TABAC INFO SERVICE

Tabac info service

Lorsque l’on décide de sortir de son addiction au tabac , le premier réflexe est de se tourner vers le web. En tapant les mots relatifs à sa consommation , les conseils en tout genre pullulent depuis des sites spécialisés et les industries pharmaceutiques. Le choix du traitement peut être difficile entre les méthodes plus classiques du sevrage tabagique et d’autres méthodes pour arrêter de fumer comme le site d’accompagnement. En France, Il existe un site spécialement axé sur le tabagisme et régi par Santé Publique France sous l’égide du ministère de la santé : Tabac Info Service.  

Le concept

À la base , Tabac Info Service est une ligne téléphonique, le 3989, chargée de conseiller , aiguiller et aider les personnes dépendantes du tabac. Au bout du fil , des professionnels de santé, des médecins, des addictologues et des tabacologues qui conseillent des fumeurs depuis 1998. L’accompagnement est entièrement gratuit et personnalisé et  permet d’établir une stratégie qui convient au mieux au fumeur. Le service a l’avantage d’être totalement gratuit et peut se réaliser de chez soi. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes :  près de 87  % des utilisateurs de la ligne téléphonique déclarent que le suivi les a aidés dans l’arrêt du tabac et 22 % des personnes ayant appelé au moins une fois le 3989 sont toujours abstinentes 6 mois après. Tout est mis en œuvre pour que le visiteur du site ait un déclic et décide d’arrêter de fumer.

Le fonctionnement 

L’interface du site est ergonomique , les contenus sont clarifiés et les informations hiérarchisées. Le site amène d’abord le visiteur à trouver la motivation pour arrêter de fumer afin de trouver le courage nécessaire dans cette aventure. 

Pour cela, Tabac Info Service met en avant les bienfaits pour la santé que procure l’arrêt du tabac   :

  •  les bienfaits pour le corps : la respiration qui s’améliore, toux qui diminue, risques de maladie qui diminuent
  • les bienfaits économiques en raison de l’argent qui ne sera pas utilisé pour acheter des paquets de cigarette   
  • les bienfaits psychologiques : le stress et l’anxiété laissent place à la sérénité et à la concentration

D’autres avantages à arrêter de fumer sont évoqués comme la sexualité qui redevient normale tout comme l’apparence (les dents ne jaunissent, la peau devient plus lisse et l’haleine est meilleure).  

Les raisons d’arrêter

Pour trouver sa motivation, il est nécessaire de comprendre les raisons qui  poussent à arrêter de fumer. Sur le site Tabac Info Service, les visiteurs sont amenés à visualiser les problèmes liés à leur addiction qui capturent leur liberté. Arrêter c’est se libérer de plusieurs types de dépendance : 

  • la dépendance physique qui fait ressentir le manque de nicotine
  • la dépendance psychologique qui instaure une sorte de bien-être et de relaxation au fait de fumer
  • la dépendance comportementale qui instaure des réflexes en fonction d’une situation donnée (fumer à la pause travail, fumer au réveil)

Comprendre sa dépendance est un  premier pas vers l’arrêt définitif et permet de trouver la meilleure stratégie pour se libérer du tabac. Le site propose de réaliser le test “Je fais le point sur ma dépendance physique” afin de statuer sur son comportement vis-à-vis de la cigarette. Au-delà des bienfaits engendrés sur soi-même , l’entourage bénéficie également du changement du fumeur. Victime collatérale de l’activité du fumeur,  l’entourage subit de plein fouet les méfaits du tabagisme dû au dégagement de fumée : on parle de tabagisme passif. Les risques touchent autant les fœtus dont la mère est enceinte, les enfants tout comme les adultes. Pour cela , Tabac Info Service met en avant tout ce que les proches d’un fumeur ont à gagner lorsque celui-ci arrête. Le respect de la loi est également de mise , le site rappelle les lieux où il est interdit de fumer afin de respecter la santé de tous. Les amendes peuvent s’élever jusqu’à 750 €.

Arrêter de fumer 

Après avoir fait un point sur sa motivation et trouver la motivation nécessaire, le site amène le visiteur à découvrir son profil fumeur en fonction de votre fréquence, des raisons qui vous poussent à fumer et des émotions que vous ressentez lorsque vous fumez une cigarette. À partir de cet état des lieux , le fumeur élabore des stratégies pour tenter de diminuer sa consommation de cigarettes . Par exemple , trouver une alternative pour faire passer l’envie de fumer ou une activité qui vous détourne de la consommation de tabac (substituts nicotiniques, activité sportive, yoga).

Croire en soi : la route vers la guérison

Pour arriver à son but , la confiance est un outil primordial en plus de la patience.   Pour que la route vers l’arrêt de tabac soit un succès , le fumeur maximise ses chances s’ il croit en lui. Pour cela , le site Tabac Info Service propose quelques conseils pour accroître sa confiance : 

  • combattre les pensées négatives pour vous mettre dans l’état d’esprit de la guérison
  • s’entourer de personnes  motivantes et s’inspirer de témoignages d’ex-fumeurs
  • se fixer des petits objectifs atteignables pour mesurer son avancée
  • ne pas hésiter à se faire aider par son médecin, un tabacologue ou un psychologue

La confiance en soi permet de surmonter les épreuves les plus difficiles . Arrêter de fumer en fait partie , il est donc nécessaire de s’armer en conséquence pour traverser au mieux ce moment. 

Établir une stratégie 

Pour arrêter de fumer , il existe de multiples manières d’y parvenir, déterminées en fonction du profil du fumeur. Au préalable , se préparer est une bonne option pour commencer l’arrêt. Choisir une date de début propice pour être dans les meilleures dispositions. Cela peut être pendant les vacances , au cours de l’année ou à partir d’une date charnière avec de nouvelles résolutions (passage à la nouvelle année, anniversaire) . Le 1er novembre est également une date judicieuse , c’est le début du Mois sans tabac , un challenge instauré par Tabac Info Service pour encourager les fumeurs à arrêter tous ensemble. 

Il est préférable de prévenir ses proches pour qu’ils aident le fumeur dans le processus d’arrêt. De ce fait , ils vous proposeront des activités pour vous détourner l’envie de fumer, mesureront avec vous les progrès réalisés et vous soutiendront psychologiquement. L’organisation est la clé de tout travail. Arrêter la cigarette étant une tâche conséquente pour quelqu’un qui fume probablement depuis des années, il faut organiser au mieux ses journées pour combler les moments où vous fumiez habituellement. Lors des temps de pause par exemple , trouvez un autre passe-temps ou un aliment à consommer pour faire passer l’envie. Vous pouvez aussi remplacer la cigarette par une alternative tout aussi efficace : substitut nicotinique ou cigarette électronique

Seul ou accompagné ? 

Lorsque l’on décide d’arrêter de fumer, une question peut alors se poser : j’arrête seul ou je me fais accompagner ? Bien que l’on puisse s’en sortir seul , être accompagné décuple les chances de réussite.   

En effet , lorsqu’un professionnel de santé accompagne la période de sevrage d’un fumeur , la probabilité de réussir grimpe à 70 % . Pour arrêter de façon autonome , il faut être doté  d’une confiance sans faille. Se fixer des objectifs étape par étape et faire preuve d’une résilience face à l’envie de fumer . Bien évidemment , le fumeur pourra s’aider des sites internet qui prodiguent des conseils en particulier Tabac Info Service. Même si vous décidez d’arrêter seul , il convient d’en informer ses proches pour trouver du soutien même auprès des communautés d’ex-fumeurs qui vous partageront leurs astuces qui les ont aidés. 

Être accompagné est gage de réussite dans la plupart des cas. Contrairement aux idées reçues , cela ne coûte rien : les consultations avec les professionnels de santé et les médicaments prescrits sur l’ordonnance sont, pour la plupart, pris en charge par la Sécurité Sociale. De plus , l’accompagnement peut vous aider à vous remotiver lors des phases de rechute et vous aider à surmonter vos peurs. Les professionnels de santé aptes à vous accompagner sont nombreux : 

  • les tabacologues , spécialisés dans l’arrêt du tabac
  • votre médecin traitant , qui vous connaît parfaitement et sera à même de vous aiguiller 
  • votre pharmacien , habitué à répondre aux questions liées à l’arrêt du tabac, vous conseillera le substitut nicotinique en adéquation avec votre profil.

Choisir un traitement adapté

En fonction de son profil de fumeur et de son rapport à la cigarette, le fumeur se dirige vers le traitement qui lui convient le mieux. En premier lieu , le traitement nicotinique de substitution permet de fournir de la nicotine afin de ne pas ressentir les sensations de manque liées au sevrage tabagique. 

Il existent différents types de substituts nicotiniques : 

  • le patch 
  • la gomme à mâcher
  • les comprimés à sucer
  • le spray

Ces produits ont l’avantage de contrer les symptômes qui apparaissent généralement au début du sevrage : l’anxiété , la nervosité , l’augmentation de l’appétit. Leur efficacité est assez notable : ils augmentent de 60 % les chances d’arrêter de fumer. D’autres traitements médicaux forment une excellente alternative aux substituts nicotiniques : le bupropion et la varénicline. Prescrits par un médecin, ces médicaments réduisent considérablement l’envie de fumer voire la supprime complètement . Cependant , des effets secondaires peuvent apparaître d’où l’importance d’être accompagné par un professionnel de santé . 

Les méthodes alternatives

Sur Tabac Info Service , vous trouverez d’autres méthodes dites “douces” qui ont de plus en plus la cote chez les fumeurs.  L’hypnose en fait partie . Pratiquée par un spécialiste , l’hypnose permet de modifier le rapport du fumeur vis-à-vis de la cigarette pour l’amener vers le dégoût et à terme , l’arrêt définitif. L’acupuncture est également notifié pour aider les fumeurs à se défaire de leurs dépendances : inspirée de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture consiste à poser de fines aiguilles sur des zones spécifiques de la peau  afin de faire disparaître les symptômes post-sevrage : agitation , anxiété, agressivité , nervosité. Cette méthode relaxante permet aussi de détoxifier le corps. Une autre méthode beaucoup moins connue mais tout aussi efficace a aussi fait ses preuves : l’auriculothérapie. Semblable à l’acupuncture, cette technique se focalise uniquement sur l’oreille pour réduire aussi les symptômes du sevrage.

La vapoteuse   

Vous avez sûrement croisé une personne munie d’une vapoteuse et vous vous êtes demandé comment cela marchait . La vapoteuse ou cigarette électronique est le dispositif en vogue du moment pour accompagner les fumeurs vers l’arrêt du tabac.  De la forme d’une cigarette classique, la vapoteuse permet de conserver la gestuelle du fumeur : elle se place entre les lèvres afin d’insuffler de la vapeur aromatique. De ce fait, vous vous épargnez des substances nocives et cancérigènes du tabac : monoxyde de carbone, et goudron entre autres. Le risque de maladie est également réduit  et c’est une alternative à la cigarette classique . Bien qu’elle soit bien moins dangereuse , la cigarette électronique est au cœur de nombreuses études pour mesurer les éventuels effets secondaires. 

Tabac Info Service : une plateforme outillée 

Pour répondre au mieux aux attentes des visiteurs, le site Tabac Info Service offre plusieurs supports pour entrer en contact avec l’organisation. Le 3989 d’abord, la ligne téléphonique historique qui répond aux interrogations des fumeurs qui ont franchi le premier pas vers l’arrêt de la cigarette. Au bout du fil , des professionnels de santé qui aiguillent l’interlocuteur en fonction du problème posé. Disponible de 8h à 20h du lundi au samedi, le numéro est entièrement gratuit et a aidé près de 87 % qui ont eu recours au 3989. Cette ligne fait partie des plus efficaces au monde. 

Une application a récemment vu le jour pour avoir un soutien à portée de main à tout moment. Ergonomique et personnalisable, elle transmet toutes les informations nécessaires au fumeur dans le processus d’arrêt. Des groupes régionaux sont également à disposition sur le réseau social Facebook pour créer une communauté solidaire et s’entraider . Tribune pour s’exprimer librement devant des gens qui vous comprennent, les groupes régionaux Tabac Info Service sont de véritables outils pour vous aider à arrêter de fumer grâce aux conseils et astuces des membres de la communauté. 

Le #MoisSansTabac 

Depuis 2016, une opération est menée chaque année au mois de novembre pour encourager les fumeurs à délaisser la cigarette pendant au moins un mois , le #MoisSansTabac. Lors de cette opération , le 3989 reçoit plus d’appels qu’en temps normal . Très relayé par les campagnes d’informations et les publicités, le #MoisSansTabac connaît un succès qui ne se dément pas. Pendant ce mois ,  Tabac Info Service se démène pour que l’opération se passe pour le mieux : kit d’aide à l’arrêt,  organisation d’évènements, messages d’encouragements.

Arrêter pendant un mois , c’est 5 fois plus de réussite vers son objectif d’arrêt du tabac. Les études ont démontré l’efficacité du #MoisSansTabac qui est devenu un rituel pour Tabac Info Service. Le site Tabac Info Service est un site complet et précieux dans l’aide à l’arrêt du tabac. Il répond aux nombreuses questions des fumeurs et propose les meilleurs chemins à suivre pour se défaire de la cigarette . Il se renouvelle sans cesse pour être au courant des tendances du moment et s’adapter à l’actualité.