Quels médicaments pour arrêter de boire sans ordonnance ?

La consommation de l’alcool peut très vite se transformer en une envie démesurée et incontrôlée. Dans une situation pareille, l’alcolo-dépendant devient vulnérable et dangereux. Non seulement sa santé faiblit, mais il peut constituer un véritable acteur de déséquilibre pour l’unité de sa famille. Heureusement, il existe des médicaments pour arrêter de boire sans ordonnance. Baclofène, nalméfène ou encore naltrexone…, nous passons en revue les plus essentiels.

Médicament pour arreter de boire : quels sont-ils?

Médicaments

Le baclofène

Il représente l’une des molécules les plus connues du monde. Initialement utilisée dans le traitement des maladies musculaires, il fait office depuis 2014, de médicament contre la dépendance alcoolique. C’est en effet la résultante de plusieurs années de recherches et d’examens. Efficace selon les témoignages, il permettrait de réduire drastiquement la consommation de l’alcool, ou de passer sainement la période de sevrage.

Cependant, cette molécule, faisant office de médicament pour arrêter de boire sans ordonnance présente certains effets secondaires. Il s’agirait de la somnolence, du vertige, des maux de tête, des troubles d’humeur etc. A la prise, il ne faut donc pas se méprendre sur ces réactions.

Le nalméfène

Autorisée sur le marché depuis 2013, cette molécule rendue disponible sous le nom de Selincro est l’une des plus abouties. Sa particularité vient du fait qu’elle doit être utilisée précédemment au baclofène. Le produit est consommé sous pleine conscience de risque de séduction par l’alcool lors des occasions spéciales (fêtes, soirées, etc.). En y ayant recours, le patient entend réduire la forte attirance et le sentiment de satisfaction éprouvé en contact des bouteilles

D’après certains docteurs, il est considéré comme le médicament pour arrêter de boire sans ordonnance le « plus efficace et mieux toléré ». Des essais cliniques et témoignages, on retient qu’après six mois d’utilisation, il réduit les envies alcooliques débordantes.

L’acamprosate

Spécifiquement, cette molécule est fabriquée pour les personnes poussées par une forte volonté d’arrêter de boire. De ce fait, elle permet aux patients de garder l’équilibre dans une phase d’abstinence. En ciblant les systèmes responsables de la sédation, le produit réduit considérablement les risques de rechute.  Cependant, elle présente des effets secondaires. Il peut par exemple déclencher facilement la diarrhée. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de prioriser un dosage raisonnable.

L’alcover

Médicament pour arrêter de boire sans ordonnance, il s’agit d’une solution buvable (24,5 g/140ml) thérapeutique contre la dépendance et aujourd’hui reconnue de tous les professionnels du domaine. A la base, le produit a servi dans plusieurs tests cliniques. Les résultats se sont avérés concluants sur un échantillon de plus de 400 patients. L’alcover permet de s’abstenir en moyenne à 75%  de l’alcool après plus de six mois d’utilisation.

Apo-Naltrexone : médicament pour arrêter de boire sans ordonnance

Le produit fait partie de la famille des antagonistes opioïdes et permet aux alcolo-dépendants de s’affranchir de leur addiction. En pratique, il se lie aux récepteurs opioïdes pour bloquer les effets de l’alcool dans le cerveau. Un dosage de 50mg par jour est conseillé. Par ailleurs, il est important de souligner que la prise de la naltrexone est interdite dans certaines situations (allergie à la naltrexone, dépendance aux opiacés, hépatites, etc.). Prendre donc le temps de lire la notice avant la consommation.

En ce qui concerne les effets secondaires, il faut contacter le médecin le plus proche dès que vous ressentez une sensation inhabituelle (fatigue, battement accéléré du cœur, vertige, sueur, etc.).

Généralement, les personnes dépendantes de l’alcool vivent individuellement leur faiblesse et leur chagrin. Couvert de honte, sans aide, un médicament pour arrêter de boire sans ordonnance constitue à leurs yeux, une solution acceptable. Cependant, l’idéal serait de se faire suivre par un médecin.

Aller voir un médecin

Voir un médecin Lorsqu’on est addictif à l’alcool, les efforts personnels pour s’en passer peuvent s’avérer vains. Plus inquiétant, la prise de médicament pour arrêter de boire sans ordonnance peut constituer une porte ouverte sur d’autres problèmes de dépendance. Il faut donc faire attention. La solution la moins risquée consiste à faire recours à un médecin.

Professionnel de son domaine, le médecin dispose du matériel adéquat pour faire passer les examens requis et poser un diagnostic de l’état de santé du patient. Plus intéressant, il est habilité à lui prescrire le produit répondant convenablement à sa personne. Il est aussi outillé pour faire suivre le patient.

A cet effet, la personne souffrante pourra être affectée à un psychologue pour suivre des séances utiles au changement de mentalité. Mieux, elle peut aussi être affectée à un groupe de désintoxication pour partager ses expériences et mener des activités conjointe. On se rend donc qu’il est encore plus bénéfique de contacter un médecin que de se contenter d’un médicament pour arrêter de boire sans ordonnance.

Voir aussi : Xyrem 

Voir aussi : Alcover 

Voir aussi : disulfirame 

Voir aussi : acamprosate 

Voir aussi : naltrexone 

Voir aussi : nouveaux medicament miracle pour arreter l alcool

Voir aussi : medicament et produit qui degoute de l alcool

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV