Baclofène : avis sur le médicament baclofène Vidal contre l’alcool

Le baclofène est un médicament synthétisé par le chercheur suisse Heinrich Keberle de Ciba-Geigy. Il était destiné à être utilisé dans le traitement de l’épilepsie. Et est par suite indiqué dans le traitement de la spasticité ; une pathologie qui entraîne une excitation involontaire du muscle, et sa contraction pour une durée plus ou moins longue. Par ailleurs, le médicament se montre assez peu efficace contre l’épilepsie, pathologie qu’il était pourtant supposé traiter de prime abord. Par ailleurs, d’autres études ont contribué à l’orienter vers d’autres types de traitement. C’est ainsi qu’en 2001 des tests furent menés avec le baclofène pour le traitement des reflux gastriques. En 2003, une expérimentation du baclofène pour le traitement de la dépendance à la cocaïne, fut effectuée avec des résultats plus ou moins encourageants. Il est à noter que cette expérimentation fait suite à une démarche entamée depuis 1990 pour introduire le baclofène comment médicament pour un traitement des dépendances liée à l’alcool.

La littérature scientifique à ce jour est garnie de beaucoup de rapports aux résultats plus ou moins encourageants, quant à l’utilisation du baclofène pour le traitement de l’alcoolisme.

Pourquoi le baclofène est-il recommandé pour le traitement de l’alcoolisme ?

Le baclofène est un produit influençant directement le système GABA et donc le système nerveux. Pourquoi le baclofène est-il recommandé pour le traitement de l’alcoolisme ? La majorité des traitements disponibles sur le marché pour venir à bout de la dépendance à l’alcool sont des traitements de types antidépresseurs. Ils ne permettent donc pas d’agir directement sur le système qui conduit à la dépendance chez l’homme ; ce que le baclofène fait en toute aisance. Le baclofène, par son action sur le système nerveux central, supprime totalement la survenue de craving chez le dépendant à l’alcool, alors que la plupart des médicaments contre l’alcoolisme sur le marché ne font que l’inhiber, dans des proportions plus ou moins importantes (tout dépend du principe actif du médicament.).  Le baclofène permettrait donc d’éliminer les risques de rechute chez l’individu dépendant à l’alcool. Par ailleurs, toujours grâce à sa capacité d’influencer le système GABA, le baclofène permet de limiter et/ou de contrôler les surexcitations neuronales. Elle permet ainsi d’évacuer la peur et l’anxiété, ce qui représente un point central de tout type de traitement contre la dépendance. Cependant, les essais du baclofène sur l’homme sont peu nombreux. Ils ont plutôt essentiellement été faits sur les rats de laboratoire, avec des doses plus ou moins élevées. Les résultats obtenus sont plutôt très encourageants. Ce qui en fait un traitement unique d’un point de vue clinique.

Indications et posologie

En réalité, le baclofène  est un myorelaxateur ; c’est donc un médicament habituellement prescrit pour les pathologies musculaires. Il est généralement prescrit pour la sclérose en plaque, les contractures spastiques d’affection modulaire, les contractures spastiques d’origine cérébrale et les spasticités musculaires. Sa prescription pour le traitement de la dépendance à l’alcool est relativement récente. Elle ne date que de l’année dernière en France. Cependant, la majorité de la littérature concernant sa prise en traitement contre l’alcoolisme préconise une utilisation à une dose plutôt élevée ; ce qui ne manque pas de contrarier une grande partie du comité scientifique.

Dans les détails, le baclofène est administré à une dose de 30 mg / jours (dose usuelle), le baclofène n’a à priori pas d’autres effets que les autres médicaments anti-craving du marché. Il augmente la résistance à l’envie d’alcool et optimise ainsi le craving à la consommation d’alcool. En effet, en l’an 2000, le chercheur AddOlorato a fait une étude sur 10 patients alcooliques, tous traités sous le baclofène à raison de 30 mg / jr. À terme, les 10 patients ont montré une amélioration palpable de leur état de santé et une amélioration de leurs résistances à la survenue du phénomène de craving. Deux ans plus tard en 2002 donc, le même chercheur réitère le même exercice avec cette fois-ci certains patient sous placebo. Les résultats furent sans appel, plus de 70 % des patients sous baclofène montrèrent des améliorations de leur état, contre seulement 21 % du côté des patients soumis au placebo.

Comment agit le baclofène ?

 

Le baclofène est une substance active qui agit directement sur le cerveau, plus précisément sur l’acide GammaAminobutyrique (GABA). Le GABA étant omniprésent dans le système nerveux central ; centre nerveux qui contrôle la motricité et les sens du corps humain. En influençant cette substance neurotransmetteur, le baclofène agit sur le fonctionnement de ce cortex cérébral. En réalité, le mécanisme d’action du baclofène n’est toujours pas complètement compris. Cependant, on se rend compte qu’il permet de normaliser le fonctionnement des neurones transmetteurs présynaptiques et post-synaptiques. C’est donc par là qu’il arrive à influencer le mécanisme de craving. Le baclofène permet en quelques sortes d’interrompre le mécanisme de récompense (qui procure une certaine satisfaction au patient dès la prise d’alcool).

Les effets secondaires du baclofène.

Le baclofène est un médicament au statut un peu particulier. Il existait depuis fort longtemps, mais son utilisation pour les troubles liés à l’alcool est relativement récente. C’est donc un faux nouveau médicament. Cependant, un problème se pose quant aux effets indésirables que ce médicament pourrait avoir sur la santé des consommateurs une fois la posologie modifiée. En effet, le médicament a déjà été utilisé dans le traitement des affections musculaires. Sa posologie dans de telles conditions d’utilisation est relativement basse. Cependant pour son utilisation dans le traitement des troubles alcooliques, le dosage est relativement plus important. Les effets secondaires resteraient donc inconnus et risqueraient de surprendre la classe médicale.

Toutefois certains effets secondaires sont d’ores et déjà prévisibles et recensés. En effet, dès la commercialisation du produit, le comité technique de pharmacovigilance a pris le soin de noter comme à son habitude les effets secondaires dudit médicament. On compte à ce jour plus de 405 effets indésirables plus ou moins graves.

Les effets indésirables les plus fréquents, qui découlent de l’utilisation du baclofène sont les troubles neurologiques (de l’ordre de 33,6 %), les troubles psychiatriques (de l’ordre de 21,2 %) et des troubles gastro-intestinaux (de l’ordre de 10 %). Le nombre d’effets indésirable est en nette progression. Ceci s’explique selon les experts par la croissance exponentielle du nombre de patients traités via ce médicament. Cependant, des effets secondaires moins connus viennent enrichir cette liste. Parmi eux, des troubles sensoriels et des troubles sensitifs. L’insomnie et les troubles du cycle circadien. Dans certains cas, le baclofène provoque une aggravation du syndrome de sevrage, avec des hallucinations et des confusions. Une sudation excessive accompagne aussi dans certains cas la prise du baclofène en traitement contre l’alcoolisme. D’autres types d’effet secondaire d’ordre physiologique, comme la prise de poids, les troubles de la vue et les apnées du sommeil ne sont pas non plus à écarter.

Cette liste d’effets secondaires assez longue et plutôt inquiétante est une preuve selon les détracteurs de l’utilisation du baclofène comme traitement contre l’alcoolisme, de la non-adéquation du produit. Cette liste souligne aussi par ailleurs le manque chronique de connaissance dont fait preuve la médecine moderne vis-à-vis de ce médicament.

En combien de temps, le baclofène agit-il ?

Le baclofène est réputé pour être un médicament à effet très rapide. Cependant, selon l’état du patient, il n’est pas rare que le praticien demande une prolongation du traitement, pour un effet plus efficace et radical. Pour un traitement complet, il faut néanmoins compter entre trois et six semaines.

Les risques et dangers liés à l’utilisation du baclofène.

Les effets secondaires liés à la prise du baclofène sur une période plus ou moins longue sont très légion. Comme nous l’avons vu plus haut, l’utilisation du baclofène provoque de nombreuses complications sur la santé.

D’un point de vue psychologique, l’utilisation du baclofène pourrait constituer un tremplin vers des troubles psychologiques plus ou moins graves. Il n’est pas rare de voir des patients traités au baclofène, être sujets à des hallucinations plus ou moins graves. Ceci est notamment dû à la stimulation que le baclofène exerce sur le cortex cérébral central, zone du cerveau qui contrôle les perceptions et les sens.

Il existe aussi un risque d’apnée du sommeil, consécutif à l’utilisation du baclofène en cure de désintoxication. L’apnée du sommeil est une pathologie plutôt grave qui peut conduire à la mort. Il s’agit en fait d’un arrêt de la respiration en plein sommeil. Si généralement les phases d’apnée du sommeil sont de courte durée et ne représentent pas un véritable risque immédiat pour le dormeur, il est possible dans certains cas que cette phase se prolonge, et évolue vers un coma et pourquoi pas conduire à la mort. Généralement, les dormeurs se réveillent en sursaut avant cette étape fatidique ; mais c’est un risque réel. Par ailleurs, l’apnée du sommeil a un effet néfaste sur la santé générale du corps. Elle ne permet pas un sommeil réparateur et est source donc d’une fatigue générale et constante.

Le baclofène peut donc, au lieu d’aider à sortir de l’alcoolisme, empirer le cas du patient. En effet, l’un des effets secondaires de ce traitement se trouve être la dépression et le stress. Or, parmi les causes de l’alcoolisme, le stress n’est pas du tout exclu. Il s’agit d’ailleurs de l’une des premières causes de l’alcoolisme de par le monde. Si la prise du baclofène provoque des sauts d’humeur, il est donc possible qu’elle plonge le patient dans un cercle vicieux d’où il ne se retirera qu’avec peine et difficulté.

Où acheter ou se procurer du baclofene ?

 

Le baclofène est un médicament qui s’achète sous prescription du médecin. En pharmacie, il est donc disponible sous présentation d’une ordonnance. Cependant, il existe des circuits « off label » qui permettent de s’en procurer sans aucun protocole. C’est un procédé relativement illégal qui comporte assez de risque. Les produits acquis via ce circuit ne sont pas vérifiés et ne font pas preuve de traçabilité. Il s’agit donc de médicaments dont les origines sont on ne peut plus douteuses. La meilleure option serait donc d’avoir recours à son médecin traitant, pour la délivrance d’une ordonnance en bonne et due forme.

Notre avis sur le baclofène.

Notre avis sur le baclofène est un avis plutôt mitigé. Le produit présente de véritables potentialités dans le domaine du traitement des troubles liés à l’alcool. Il s’agit ici d’un médicament capable de sortir un individu des affres de l’abus de l’alcool. Le baclofène représente à ce jour l’un des seuls médicaments capables de supprimer définitivement le processus de craving et de récompense qui représente de véritables cercles vicieux où se plongent les consommateurs d’alcool, et qui ne leur permet pas d’en sortir aussi facilement.

Cependant, le véritable problème que pose la prescription du baclofène est le nombre pléthorique des effets secondaires qu’il engendre. Cela représente un réel danger pour la santé que ce soit à court terme et à long terme sur le consommateur. L’autre problème qui se profile à l’horizon est le statut de faux nouveaux médicaments dont jouit le baclofène. En effet, le baclofène est utilisé depuis de nombreuses décennies dans le traitement de certaines pathologies musculaires et pour certains types de troubles psychologiques ; à chaque fois à des doses plus ou moins raisonnables. La thèse selon laquelle la meilleure utilisation du baclofène pour le traitement de l’alcoolisme doit être avec une dose assez forte est donc assez discutable. En effet, même si l’on connaît plus ou moins la molécule et les principes actifs du baclofène, il est assez difficile de déterminer les effets que ce médicament aura sur la santé du patient à long ou à court terme, avec des doses plus élevées que les prescriptions usuelles. Par ailleurs, le mode de fonctionnement exact du baclofène dans l’organisme est recouvert d’un léger voile de mystère. On connaît ses actions sur le cortex cérébral central, on sait aussi qu’il agit sur la stimulation de certains neurotransmetteurs. Mais comment ces actions sont menées reste un mystère pour les scientifiques.

La prescription de ce produit ne doit donc pas être prise à la légère. C’est d’ailleurs dans la plupart des cas un traitement de dernier recours. Il est utilisé en cas d’échec des autres types de traitement.

Par ailleurs, les patients sous baclofène doivent faire objet d’un suivis relativement poussé pour prévenir ou contenir le plus efficacement possible la survenue des effets secondaires.

Comment se passe un traitement avec le baclofène ?

Tout d’abord, il est important de noter que le médicament est disponible sous plusieurs marques. Chaque marque donne un nom particulier à son produit. Le terme « baclofène » est donc un nom générique pour designer la molécule qui constitue le principe actif du médicament. Par ailleurs, toutes les marques ne fournissent pas le produit sous toutes les formes dérivées possibles, et les produits ne sont pas toujours destinés à soigner les mêmes affections ; d’où l’importance d’avoir toujours recourt à un médecin traitant pour la prescription de ce médicament.

Par ailleurs la dose journalière recommandée pour le traitement d’un adulte varie selon les besoins. Plusieurs paramètres entrent en jeu. Il s’agit notamment du poids du patient, de l’âge, des antécédent médicaux, et surtout de la gravité de la pathologie. Généralement, le dosage commence par 15 mg, soit 5 mg à prendre à trois reprises ; matin midi et soir. Ce dosage est effectué pendant environ 3 jours, puis on passe à un dosage plus important, qui sera cette fois-ci de 30 mg par jour, soit 10 mg matin midi et soir et ainsi de suite jusqu’à obtention d’une rémission du patient. Il est important de garder à l’esprit que le médecin traitant est la seule personne habilitée à faire des prescriptions et à indiquer la posologie de la prise de ce type de médicament. Un surdosage avec ce médicament peut entraîner des complications très graves pour la santé du patient. Il est par ailleurs, très important de respecter les doses journalières prescrites par les médecins. S’il arrivait qu’il ait omission d’une prise, le patient se verrait dans l’obligation de procéder à un rattrapage de la dose omise afin de pouvoir reprendre normalement le traitement.

Il n’est pas non plus recommandé d’arrêter brutalement le traitement avec le baclofène.

Existe-t-il des précautions à prendre avant l’utilisation du baclofène ?

Il est toujours important de se renseigner auprès de son médecin traitant sur les mises en gardes et les précautions à prendre, avant d’entamer un nouveau traitement. De même, le patient devra aussi de son côté invité le médecin à se rendre compte de son état de santé général et des éventuelles allergies dont il souffre. Les allergies sont généralement des sources de complications inutiles, et qui auraient pu être évité de surcroit. Par ailleurs, on peut mourir d’un choc anaphylactique en seulement quelques minutes. Il est donc très important pour le patient de connaître d’abord les produits auxquels il est allergique, et ensuite de pouvoir informer son médecin de ces allergies en question.

Il est aussi nécessaire de fournir les informations nécessaires au personnel soignant sur sa propre médication. En effet, certains médicaments ne se mélangent pas.

Les informations sur vos antécédents médicaux sont aussi très importantes. Les personnes qui souffrent ou ont souffert de troubles psychologiques sont à risque de développer des effets secondaires, assez violents. Les problèmes d’hypertension artérielle et d’hypotension doivent aussi être pris en compte lors de la prescription. Les personnes ayant souffert d’obésité ou d’anorexie doivent aussi en informer leur médecin traitant ; tout ceci pour lui permettre de pouvoir prévenir les éventuels effets secondaires, et de savoir la démarche à suivre en cas de leur survenue.

Les femmes devraient elles aussi mentionner si elles sont enceintes, ou si elles allaitent un nourrisson, ceci pour permettre au médecin de leur donner des directives éventuelles.

Il faut aussi surveiller l’effet du sevrage de ce traitement. En effet, l’arrêt brusque du traitement au baclofène après un usage régulier sur une période plus ou moins longue, peut provoquer certains troubles du comportement et des sauts d’humeur. Il peut s’agir par exemple de l’anxiété et des crises d’angoisse plus ou moins violentes, accompagnées d’une augmentation exponentielle du rythme cardiaque, de confusion et d’étourdissement, des hallucination visuelles et/ou auditive, d’insomnie, de la survenue de mouvement involontaire, des troubles psychotiques et du maintien dans un état de paranoïa plus ou moins extrême. En raison de ces effets, il est conseillé d’observer une rupture de traitement de manière très graduelle, avec une diminution progressive du dosage.

Par ailleurs, le baclofène s’élimine généralement de l’organisme par les reins. Ceci pourrait donc poser des problèmes de santé ultérieures à la prise de ce traitement, et serait donc un bon moyen de questionnement sur la pertinence même d’un tel traitement. L’administration du baclofène pourrait en elle-même, influencer négativement la pathologie rénale, et ainsi conduire à une aggravation du cas. Il est donc important d’avoir une discussion on ne peut plus sérieuse avec le médecin traitant à ce sujet pour déterminer la démarche à suivre.

Peut-on retourner à une consommation normale d’alcool, après un traitement au baclofène ?

Cette question est assez ambiguë. L’objectif de tous les types de traitement contre une addiction ( peu importe la substance addictive) n’étant pas de faire retourner le patient à la consommation de ce dernier, mais plutôt à une vie sociale « normale », cette inquiétude ne devrait pas être dans l’esprit de celui qui commence une cure pour arrêter de boire. Cependant, le baclofène a montré des effets prometteurs en ce qui concerne la survenue du craving. Par action sur la zone centrale du système nerveux, le baclofène permet de contenir certaines pulsions, et ainsi de rendre caduc le retour du craving, donc des phénomènes de rechute. Cependant, il faut être très prudent et ne pas se laisser aller à la facilité. La dépendance est avant tout un phénomène psychologique. Même si les causes de la dépendance peuvent être trouvées sous beaucoup de facteurs, le mécanisme même se trouve dans la psychologie de la personne dépendante à la prise d’alcool. Il faut donc se mettre dans un état d’esprit qui permet de résister à la tentation de l’alcool pour ne pas en abuser. Le retour à une consommation normale d’alcool est donc possible pour ceux qui s’en pensent capables.

D’autres produits peuvent ils interagir avec ce médicament ?

La réponse est évidemment oui. Il existe des produits qui peuvent facilement influencer le baclofène. Il, s’agit généralement des médicaments qui sont prescrits pour la gestion de la pression artérielle. La méthotripazine, la metyrosine, la mirthozapine, les anti psychotiques, les autres types de relaxants musculaires, l’azélastine, les narcotiques analgésiques les benzozépines les phénitoïnes et pleins d’autres composés chimiques présent dans les produits pharmaceutique ou pas.

Au cas où le patient est sous l’administration d’un seul de ces produits précités, il faut soit :

interrompre la prise du produit en question,

Remplacer l’un des produits par un autre compatible,

Modifier soit la posologie, soit le mode d’administration des deux produits ou ne rien changer du tout.

De toutes les manières, cette décision appartient uniquement au médecin traitant. D’où le fait qu’on insiste sur la nécessité de l’informer sur votre cas. Certaines substances comme la caféine et la nicotine peuvent aussi être à la base de certaines complications dans un traitement au baclofène.

Le traitement avec le baclofène peut-il provoquer une baisse de la libido ?

Il n’est pas rare de tomber sur des articles scientifiques qui font des liens entre les traitements contre l’alcool et la baisse de la libido. En effet, plusieurs patients en cure de désintoxication ont relevé une baisse de la libido à leur niveau dès l’entame du traitement. Cette baisse de la libido se prolonge parfois même après la cure de désintoxication. Les pistes sont multiples. Pour certains, il s’agirait des effets secondaires des traitements médicamenteux, pour d’autres, cela résulterait de la baisse du taux d’alcool dans l’organisme. En effet, l’alcool agit essentiellement sur le système nerveux centrale, et permet une accélération des échanges à ce niveau du cortex cérébral. Ce qui ne manque pas de provoquer de l’euphorie chez le consommateur. Cet état euphorique est bien propice à une montée de la libido. Par ailleurs, il est scientifiquement prouvé que la consommation d’alcool permet de maintenir plus longtemps une érection. Il existe donc dans le cas d’une consommation excessive d’alcool un lien de cause à effet entre consommation d’alcool et baisse de la libido. L’alcool devient en quelque sorte un stimulant de la libido. Supprimer l’apport d’alcool aura donc pour effet logique une baisse de la libido. Concernant les traitements médicamenteux, les mécanismes ne sont pas vraiment clairs. On ne sait pas si c’est un effet nocebo ou pas, mais la baisse de la libido fait tout de même partie des effets secondaires consécutifs à la prise du baclofène.

Quelle est la différence entre un médicament et la méthode ADIOS utilisée à l’Institut ?

La méthode ADIOS utilisée à l’Institut pour libérer les personnes des addictions est 100% naturelle. C’est une combinaison de techniques de thérapies brèves pour en finir avec les addictions. Sans médicaments. Toutefois l’Institut accueille des personnes qui prennent des médicaments et sont suivies par des médecins. En effet, nombreuses sont les personnes qui prennent un programme et prennent du baclofène, prescrit par leur médecin. L’accompagnement que propose l’Institut ADIOS est un suivi destiné à libérer la personne tant au niveau de l’esprit que du corps. La méthode est holistique.

Les questions les plus fréquentes

Comment ça marche ?

Pour échapper au stress et à l’angoisse, les personnes basculent dans l’addiction. Pour essayer de trouver soulagement et apaisement dans un premier temps. Le comportement à répétition se révélant néfaste pour la personne à long terme, nous le savons bien.

La méthode ADIOS remonte aux sources de l’addiction, soit un traumatisme, soit un trouble de l’attachement. Parfois un traumatisme qui réactive une chaîne de blessures jusqu’à l’enfance.

Quels sont les résultats ?

95% de réussite pour toutes les personnes qui vont jusqu’au bout de leur programme. L’accompagnement avec la méthode ADIOS permet à la personne de se libérer de la souffrance et d’aller vers le changement. Dès la première séance d’évaluation générale – temps d’écoute pour la personne avec un praticien pour évaluer le problème, vous sentirez si la méthode ADIOS entre en résonance avec votre motivation. Car cette première rencontre ouvre une perspective de changement et les personnes motivées le voient bien. L’espérance à nouveau…

Voir aussi : Homeopathie 

Voir aussi : Medicament pour arreter de boire 

Voir aussi : médicaments incompatibles avec l’alcool

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV