Effets cannabis sur la santé : quels sont-ils ?

Le cannabis est une drogue qui provient d’une plante du même nom. Sa consommation a des effets négatifs sur la santé et la société. Découvrez-les.

Les effets du cannabis sur la santé

Le cannabis est une plante qui vient de régions équatoriales et qui est également présente dans de nombreux pays du monde. Il existe deux variétés de cannabis : le cannabis sativa ou chanvre indien encore appelé chanvre textile. C’est la première variété qui permet d’obtenir la drogue du cannabis, une substance qui est utilisée aussi bien à des fins médicales que récréatives. Il existe plus de 100 produits chimiques encore appelés cannabinoïdes dans le cannabis. Ils agissent sur les récepteurs cellulaires du corps et du cerveau.  Les cannabinoïdes peuvent agir sur le comportement des cellules. Découvrons ses effets sur la santé.

Qu’est ce que le cannabis ?

Originaire des régions tropicales, le cannabis est la plante qui permet d’obtenir la drogue cannabis.  Il contient principalement le THC et le CBD qui sont ses principes actifs. Ces deux composants chimiques agissent à court ou long terme sur la santé. Il est également consommé sous différentes formes à des fins récréatives.  

Il existe plusieurs variétés de cannabis qui sont obtenues par hybridation entre plusieurs autres espèces. Ce qui permet de sélectionner les plantes en fonction de l’utilisation prévue : richesse en huile, qualité des fibres, taux de THC, concentration en cannabinoïdes, etc.

Le cannabis a été pendant longtemps réglementé et interdit dans plusieurs pays à cause de ses effets sur la santé. Depuis les années 1970, sa culture connaît un véritable rebond en raison de sa légalisation progressive dans plusieurs pays. Il entre dans la composition de produits. Consommé à des fins médicales, il traite de nombreuses affections. Lorsqu’il est consommé à des fins récréatives, il peut avoir plusieurs effets sur le corps et la santé.

L’intensité des effets du cannabis sur la santé et sur le corps varie selon le profil du consommateur, de la quantité consommée et de la concentration en THC. Les effets dépendent aussi de la fréquence de consommation et du contexte dans lequel il est pris. 

 D’une manière générale, les effets du cannabis sur la santé vont de l’euphorie à l’intoxication aiguë. Il peut provoquer un état de somnolence et des vomissements.

Les effets sur le corps

 Sa consommation peut provoquer ou amplifier des maladies chroniques. En effet, la consommation du cannabis accélère la fréquence cardiaque et altère le rythme cardiaque. Cette drogue augmente aussi la pression artérielle. Son vapotage ou son inhalation entraîne des troubles respiratoires. La fumée que sa combustion produit est chargée de substances toxiques qui nuisent à la santé et provoquent certains types de cancers. 

De nombreuses études ont montré que le risque de cancer du cou, de la gorge ou du poumon est aggravé chez les consommateurs de cannabis. La consommation du cannabis augmente aussi les risques de maladies pulmonaires aiguës.

Les effets sur le mental et le cerveau

Sur le plan mental et le cerveau, le cannabis entraîne des symptômes psychotiques, dépressifs et des crises d’angoisse.

Symptômes psychotiques

La personne qui consomme le cannabis peut présenter les symptômes suivants : hallucinations, avec altération des facultés auditives, visuelles et tactiles. La personne peut aussi avoir des idées paranoïaques et être totalement détachées du monde réel.

Symptômes dépressifs

La consommation régulière du cannabis provoque aussi des épisodes dépressifs. Le consommateur manque d’intérêt pour ses activités professionnelles ou scolaires et se détache de la vie sociale. Il peut aussi présenter d’autres symptômes comme une fatigue intense ou une grande tristesse. Certains sont facilement irrités et ont un sentiment de mal-être profond qui est souvent inexpliqué. 

L’anxiété

Les consommateurs de cannabis ont aussi des troubles d’anxiété. Ils ont souvent des crises de panique peu après avoir pris du cannabis. Cette substance provoque aussi des crises d’angoisse et un sentiment de confusion. Sa prise régulière finit par provoquer une addiction et affaiblit les capacités motrices et cognitives de l’intéressé. Dans les cas plus graves, il peut s’ensuivre des épisodes psychotiques. 

Des études ont également montré que sa consommation régulière par l’adolescent peut provoquer une baisse irréversible de son QI. Il affecte aussi les réflexions et la perception visuelle.

Les effets sur la vie privée et social

La prise régulière du cannabis entraîne une accoutumance qui finit par agir sur la vie privée et sociale de l’intéressé. Le consommateur de cannabis se retrouve seul et isolé de tous. Progressivement, il se détache de toute activité et vit en marge de la société. Son seul but est de se procurer sa dose pour continuer à vivre dans son monde imaginaire. La consommation du cannabis pendant l’adolescence peut provoquer des résultats scolaires catastrophiques et est cause d’abandon des études. C’est aussi une cause de perte d’emploi et de chômage chez les jeunes.

Les maladies

La fumée du cannabis contient du monoxyde de carbone et de goudron. Ces deux substances sont nocives et ont des effets sur la santé. Elles provoquent notamment la bronchite, la toux, les problèmes respiratoires et la production de certaines sécrétions. Des risques d’intoxication sont aussi à déplorer, notamment chez les plus jeunes qui en consomment actuellement.

Le cannabis contient aussi le THC qui peut traverser le placenta et affecter le développement des organes du fœtus. Les femmes enceintes qui fument du cannabis ont des risques d’accoucher d’enfants de faible poids à la naissance. Ceux-ci ont aussi les fonctions cognitives altérées et présentent des troubles de l’attention. La prise de ce produit peut aussi entraîner une baisse de la pression artérielle et augmenter les risques d’accidents cardiaques. Ce produit altère aussi la qualité du sperme et peut être une cause de stérilité chez les hommes. Chez la femme, sa consommation régulière perturbe le cycle menstruel et modifie la qualité de l’ovulation. Les fumeuses de cannabis peuvent aussi développer des kystes ovariens qui sont des causes d’infertilité féminine.

Les carences

Les carences en nutriments sont traduites par un apport réduit de nutriments comme les vitamines, les minéraux, les glucides, l’eau, etc. Cette déficience est provoquée par une mauvaise alimentation et le défaut d’irrigation de l’organisme. Le manque de sommeil et les troubles dépressifs peuvent aussi entraîner des carences en nutriments dans l’organisme. Si la consommation du cannabis n’est pas la cause directe des carences, elle est en partie responsable en raison des effets qu’elle produit sur le corps.

Les questions les plus fréquentes

Quelles sont les maladies pour lesquelles le cannabis peut être prescrit en  traitement ?

Les données scientifiques sont limitées , c’est pour cela que l’utilisation du cannabis en traitement est généralement envisagée comme dernière solution.

Le cannabis médical est utilisé dans le but de :

  • Réduire la douleur
  • Favoriser le sommeil
  • Réduire l’excitation du système nerveux
  • Réduire les nausées

Est-ce possible de devenir dépendant au cannabis thérapeutique et récréatif ?

La réponse est oui! Il est possible de devenir dépendant du cannabis comme c’est le cas pour la nicotine ou encore l’alcool. Selon une étude, 9% des personnes qui consomment du cannabis ont des chances de devenir dépendantes, en particulier les hommes et les fumeurs de tabac. 

De plus,  les personnes qui ont consommé du cannabis dès l’adolescence sont sujets à développer une dépendance.

Que se passe-t-il pour ma santé  si j’associe le cannabis avec de l’alcool ou du tabac ?

La consommation du tabac et du cannabis en même temps augmente la vulnérabilité des poumons face aux produits toxiques. La fumée du cannabis étant nocive, alors en la consommant régulièrement on prend le danger de développer ( bronchite , toux, cancer du poumon..).

L’association de cannabis en même temps que de l’alcool nous rend vulnérable sur la perte de facultés , vigilance, réflexe car le cannabis amplifie les effets de l’alcool.

Enfin, l’alcool accentue l’absorption de THC dans le sang donc favorise une plus grande euphorie.

C’est donc un mélange à proscrire.