Conseil arrêt alcool : toutes nos astuces anti alcool

Tous nos conseils et astuces anti-alcool

Les conseils et astuces pour arrêter de boire apportent une aide redoutable en matière de sevrage alcoolique. Vous le savez sans aucun doute, les boissons alcooliques ont le pouvoir de créer une sorte d’obsession chez la personne alcoolodépendante. S’en détacher semble d’une extrême difficulté.

Ce pourquoi, nous vous délivrons nos astuces anti-alcool pour vous aider à gérer votre addiction. Certains vous permettent de diminuer progressivement votre consommation. D’autres sont à même de contrer les envies pour l’alcool et soulager les symptômes liés au sevrage.

5 conseils pour arrêter de boire

Astuce 1 : prenez soin de votre santé mentale

Derrière toutes les raisons d’abus d’alcool, siège l’anxiété. La souffrance psychologique peut habilement vous faire sombrer dans l’alcoolisme sans s’en rendre compte. Pensez alors à adopter un mode de vie sain et à anticiper les séquelles du stress et du chagrin liés à vos différents problèmes, et spécialement les femmes alcooliques.

Misez sur la méditation. Cette pratique est à même de venir à bout de vos angoisses quotidiennes. C’est comme si votre esprit recevait des mises à jour constantes, ce qui contribuerait à sa purification. De telles pratiques renforcent l’immunité psychologique permettant ainsi d’éviter l’accumulation de l’énergie négative et des peines psychiques.

Astuce 2 : soyez entouré

C’est un conseil réservé aux mères et aux mamies, mais tâchons de le dire : choisissez bien vos amis. Ce réseau peut aussi bien vous soutenir et vous permettre d’aller de l’avant, mais il peut très bien vous faire sombrer davantage dans l’addiction. En cas d’urgence ou solitude composée le numéro vert.

Éloignez-vous des personnes toxiques. Restez proches de ces amis qui ne cessent de vous encourager, de vous rappeler la sérénité que vous vivrez dès que vous arrêterez de boire. Limitez la rencontre avec vos anciens amis buveurs, à moins que vous n’en ayez un qui souhaite s’abstenir également.

qui consulté : vos parents, proches, votre médecin.

Astuce 3 : prenez connaissance de vos déclencheurs

Sûrement, vous ne vous isolez pas dans votre coin avec vos bouteilles d’alcool pour rien. De toute évidence, un déclencheur existe et il faut apprendre à le reconnaître. Stress ? Sentiment de solitude ? Angoisse ? Échec ?

Dans tous les cas, vous pouvez tenir un journal et y écrire tout ce qui vous vient en tête, à longueur de journée. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’écriture, vous pouvez vous enregistrer. Grâce à cela, vous arriverez à accéder à votre inconscient pour en tirer ce qui vous pousse vraiment à boire.

Lorsque vous connaitrez ces déclencheurs, vous saurez comment les anticiper ou, si cela vous dépasse, vous pourrez envisager des consultations spécialisées pour y parvenir.

Astuce 4 : apprenez à fixer des objectifs

Vous pouvez commencer par fixer des limites qui s’appel le Binge drinking pour chaque jour. En guise d’exemple, dites-vous que, aujourd’hui, vous ne consommerez que 4 verres d’alcool. La quantité dépend de l’intensité de votre addiction, libre à vous de la déterminer. L’essentiel et d’être en mesure de réduire la consommation au fur et à mesure que les jours passent.

Privilégiez l’écriture. Lorsque vous écrivez vos objectifs, votre inconscient les prend au sérieux et fait en sorte de les réaliser.

Astuce 5 : suivez méticuleusement votre consommation

Répertoriez vos quantités d’alcool consommées quotidiennement. Pour vous simplifier la tâche, imprimez un tableau et fixez-le là où vous avez l’habitude de boire. Si vous avez fixé auparavant vos objectifs, suivre votre évolution vous permet de les réaliser, mais aussi de les réajuster en fonction de votre avancement.

5 conseils pour modérer sa consommation d’alcool

Astuce 1 : buvez lentement

L’une des principales causes d’un abus d’alcool est l’ingestion rapide. Prenez donc le temps de savourer votre verre, la sensation du plaisir recherché par le cerveau durera et, par conséquent, votre corps ne réclamera pas un autre verre aussitôt.

De préférence, laissez chaque gorgée assez longtemps dans votre bouche. Vous retarderez l’absorption et inciterez votre organisme à gérer de faibles doses d’alcool.

Astuce 2 : alternez

Cette astuce est idéale si vous avez un rendez-vous dans un restaurant-bar. Pour éviter tout abus et réduire votre consommation, prenez un verre de boissons alcoolisées puis 3 verres d’une boisson non-alcoolisée. Cette alternance aidera votre corps à tenir bon et à réguler progressivement son besoin en ce type de substances psychotropes.

Astuces 3 : petites gorgées

Vous devriez vous y entraîner pour en avoir l’habitude. Amusez-vous à boire à petites gorgées en vous défiant à enregistrer un meilleur score que celui de la dernière tentative.

Astuce 4 : posez le verre

Ayez l’habitude de poser votre verre à l’issue de chaque gorgée. Ainsi, vous ne viderez pas rapidement votre verre et n’aurez pas besoin de multiplier les quantités.

Astuce 5 : évitez la sédentarité

Un mode de vie sédentaire favorise une consommation abusive d’alcool. Organisez plus d’activités, apprenez de nouvelles choses, augmentez vos heures de sport. En bref, augmentez la durée d’une activité que vous affectionnez pour ne laisser aucune chance au vide.

1 mois sans alcool voici 5 conseils pour résister à l’alcool et éviter la rechute

Astuce 1 : maintenir la motivation

Listez tous les avantages que vous aurez en réussissant votre sevrage alcoolique. Ensuite, listez tous les défauts que vous aviez et les situations désavantageuses que vous viviez quand vous étiez alcoolique. Pour plus de motivation lisez des témoignages. 

À chaque fois que vous avez intensément envie de boire, lisez ces deux listes.

Astuce 2 : déclinez tout verre offert

Gardez toujours en esprit que refuser le premier verre après l’abstinence totale est plus facile que d’en refuser le second.

Astuce 3 : soyez toujours préparé

Il se peut que vous ne résistiez pas et que vous buviez à nouveau. Ce pourquoi, il vous faudra un plan d’urgence.

Au cas où cela se produit :

  • évitez de reprendre une consommation régulière ;
  • débarrassez-vous des bouteilles d’alcool restantes ;
  • sortez, ne restez surtout pas seul ;
  • revenez sur les raisons qui vous ont poussé à rechuter ;
  • évitez à tout prix de vous culpabiliser. C’est une expérience, non pas un échec ;
  • consultez L’Institut ADIOS ou un psychothérapeute si les raisons de rechute sont d’ordre psychique.

Astuce 4 : consultation médicale

Si vous n’arrivez plus à gérer les signes de sevrage tels que les tremblements, la nervosité, la colère, consultez votre médecin. Celui-ci mettra en place une stratégie thérapeutique convenable.

Astuce 5 : n’arrêtez jamais le sport

Un sevrage sans activité physique ne peut aboutir au succès. Si ce n’est pas déjà fait, remettez-vous au sport en commençant par des activités légères jusqu’à ce que votre endurance soit rétablie.

Voir aussi : cure de désintoxication alcool 

Voir aussi : post cure alcool

Voir aussi : groupe alcool et entraide

Voir aussi : comment aider un alcoolique

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV