3-MMC drogue, c’est quoi ?

Depuis 2009, on assiste à la fureur que font les nouveaux produits de synthèse. Ce sont de nouvelles drogues pouvant servir de substitut aux classiques déjà existants. Ces nouveaux produits sont classés en plusieurs familles dont les cathinones. C’est dans cette famille que se classe la fameuse 3-mmc drogue tant prisée par les amateurs de substances psychoactives. Cette drogue connue par différents observatoires des drogues en 2010 a fait et continue de faire parler d’elle. Que peut-on en savoir ?

Qu’est-ce que la 3-MMC ?

Avec la 3-MMC drogue, vous avez affaire à une cathinone synthétisée à partir de  la cathinone naturelle provenant de la plante de kha (Plante psychotrope qui pousse en Afrique de l’est). En effet, c’est le diminutif de la 3-méthylméthcathinone. Découvert sur le marché au début des années 2010, cette drogue de synthèse peut se classer à mi-chemin entre la cocaïne et les amphétamines. Du moins c’est ce que laissent croire sa texture et surtout les effets qu’elle produit sur ses consommateurs.

D’aucuns diront que c’est la version low-cost de la cocaïne. Une version beaucoup plus accessible en termes de prix. C’est l’une des raisons pour lesquelles la 3-MMC s’est répandue comme une traînée de poudre (sans mauvais jeux de mots) dans le petit monde des toxicomanes.

Cette cathinone produite de façon chimique se présente sous plusieurs formes. Vous pouvez la trouver en poudre, sous forme de cristal mais aussi de comprimés. Il peut donc être ingéré et sniffé et aussi dans une moindre mesure consommée par plus rarement rectale ou intra-veineuse.

La 3-MMC drogue est également désignée par d’autres appellations commerciales comme « NRG », « legal blow » et autres. On l’appelle aussi le mophédrome.

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv

Qui consomme la 3-MMC?

La 3-MMC drogue est consommée généralement par les personnes (hommes et femmes) dont l’âge est compris entre 20 et 45 ans. Aux premières années de sa sortie jusqu’aujourd’hui, on la retrouve plus souvent dans les endroits branchés, les milieux festifs et surtout les endroits fréquentés par la communauté LGBT+. La 3-MMC drogue est utilisée par ceux qui veulent s’échapper ou mieux s’évader un peu de leur quotidien. Ces individus à la recherche d’une expérience euphorique la prennent sous toutes ses formes possibles.

En raison des propriétés de  boosteur de libido qu’on lui reconnaît, elle est également utilisée par ceux et celles qui sont à la recherche des performances sexuelles en particulier lors des Chemsex (rencontres de sexe sous substances psychotropes).

On est bien d’accord que si les gens consomment la 3-MMC drogue c’est pour ses effets.

En effet, la 3-MMC est une psychostimulante. Elle a un effet entactogène (qui stimule le contact). C’est également un empathogène (Qui incite à l’empathie). Ce qui explique le fait qu’elle est utilisée dans les cadres festifs pour créer du lien et s’ouvrir aux autres, surtout pour les plus timides.

On vient de l’évoquer, cette drogue  est connue pour ses effets aphrodisiaques. Elle provoque un état d’excitation sexuel intense et dénué de toute stimulation sexuelle. Autrement dit vous êtes excité non pas par le partenaire sexuel en face de vous mais plutôt par la drogue elle-même. Ce qui fait que peu importe la personne avec qui vous envisagez de passer des moments intimes, vous serez dans les conditions qui s’y prêtent.

Selon les consommateurs la « 3-mmc produit une douce sensation d’énergie et de concentration accrue, ainsi qu’un sentiment de bien-être, d’euphorie« . Cette drogue a la particularité de vous stimuler sans trop agir sur vous ni laisser des marques comme le ferait la MDMA ou la cocaïne. C’est également l’une des raisons pour lesquelles elle est tant adulée.

Mais après la descente, c’est la fatigue générale, les insomnies, les picotements et des désagréments de toutes sortes.

Combien de temps dure la sensation ?

Les effets délirants et psychoactifs de la 3-MMC drogue durent  selon l’organisme de chaque consommateur, sa tolérance et surtout, la voie par laquelle elle est consommée.

Quand elle est prisée ou sniffée, vous commencez par ressentir dans les deux à trois premières minutes qui suivent, ses effets. Une sensation de brûlure au niveau des voies nasales ainsi que dans la gorge vous attend. Après deux heures, ses effets décrits plus haut se dissipent et l’envie de de sniffer d’autres lignes vous revient.

Par voie orale les effets sont plus durables. Ils sont perceptibles entre 15 min et 1heure après la prise et se dissipent après 4 à 6 heures de temps.

Par voie rectale, elle a à peu près la même durée que la voie nasale. Environ 2h de temps.

La drogue peut-elle créer une addiction ou une forme de dépendance ?

Toute substance psychoactive en l’occurrence les nouveaux produits de synthèse au rang desquels se figure la 3-MMC drogue est additive. Le hic avec cette cathinone synthétique est que ses effets ne sont pas très puissants que ceux de la MDMA ou de la MDPV. Raison pour laquelle les utilisateurs ont tendance à forcer sur la dose. En faisant cela, ils augmentent leur tolérance et leur dose habituelle ne pourra plus leur suffir. Ce besoin irrépressible d’augmenter la dose est signe flagrant de dépendance et d’addiction.

Les risques et les dangers

C’est un secret de polichinelle, la consommation de la 3-mmc drogue a de graves répercussions sur la santé. Selon l’OMS « Les effets indésirables suite à son utilisation ont inclus tachycardie, agitation, niveau de conscience réduit, pupilles dilatées, hallucinations, diaphorèse, transpiration, convulsions et hyperthermie ».

Ajouté à cela, vous avez des difficultés à retrouver le sommeil, des troubles psychologiques graves tels que l’anxiété, les troubles de la personnalité. Vous risquez également de développer des  maladies cardio-vasculaires, des troubles ORL à force d’utiliser la voie nasale ou encore les maladies rénales.  Ces problèmes peuvent conduire à une hospitalisation et aussi à la mort.

Téléchargez notre guide pour arrêter la drogue

Comment faire un sevrage ?

Étant donné que la 3-MMC drogue est un produit hautement addictif, son sevrage n’est pas du tout facile à vivre surtout quand vous y avez tellement habitué votre corps. Si vous prenez la décision d’arrêter du jour au lendemain sa consommation, ne soyez pas surpris de ressentir quelques effets indésirables appelés  symptômes de sevrage. Ils sont caractérisés entre autres par : les transpirations, la nausée, les vomissements, l’irritabilité, les agitations, la dépression, etc. Notons que ces effets commencent par s’estomper au fur et à mesure que le sevrage dure.

Faire face seul au sevrage de la 3-mmc drogue peut être un redoutable défi difficile de relever. Raison pour laquelle il est conseillé de bénéficier de l’aide d’un médecin généraliste ou d’un médecin addictologue. Vous pouvez également recourir à un centre de désintoxication qui sera à même de vous assister médicalement et /ou psychologiquement dans votre sevrage.

Les questions les plus fréquentes

Comment se procurer la 3-mms ?

Vous pouvez vous procurer le 3-MMC sur internet clandestinement.

Sous quelle forme peut-on trouver la 3-MMC ?

Vous pouvez trouver la 3-MMC sous forme de poudre comme dit dans l’article mais également sous forme de cristaux .

Comment détecter la 3-MMC ?

Il vous faut faire un test d’identification des cathinones de synthèse en laboratoire ou en pharmacie .

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.