COMMENT SE PASSE UNE CURE DE DÉSINTOXICATION POUR ALCOOLIQUE ?

 UNE CURE DE DÉSINTOXICATION POUR ALCOOLIQUE

Chaque année, la consommation d’alcool génère maladies et décès chez des milliers de personnes en France.

Heureusement des solutions existent et ont été mises en place. Le sevrage est une étape non négligeable dans la voie de la guérison, et cela à travers une cure de désintoxication alcoolique.

Nous allons donc voir, ici, l’ensemble du déroulement d’une cure de désintoxication contre l’alcool, et un guide pour tout savoir sur cette cure.

Une cure de désintoxication contre l’alcool, c’est quoi ?

La cure de désintoxication est une thérapie permettant aux gens dépendants à l’alcool (communément appelés alcooliques) de se débarrasser de leur addiction.

La cure de désintoxication n’est pas une simple purge mais bel et bien le début d’une renaissance dans laquelle l’alcool sera entièrement proscrit.

Elle permet d’appréhender les troubles liés à l’alcool et de s’en débarrasser.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

L’objectif est que le concerné puisse renaître de ses maux et réintégrer un cadre social et professionnel sans que cela soit une source de stress aux conséquences négatives.

La cure agit avant tout comme un sevrage physique.

Le traitement peut durer plusieurs jours pour les cures à courtes durées et à plusieurs mois pour les plus longues, durant lesquels l’alcoolique est suivi par médecins, thérapeutes et infirmières, 24 heures sur 24.

Comment faire pour aller en cure de désintoxication ?

Il existe différentes façons d’entrer en cure de désintoxication contre l’alcool. La première est d’y aller sur recommandation des médecins de l’hôpital le plus proche.

Après un coma éthylique par exemple, ou tout autre signe que la consommation d’alcool a des conséquences anormalement néfastes.

Certaines personnes tiennent à conserver une part de secret et d’anonymat quant à leur problème d’alcool.

centres de soins en addictologie

Une autre solution, plus discrète, existe pour eux. Ils peuvent prendre rendez-vous auprès des centres de soins en addictologie. Ces derniers proposent des consultations gratuites et anonymes auprès des spécialistes.

Il est même possible de conserver le secret envers son employeur en bénéficiant d’un congé maladie le temps de la cure de désintoxication.

Il est important de souligner que la démarche d’aller en cure de désintoxication doit être mise en œuvre volontairement par l’alcoolique.

Comment se déroule une cure de désintoxication ?

Comme expliqué plus haut, le déroulement d’une cure de désintoxication contre l’alcool est simple et pourtant radical pour l’alcoolique qui aura droit à une abstinence totale d’alcool pendant une période de quelques jours à plusieurs mois.

Le tout encadré par des médecins, des psychologues et d’autres spécialistes en addictologie.

Il faut savoir que les prix d’une cure de désintoxication contre l’alcool varient selon les centres.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Se préparer

L’alcoolique peut se préparer à la cure de désintoxication en consultant régulièrement un thérapeute ou un psychologue.

Il peut également demander un soutien à sa famille s’il s’en sent capable. Bien entendu son médecin généraliste devra être tenu informé au préalable si cela n’est pas déjà fait.

Ce dernier peut recommander à l’alcoolique de commencer par un petit sevrage à domicile de quelques jours seulement avant de se diriger vers la grande cure de désintoxication.

Pendant la cure

Voici comment se déroule la cure de désintoxication :

A l’arrivée, le patient est immédiatement pris en charge par les infirmiers et autres spécialistes du centre en addictologie.

On l’installera dans une chambre et c’est ici-même que commencera la période de sevrage, c’est-à-dire la période d’abstinence physique radicale à la drogue.

Ce sevrage est fortement médicalisé avec une prise conséquente de médicaments, de minéraux et autres compléments pour réhydrater le corps de l’alcoolique (les alcooliques sont victimes d’une déshydratation remarquable), revitaliser l’organisme et soulager les effets du sevrage sur le corps comme les nausées et autres troubles.

prise de medicament

Pendant cette étape de la cure, la prise de médicament est lourde et répétitive (prise de médicament plus de 5 fois par jour) avec de l’administration de valium, des anti-douleurs, des antidépresseurs, des anti-angoisses et des vitamines.

L’étape du sevrage physique peut durer entre 7 et 15 jours. Après cela, le patient peut choisir entre quitter le centre d’addictologie, ou poursuivre avec un traitement plus léger mais nécessitant de rester au centre pendant au moins un mois supplémentaire.

C’est la mutuelle du patient qui prend en charge les frais élevés pour cette extension de traitement permettant de consolider les effets positifs du sevrage. A noter que le risque de rechute est de 99% à la sortie de la cure après les 15 jours de sevrage. C’est pourquoi il est important d’assurer un suivi durant l’après cure.

Après la cure

L’après cure de désintoxication contre l’alcool est sujet à la controverse en France pour le manque de suivi auprès de certains patients.

Les anciens dépendants ont donc tendance à reprendre de mauvaises habitudes avec l’alcool et à tomber dans une spirale infernale, enchainant cures après cures sans réel effet.

C’est pourquoi l’institut ADIOS met un point d’honneur à accompagner ses patients après traitement de leur addiction. Une fois que le patient est parvenu à se débarrasser de ses reflex d’addiction, il faut qu’il se concentre sur les raisons psychologiques et émotionnelles de son problème.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Car c’est dans cette fouille mentale qu’il pourra comprendre les causes de son comportement dépendant et s’assurer de trouver une issue permanente. Ce processus est accompagné d’un addictologue, d’un médecin spécialiste des addictions, ainsi que d’un psychiatre.

Le traitement peut être accompagné si besoin d’une prise de médicaments lourds tels que des anti-dépresseurs et des anti-douleurs. Ce n’est pas sans conséquences : mélangés à de l’alcool, ces médicaments peuvent intoxiquer le patient.

C’est une raison supplémentaire qui pousse l’institut ADIOS à s’assurer que le patient soit définitivement débarrassé de ses mauvaises tentations.

traitement d'anti-dépresseurs

Dès la sortie de la cure, il reste un dernier combat pour l’ancien dépendant : ne pas retomber dans ses retranchements. Pour ce faire, certains continuent le suivi psychologique sur le long terme.

D’autres trouvent du soutient auprès des associations Alcooliques Anonymes, ou alors auprès de leur famille. Le plus important et de ne pas être seul, d’en parler. D’apprécier cette renaissance en savourant chaque petite victoire.

Le moins facile pour le concerné est de reprendre un chemin de vie active avec les responsabilités du contact social. Le suivi psychologique assure également cette réinsertion. L’après-cure n’est en fait très souvent que le début du véritable combat contre l’addiction.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test