Quels sont les traitements contre l’alcool sans ordonnance ?

Êtes-vous en quête d’un traitement contre l’alcoolisme sans ordonnance ? Enfin, vous êtes conscient de ce qu’une boisson alcoolisée peut faire de votre santé. Vous savez d’ores et déjà que, hormis votre santé, toute votre vie personnelle, relationnelle et professionnelle est mise en jeu. Vous voulez prendre votre vie en main, ce dont nous vous félicitons !

Voici donc tout ce que vous devez savoir sur les traitements d’alcoolisme sans ordonnance médicale.

Mais avant, ne zappez rien. Toute information est indispensable à lire afin d’éviter toute complication ou effet secondaire grave.

Traitements homéopathiques

Si vous ne la savez encore pas, l’homéopathie est une médecine douce dont l’utilisation remonte à 200 ans. Son principe de guérison fait appel à la substance même qui déclenche la maladie en question. La seule différence : la dose administrée. En effet, on administre une dose considérablement inférieure à celle causant le trouble que l’on cherche à guérir.

En alcoologie, l’homéopathie s’avère très efficace. Des protocoles mis en place ont permis à plusieurs alcoolodépendants de se libérer de l’addiction. Cette médecine douce fait appel à plusieurs traitements, chacun intervient à un niveau précis.

Les traitements homéopathiques n’exigent pas de disposer d’une ordonnance médicale. En pharmacie comme en ligne sur Internet, vous pouvez vous procurer tout traitement homéopathique souhaité.

En pratique, on fait appel au Sulfur, à Nux Vomica, au Lachesis et au Luesinum.

Existe-t-il un autre traitement contre l’alcoolisme sans ordonnance ?

Il existe certainement plusieurs médicaments contre l’addiction à l’alcool. Cependant, tous ne sont pas en vente libre. Ils requièrent une consultation médicale.

Certains fabricants promeuvent des solutions médicales qui, selon eux, garantissent un sevrage alcoolique réussie, sans rechutes ni séquelles. Devant de tels produits, il faut vérifier et bien s’informer avant de s’en procurer. Vous pouvez demander l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de santé.

Certaines pharmacies peuvent donner certains médicaments anti-alcool sans ordonnances. Cela peut s’avérer dangereux et exposer à d’autres types d’addictions et de séquelles.

Traitement contre l’alcoolisme sans ordonnance : pourquoi nous ne le recommandons pas ?

Certes, certains médicaments ne nécessitent pas d’ordonnance vu qu’ils n’exposent pas à de graves effets secondaires. Toutefois, pour ce qui est des médicaments destinés à traiter l’alcoolisme, le risque est énorme.

Commençons par les traitements homéopathiques. Vous le savez maintenant, leur achat n’est soumis à aucune condition. Néanmoins, sachez que le risque demeure important. L’homéopathie est une spécialité qui prend en considération plusieurs caractéristiques aussi bien personnelles et comportementales qu’environnementales.

Si vous adoptez une automédication, vous risquez d’aggraver votre addiction. Cela peut être causé par deux facteurs : soit l’irrespect de la dose convenable, soit le choix inadéquat du traitement homéopathique. Autant éviter toutes ces complications et consulter un homéopathe.

Quant aux traitements médicaux classiques, le risque est le même. En effet, le choix des doses en alcoologie est très sensible. La moindre incompétence risquera de potentialiser l’addiction et d’engendrer des déséquilibres psychiques, mais aussi des troubles mentaux. Le risque n’est pas seulement associé à l’addiction, mais aussi au raisonnement de la personne alcoolique, à son comportement et à sa santé mentale.

Alternative au traitement contre l’alcoolisme sans ordonnance

En pratique, les traitements médicaux s’avèrent indispensables dans toute approche thérapeutique contre l’alcoolisme. En homéopathie, aussi, on en allie souvent les traitements avec les médicaments classiques pour contrer efficacement les séquelles d’alcool et les signes de manque.

En revanche, vous pouvez opter pour certaines alternatives saines si seulement  votre addiction est récente ou que vous ne souffrez d’aucune autre pathologie associée. Sinon, plusieurs d’entre elles peuvent accompagner un traitement médical : les deux se complètent.

Hypnose

L’hypnose ne date pas d’hier, son efficience est largement démontrée au travers de plusieurs expériences émouvantes. En alcoolisme, elle peut aider à revenir à l’origine de l’addiction, à aller à la rencontre de son inconscient pour comprendre l’addiction et l’affronter sereinement.

Elle peut suffire, à elle seule, de traiter l’alcoolisme si celui-ci ne remonte qu’à quelques mois. S’il s’agit d’un alcoolisme très ancien, l’hypnose est encore une fois très efficace. Elle consolide l’action médicamenteuse et parvient à éradiquer le vrai problème de la dépendance.

Traitements naturels

De nombreux traitements naturels sont utilisés pour traiter naturellement l’alcoolisme sans pour autant risquer des complications. Cette thérapie repose sur des plantes et des remèdes naturels testés et prouvés scientifiquement.

L’efficacité varie selon l’effet souhaité. Souvent, de multiples plantes agissent en synergie pour avoir un seul effet.

Là encore, certaines plantes exposent à des risques d’interactions. Si vous êtes sous un traitement médicamenteux, prière de consulter un professionnel afin d’éliminer tout potentialisation ou annulation de l’effet thérapeutique.

Compléments alimentaires

Prévenir les carences, c’est essentiel et recommandé au cours d’un sevrage alcoolique. En pharmacie, vous avez la liberté de vous procurer des compléments alimentaires en fonction de vos symptômes. Vous pouvez également opter pour une supplémentation vitaminique pour booster votre énergie.

Ces compléments aident à lutter contre la fatigue qui est indissociable d’un arrêt d’alcool. Ils contribuent au renforcement du système immunitaire. Ce dernier permet au corps de mieux gérer les épisodes d’angoisse et d’augmenter la résistance aux envies d’alcool.

Ces facteurs combinés ont le pouvoir de supprimer l’obsession pour les boissons alcoolisées, d’éliminer les toxines et de renforcer votre psychologie. Vous devenez plus à même de résister aux rechutes et de maintenir l’abstinence. De plus, ils permettent de détoxifier le corps, ce qui garantit un sevrage sain et rapide.

En somme

Avoir de la bonne volonté pour se détacher de l’alcool est déjà un grand pas thérapeutique. Il faut l’investir dans des démarches correctes, saines et bien étudiées. Libre à vous de choisir les méthodes thérapeutiques qui vous conviennent le plus. Seulement, apprenez à développer une vision claire à moyen et à long terme.

En d’autres termes, sachez qu’un médicament sans ordonnance peut, dans de rares cas, vous permettre d’oublier rapidement l’alcool. Cependant, après quelques semaines, les envies vous hanteront de nouveau, mais plus violemment !

Pensez alors à consulter un professionnel dès avoir pris une décision ferme d’arrêt d’alcool. Autant utiliser efficacement vos efforts et votre détermination dès le premier coup !

A voir également : Sevrage alcool : tout savoir sur le sevrage alcoolique

                                  Alcool et médicament : quels traitements médicamenteux contre l’alcool ?

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV