Combien de temps pour que la Baclofène agisse contre l’alcoolisme ?

Le Baclofène est une molécule particulièrement indiquée dans le traitement de nombreux troubles et bien entendu dans le traitement de l’alcoolodépendance. C’est d’ailleurs sur cette dernière idée qu’il tire sa grande notoriété.

Cependant, son efficacité est certes avérée. Il est important de connaitre son champ d’action, mais aussi son temps d’efficacité bien qu’encore très flou après nombreuses études qui ont été menées sur la question.

Baclofène, un miracle ou un mirage ?

Le Baclofène a depuis une décennie cristallisé l’attention de la communauté scientifique, notamment à cause de son efficacité sur l’alcoolisme. D’ailleurs, cette efficacité est plutôt mitigée.

De nombreuses études assez poussées émettent des hypothèses assez diverses et très variées. C’est à croire que ce remède revêt encore bien des mystères.

Cependant, certaines réponses ne peuvent pas être émises avec certitudes, car elles ne peuvent pas être justifiées clairement.

Notamment à cause de certaines études qui ont été menées pour montrer l’efficacité du Baclofène.

Des études ont été menées également sur placebo avec la véritable molécule.

Et c’est bien là le problème, car les résultats poussent à se pencher sur l’option du cas par cas pour évaluer sa durée d’efficacité.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Un traitement personnalisé

En effet, les résultats de nombreuses études ont prouvé que le Baclofène avait une efficacité très variée.

D’ailleurs, sur un échantillon assez limité, une prise de Baclofène sur 4 à 12 semaines à hauteur de 30 à 60 mg par jours n’a quasiment montré aucun signe particulier de changement.

Outre quelques variations comportementales assez personnelles, la courbe temporelle sur l’efficacité de la molécule est quasi inexistante.

Traitement de l’alcoolisme au Baclofène, bonne ou mauvaise idée ?

Envisager le traitement de l’alcoolodépendance à travers la molécule de Baclofène est une pratique assez rependue et particulièrement plébiscitée depuis plus d’une décennie.

Mais les fondements de ce traitement restent très incertains, car les études sur la question n’ont mené quasiment à rien. L’idée étant d’envisager ce traitement au cas par cas.

Notamment sous la surveillance avisée de praticiens assez expérimentés dans la gestion des cas d’alcoolo dépendance.

Avec des conditions de prise assez personnelles, notamment à travers la posologie et la surveillance de la réponse thérapeutique, et bien entendu d’effet.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

L’idée d’un traitement à long terme, ou pas

Si on s’accroche sur l’efficacité apparente de ce médicament, l’idée d’en faire un médicament à long terme peut être soulevée.

Mais là encore, cette dernière ancre complètement l’hypothèse d’un traitement personnel. Fort du fait que le temps d’efficacité de cette molécule dans le traitement de l’alcoolisme soit indéterminé.

L’envisager comme traitement à long terme serait une entreprise vaine dans certains cas. Justement parce que la réaction est purement personnelle, et varie d’un sujet à l’autre.

Or il est bien question ici d’une idée générale. Cette possibilité serait donc à exclure.

Pour éviter tout risque d’effet indésirable en cas de posologie à long terme du Baclofène, il serait préférable d’être assisté par un professionnel de la santé spécialisé dans la prise en charge des cas d’alcoolodépendance.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test