Arrêter de boire de l’alcool grâce aux plantes : est-ce possible ?

Oui, c’est tout à fait possible ! À dire vrai, la science ne cesse de démontrer le grand pouvoir des plantes dans le soulagement de maux et la guérison de diverses maladies.

Rassurez-vous, l’alcoolisme peut également être traité grâce à la contribution des remèdes naturels à base de plante. Selon leur composition, elles peuvent soulager les symptômes de manque et soutenir l’abstinence.

Votre décision est ferme ? Vous voulez vaincre votre dépendance et vous demandez comment arrêter l’alcool par les plantes ? Cela tombe bien, cet article vous apporte des éclaircissements à ce sujet.

Comment arrêter l’alcool par les plantes ?

La phytothérapie est désormais très répandue dans le traitement de pathologies diverses et de certains troubles de comportement. Certes, elle requiert tout de même un certain protocole à respecter, mais elle reste dépourvue d’effets secondaires graves.

Quant à son efficacité, elle n’est plus à prouver ! D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que de plus en plus de professionnels s’y forment. Le nombre de personnes qui témoignent de son succès ne cesse d’augmenter.

Il faut savoir tout de même que les plantes ne présentent pas une parfaite innocuité. Quelques-unes présentent des effets secondaires qui peuvent potentialiser ou à l’inverse, annuler l’effet d’un éventuel traitement médicamenteux. De même, elles peuvent déclencher des réactions allergiques ou aggraver une maladie sous-jacente.

Pour être efficaces, de nombreuses plantes sont combinées pour potentialiser leurs effets anti-alcool. Mais en principe, la plante principale qui ne manque à aucune combinaison est le kudzu. Celle-ci est reconnue comme étant le remède inédit pour les traitements naturels pour sevrage alcoolique.

Pourquoi donc ? À quelles autres plantes peut-elle être combinée ? Voici concrètement comment arrêter l’alcool par les plantes : kudzu et autres.

Kudzu : la plante incontournable pour réussir un sevrage alcoolique

KudzuVenant du Sud-Est asiatique, le kudzu ; synonyme de dissipateur d’ivresse, est couramment utilisé pour contrer les envies de boire et mettre fin à l’alcoolodépendance. Cela dit, la plante est également utilisée pour toute sorte d’addiction.

Selon les données issues de plusieurs études scientifiques, la plante a démontré ses exploits en matière d’inhibition de dépendance et de gestion des signes de manque. Elle contrarie l’angoisse, l’insomnie, le stress, l’irritabilité et apporte une protection sûre pour le foie.

ATTENTION : ne consommez jamais le kudzu si vous avez des antécédents d’un cancer hormono-dépendant tel que le cancer de sein. Il est aussi interdit en cas de grossesse et d’allaitement.

Comment arrêter l’alcool par les plantes autres que le kudzu ?

Qu’on se le dise, on ne peut éliminer le kudzu. Il s’agit d’un ingrédient clé du fait de son efficacité démontrée. Toutefois, on peut potentialiser son efficacité grâce à d’autres plantes aussi bien efficaces qu’inoffensives. Le but ? Apaiser différents symptômes et soulager différents systèmes du corps.

Calmer le système nerveux

Le sevrage est parsemé de stress, d’angoisse et quelquefois d’agressivité. Pour venir à bout de ces symptômes, on peut allier le kudzu à la valériane ou à la rhodiola.

La valériane est un myorelaxant, elle contribue au relâchement musculaire et lutte contre la nervosité.

La rhodiola vise un comportement sain et équilibré.

Renforcer et rétablir le psychisme

Le kudzu peut-être allié à l’ashwagandha. Celle-ci renforce l’adaptabilité du psychisme, lui permet d’affronter les situations de crise, d’imprévu et d’angoisse.

Le Crab Apple est utilisé avec le kudzu pour un effet de drainage. L’objectif est d’éliminer les toxines issues de la consommation d’alcool. De même, cette combinaison permet de relaxer l’abstinent et de contourner son hypersensibilité ainsi que sa fragilité.

Le Larch est une autre option qui s’ajoute au kudzu. Ensemble, les deux soutiennent et consolident la confiance et l’estime de soi. De plus, ils affrontent les fortes envies pulsatiles de boire l’alcool.

Alternative pour potentialiser l’effet des plantes

Le kudzu peut être pris en parallèle de certains compléments alimentaires afin d’éviter les rechutes et les carences. Cette combinaison permet en plus de renforcer l’immunité du corps et de résister à l’obsession pour les boissons alcoolisées.

Entre autres, le GABA, le L-Glutamine et le Magnésium marin sont d’excellents choix.

Quant au GABA, il déstresse et relâche les muscles. Pour le L-Glutamine, il contribue à la lutte contre l’envie d’alcool. Enfin, le Magnésium marin, apaise et relaxe.

Recommandations

Les plantes font l’objet d’une arme à double tranchant. Il faut bien se documenter pour revenir sur leur bon usage. L’idéal est de consulter un naturopathe ou tout professionnel de santé avant d’opter pour l’une des plantes indiquées dans cet article.

Bien que nous ayons précisé leur innocuité, les antécédents et l’ancienneté de l’addiction peut des fois nous réserver des surprises. La réaction de chaque organisme est imprévisible, si vous êtes sous un traitement médicamenteux quelconque, veuillez consulter un professionnel avant d’opter pour une plante.

Par ailleurs, si votre addiction est très récente, mais que vous n’avez senti aucune amélioration en utilisant les plantes, consultez sans hésiter. En effet, il se peut que vous ayez un trouble sous-jacent. Celui-ci ne peut être mis en évidence qu’à l’issue d’un examen approfondi chez un professionnel de santé.

En somme

Dès que vous décidez d’arrêter de boire de l’alcool par des traitements naturels et que vous prenez conscience de votre problème, d’innombrables choix s’offrent à vous. La phytothérapie en fait partie.

Les plantes ont certes fait de grand progrès depuis la naissance des êtres vivants , mais sachez qu’un minimum de connaissances est quand même exigé. Le problème de la dépendance à l’alcool expose à des variations en matière de comportement, de signes physiques et d’évolution.

Lire un seul article n’est pas suffisant pour vraiment savoir comment arrêter l’alcool par les plantes. Il faut bien se documenter et le plus important, se référer à un spécialiste en la matière. Celui-ci saura vous éclairer et verra pour vous les meilleures options possibles et qui sont en compatibilité avec votre cas.

A voir aussi :  Hypnose alcool : arrêter de boire grâce à l’hypnose

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV