peu plus haut, l’arrêt de l’alcool peut avoir des effets indésirables qui peuvent faire peur. Ce sont ce qu’on appelle les symptômes de l’arrêt de l’alcool .

Ils sont difficile à surmonter, cependant, rien d’inquiétant en réalité car ce sont des réactions du manque et cela ne dure généralement pas plus 48h. On les perçoit à partir des 24h du début du sevrage.

Cela peut se manifester par différents moyens :

  • Effet arrêt alcool, tremblements, gueule de bois

  • Insomnies, migraines, fatigue générale

  • Vomissement, nausée, bouche sèche

  • Vertiges, culpabilité

  • Anxiété, troubles dépressifs, confusions

5 astuces pour s’abstenir de boire

En bonus voici 5 astuces de Sarah NACASS, directrice de l’Institut ADIOS, pour s’abstenir de boire :

1. Le recentrage: La plupart du temps, les personnes arrivent en thérapie très stressées, et par ailleurs, chaque addiction crée beaucoup de stress pour la personne concernée.

C’est pourquoi, il est indispensable, selon notre vision des choses, de traiter le stress en priorité : il s’agit d’apprendre au client à gérer son stress et son anxiété. Pour lui, nous avons choisi deux outils super performants : la Cohérence Cardiaque et la Technique de Libération du Mental.

2. Les traumatismes et les troubles de l’attachement: Pour avoir traité maints et maints cas, ces dix dernières, années, j’ai pu vérifier par moi-même que chaque dépendance provient soit d’un trauma, soit d’un trouble de l’attachement, soit des deux.

L’origine de la dépendance est donc claire aujourd’hui pour grand nombre de spécialistes de ce domaine et c’est pourquoi nous attachons une importance capitale aux traumatismes du passé ou aux troubles de l’attachement pour l’accompagnement des personnes dépendantes.

3. Les techniques hypnotiques: Comme je l’ai déjà expliqué précédemment, d’après les dernières recherches avancées de Bruce Lipton et selon « la Révolution des Connaissances », il existe 3 moyens de changer pour l’être humain :

  1. L’hypnose
  2. La Psychologie Énergétique
  3. La répétition

C’est pour cette raison que nous avons choisi l’hypnose qui fait donc partie du premier moyen de changement pour l’être humain.

L’hypnose est comme un outil essentiel de changement qui s’intègre tout à fait naturellement dans la méthode ADIOS.

4. La Psychologie Émotionnelle Énergétique: propose une façon efficace et rapide de libérer l’individu de ses pensées et croyances limitantes, de ses blessures du passé, et de ses traumatismes conscients ou inconscients.

Elle est réellement pertinente dans le cadre de la thérapie brève appliquée aux personnes en situation d’addiction ou de souffrance psychologique ou physique par le biais de l’EFT, MATRIX et la Technique des Cinq phrases.

5. La méthode ADIOS : une alliance de 12 techniques révolutionnaires sans médicament qui permet de se débarrasser définitivement de l’alcool ou des autres addictions auxquelles on pourrait faire face.

Les questions les plus fréquentes

Est-ce que l’on bascule dans l’alcool pour fuir une dépression ?

Souvent les personnes basculent dans l’alcool pour échapper, fuir un traumatisme, un choc émotionnel.

Un traumatisme est une blessure qui relève de la perte, de la rupture, du deuil, de la séparation. Tout événement donc qui peut conduire à une dépression.

Qu’est-ce qu’une dépression ?

À l’Institut ADIOS, l’expérience et la pratique auprès des clients observe que la dépendance à l’alcool relève d’un traumatisme.

Un traumatisme est un événement stressant, un choc douloureux qui relève de la rupture, du deuil, de la perte, de la séparation… entraînant étonnement, stupéfaction, sidération et beaucoup de stress et de souffrances.

Grâce au programme de la méthode ADIOS, cette personne a découvert un « mal-être enfoui » réactivé par la perte de son travail.

Un choc émotionnel dans sa vie d’adulte aujourd’hui avait réactivé une blessure plus ancienne, et ce de façon implicite, largement inconsciente. La fréquentation de l’Institut et des Alcooliques Anonymes a permis le retour à l’équilibre.

D’autre part, à l’institut, on traite le mal-être à l’origine du comportement. On en parle, on partage avec le praticien et on traite ce qui veut dire qu’on le traverse afin de désactiver l’émotionnel qui était attaché à ces mauvais souvenirs. Après on peut placer les déviations avec l’hypnose.

Souvent un excès de tristesse traduit une dépression ; c’est l’émotion qui signe la dépression. Qu’est-ce que représentait pour la personne la chose ou la personne perdue ?

C’est cet excès de tristesse qui va entrainer une rupture d’homéostasie dans le cerveau qui, lui cherchera à compenser pour la personne. Le cerveau pour votre survie recherche toujours l’équilibre.

Ainsi pour vous protéger, certes à court terme, inconsciemment vous pouvez vous tourner vers l’alcool pour compenser.

Que fait l’Institut ADIOS avec la dépression ?

La méthode ADIOS va traiter la dépression qui à l’origine de l’alcoolisme.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test