Comment aider un alcoolique qui veut s’en sortir?

Vous avez des tendances alcooliques ? Vous avez remarqué que l’isolation et la solitude sont des facteurs amplificateurs de votre dépendance? L’addiction à l’alcool peut souvent mener à la solitude .

Addiction alcool : comment soigner son addiction contre l’alcoolisme

Vous désirez en découdre avec cette situation ? Nous nous sommes penchés sur la question et avons déniché pour vous des informations capitales sur comment rompre avec la solitude. Les détails sont à la suite de cet article !

Alcool et solitude

Alcool et solitude

Alcool et solitude, il s’agit là d’un duo très constaté dans la vie des personnes addictive. D’une part, le début de la prise de l’alcool se déroule dans un contexte de solitude. Les victimes tentent de noyer au cours de cette période leurs soucis dans les bouteilles. Loin des regards contrôleurs et des critiques, ils vivent leur chagrin.

D’autre part, la solitude est amplifiée par le rejet, les regards moqueurs de la famille et des proches. Dans ces conditions, la personne dépendante à l’alcool s’enferme complètement sur elle-même tout en continuant désespérément de  lutter seul contre ses démons.

Malheureusement, cet état d’être s’avère dangereux. Il est révélateur de la vulnérabilité et de la fragilité émotionnelle de l’alcoolo-dépendant. C’est la raison pour laquelle nous vous invitons à découvrir à la suite comment vaincre alcool et solitude.

Les effets de l’alcool sur le sentiment de solitude

Avant d’aborder concrètement comment ne plus vivre seul en tant qu’alcoolique, nous révélons les effets de l’éthanol sur le sentiment de solitude. En réalité, l’alcool influence considérablement la solitude. Les facteurs psychologiques et sociologiques traduisent cette situation.

La relation alcool et solitude tient d’abord au volet sociologique. La situation de solitude est une expression de l’état d’âme d’une personne. Cette forme de communication est généralement créée par des situations de tristesse,  de désespoir, d’incapacité à agir.

Ainsi sur un plan purement psychologique, l’alcoolique considère les bouteilles comme ses seuls compagnons. Généralement la solitude survient avant la phase de dépendance. De ce fait, l’alcool vient renforcer cet état d’être. En fait, les alcoolos pensent noyer les blessures manifestées dans la solitude, grâce à l’effet de relaxation de l’éthanol.

L’alcool et l’exclusion sociale

L’entourage de la personne alcoolique peine dans la plupart des cas à supporter les affres et les bavures. Ainsi, l’option exclusion sociale est envisagée. Les formes varient en fonction de chaque situation. Une exclusion sociale peut se traduire par la suspension professionnelle de l’alcoolo-dépendant. Son contrat de travail peut être arrêté pour une période donnée. Dans certains cas, est également envisagée la limitation de contact avec la famille. Une séparation avec le conjoint et les enfants est aussi envisageable.

Dans d’autres situations, l’exclusion sociale se manifeste par la mise à l’écart de la personne addictive à l’alcool. Elle est alors transférée dans un centre de traitement pour se faire suivre par des professionnels. Dans les situations les plus délicates, l’exclusion sociale peut constituer une peine privative de liberté après commission d’une infraction.

Quel que soit sa forme, il s’agit toujours d’une situation désagréable et insupportable pour la personne addictive. Néanmoins, elle peut en tirer le meilleur du profit. Il existe en effet des moyens capables d’occuper une personne addictive à l’alcool afin de limiter les effets pervers de la relation solitude-alcool.

Les astuces pour combattre sa solitude

Astuce solitude La solitude est un sentiment aux effets ambivalents. Pour certains, elle constitue l’occasion idéale pour se ressourcer et revenir au meilleur de sa forme. Pour d’autres, notamment les alcooliques , elle est une porte ouverte sur des situations à risques telles que la dépression et le suicide. Dans cette dernière hypothèse, il faut obligatoirement la combattre.

Plusieurs moyens permettent de combattre la solitude.  Ils se résument en général à la création des conditions d’occupations et le partage de la vie en communauté. Ainsi, il est conseillé par exemple de se fixer des objectifs professionnels tout en travaillant quotidiennement pour les atteindre. La lecture constitue aussi un excellent moyen pour éviter les effets pervers de la solitude. Les divertissements sains tels que la balade, la randonnée, le sport sont aussi conseillés.

L’un des moyens les plus efficaces demeure la vie en famille. Il faut pouvoir partager de bons moments avec ses proches. Cette atmosphère permet notamment de se confier, se laisser  entendre et de se sentir aimer par plusieurs personnes.

Que retenir au final ?

La relation alcool et solitude est constatée chez plusieurs personnes. Il en résulte que les alcooliques ont besoin d’être accompagnés socialement pour vaincre leur dépendance. Plusieurs moyens permettent d’y arriver. Un effort important de la part des familles et proches des alcooliques s’avère utile.

Voir plus : Consommation excessive et régulière d’alcool : les risques

Voir plus : Alcool et angoisse : que faire ?

Voir plus : Alcool, honte et culpabilité : que faire ?

Voir plus : Alcoolodépendance : tout savoir de A à Z

Voir plus : Alcool et cerveau : que faire ?

Voir plus : Alcool et tristesse : que faire pour ne plus être triste ?

Voir plus : Alcool et dépression : que faire pour vaincre son état dépressif ?

Voir plus : Alcool contre le stress