Faut-il faire confiance à un médecin pour alcoolique ?

Lorsque l’alcool devient une problématique et que l’alcoolodépendance s’annonce laborieuse, le recours, entre autres, à un médecin pour alcoolique peut être primordial. Ou, les craintes sont multiples. Conseil arrêt alcool : toutes nos astuces anti alcool ? Faut-il faire confiance en lui ? Serait-il en mesure d’apporter une aide efficace ? Pourrait-il garder l’anonymat et maintenir son aide jusqu’au bout sans jugements ? C’est ce que nous saurons ensemble au travers de cet article. Mais avant, il faut résoudre le point sur le médecin alcoologue pour savoir comment il peut vous aider, vous accompagner et vous assister.

Un alcoologue ou encore un médecin pour alcoolique est un médecin spécialisé en alcoologie. Il s’agit d’une science qui s’intéresse à l’alcool et aux prises en charge des alcoolodépendances. Ainsi, l’alcoologue est spécialisé dans le suivi des comportements addictifs et le diagnostic des maladies associées à l’alcool.

De même, un médecin pour alcoolique détermine les causes de l’alcoolisme et les conditions qui ont favorisé l’addiction . D’une part, il peut exercer dans le secteur public : Centre de soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. D’autre part, il peut limiter son activité au secteur privé et exercer strictement dans son cabinet. Quoi qu’il en soit, il n’intervient pas seul, mais travaille en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire. Ensemble, ils visent à maintenir une psychologie saine et à assurer la réinsertion professionnelle et sociale du concerné.

Qu’est-ce qu’un médecin pour alcoolique ?

Un alcoologue ou encore un médecin pour alcoolique est un médecin spécialisé en alcoologie. Il s’agit d’une science qui s’intéresse à l’alcool et aux prises en charge des alcoolodépendances. Ainsi, l’alcoologue est spécialisé dans le suivi des comportements addictifs et le diagnostic des maladies associées à l’alcool. 

De même, un médecin pour alcoolique détermine les causes de l’alcoolisme et les conditions qui ont favorisé l’addiction. D’une part, il peut exercer dans le secteur public : Centre de soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. D’autre part, il peut limiter son activité au secteur privé et exercer strictement dans son cabinet.

Quoi qu’il en soit, il n’intervient pas seul, mais travaille en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire. Ensemble, ils visent à maintenir une psychologie saine et à assurer la réinsertion professionnelle et sociale du concerné.

Comment il peut vous aider ?

Le médecin alcoologue prévient, dispense et traite la dépendance à l’alcool tout en assurant un suivi régulier . Avec l’équipe multidisciplinaire qui l’entoure, il assure l’écoute active de vos besoins, de vos souffrances et de vos préoccupations. Par ailleurs, il décrit méticuleusement votre état de santé avant, pendant et après le sevrage. Il vous aide en vous accompagnant sur le plan médical, mais aussi sur le plan psychologique et socio-éducatif. À l’issue de son diagnostic, il veille à vous orienter vers les structures les plus proches de vous qui sont spécialisées dans le sevrage et les soins particuliers.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Médecin, proche ou régler son problème seul ? Les avantages et les inconvénients

Souvent, on se voit capable de gérer seul son problème d’alcoolisme. On est persuadé que quelques étapes sont nécessaires pour arriver à modérer puis à exclure l’alcool de son quotidien. On commence alors par un sevrage progressif, quelquefois immédiat, en étant sûr que cela n’aura rien de compliqué.

Certes, cela peut être couronné de succès. En revanche, le risque de chutes dans l’alcoolisme, voire de séquelles sur la santé est très élevé. Le minimum à faire est de solliciter l’aide des proches pour que vous soyez soutenu et que vous vous sentiez entouré .


Les amis et la famille sont à même de vous orienter quand vous ne vous portez pas bien ou quand vous évitez de souffrir du craving et des symptômes du sevrage .

Mais, quelquefois, voire souvent, tout cela ne suffit pas. La situation risque de s’empirer lorsque le corps s’épuise et le moral ne tient plus. Hormis les rechutes, des comportements agressifs à type de violence et de déni peuvent survenir.

Consulter un médecin pour alcoolique est une nécessité

Toute tentative de sevrage devra être accompagnée d’un suivi spécialisé. Vous devez anticiper et consulter un médecin alcoologue pour mener à bien votre sevrage. L’idéal est de déclarer le nombre exact de verres d’alcool bus par semaine ainsi que la fréquence et les circonstances de la consommation. Le médecin pour alcoolique n’est pas là pour vous juger, mais pour vous assister de la manière la plus saine qui soit !


En fonction de l’ancienneté de votre addiction ainsi que de votre état de santé, le médecin peut procéder à un ou plusieurs bilans . Dans tous les cas, une prise de sang et/ou une échographie sont envisageables dans la majorité des situations pour évaluer l’état du foie et du pancréas.

Toute cette démarche est assurée pour éviter que des complications ne soient évitées au cours de l’abstinence. De même, des protocoles sont mis en place en vue d’encadrer les symptômes liés au craving.


De nombreuses stratégies sont également assurées pour prévenir les situations à risque telles que l’agressivité, la reprise de l’abus d’alcool, les troubles mentaux ou encore les dénis.

Vous l’aurez ainsi compris, se contenter de soi-même ou de ses proches pour arrêter l’alcool présente de nombreux inconvénients si l’addiction est ancienne. En contrepartie, solliciter l’aide d’un médecin est très bénéfique ou une assistance téléphonique grâce au numéro vert pour les alcooliques, car cela vous rassure et vous permet de garder votre santé en toute sécurité. Vous pouvez lui faire confiance sans aucune crainte, les consultations sont anonymes et les prises en charge également.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Où trouver un bon médecin pour mes problèmes d’alcool ?

Pour aborder son problème d’alcoolisme il faut consulter en premier son médecin généraliste le plus proche de vous. Celui-ci commencera par un examen général qui lui donnera un aperçu approximatif sur votre état de santé et sur l’état (ancienneté et intensité) de votre dépendance à l’alcool.

Ensuite et en fonction des résultats, il décide de la meilleure solution pour mener sainement votre sevrage. Il vous réorientera vers un centre d’addictologie qui prend en charge les alcoolodépendances et les protocoles de sevrage. Ou encore et sous votre demande, il pourra vous aider à décider du meilleur alcoologue qui pourra vous prendre en charge dans les plus brefs délais.

En somme

N’hésitez jamais à vous rendre à un médecin pour contrer vos problèmes d’alcool . Établir un plan de sevrage initial qui tient compte de vos spécificités et des particularités de votre addiction est très primordial. Le cas échéant et si votre alcoolodépendance s’avère intense et ancienne, de graves séquelles irréversibles risquent de survenir.


Ne craignez rien, tout le protocole de prise en charge sera, si vous le souhaitez ensuite, anonyme. De même, sachez que vous aurez toute une équipe de psychothérapie si vous encouragez des soucis ou des problématiques en rapport avec votre addiction. Un accompagnement social vous est aussi assuré pour reprendre la sérénité de votre vie sociale. Les questions de rechutes sont, quant à elles, évoquées au début de vos séances de sevrage, que vous soyez pris en charge en ambulatoire ou au sein d’une structure hospitalière.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test