Comment faire un sevrage contre les drogues douces ?

Les troubles liés à l’usage de drogues constituent un grave problème de santé pour les concernées, et un fardeau pour leurs familles. Il y a aussi des frais importants à la société, y compris la perte de productivité, les problèmes de sécurité, la criminalité, des coûts des soins de santé et une myriade de conséquences sociales négatives. Les personnes souffrant de troubles liés à l’usage de drogues constituent un lourd fardeau pour les systèmes de santé publique des États membres. Par conséquent, il existe des systèmes de sevrage permettant aux toxicomanes de retrouvés une vie normale. Le sevrage contre les drogues douces aide à normaliser la fonction cérébrale des personnes concernées et les aider à changer leur comportement. Les traitements de sevrage contre les drogues douces aident des millions de personnes touchées à arrêter de consommer de la drogue et à reprendre une vie productive et normale.

Traitement du sevrage contre les drogues douces

Lorsqu’une personne va en cure pour arrêter de consommer de la drogue, il n’y a pas une seule approche vis-à-vis de la substance qui l’inquiète. L’objectif est l’abstinence de toute drogue, car parvenir n’est possible qu’avec un changement de mode de vie.

Une Évaluation sur le patient avant le sevrage contre drogues douces

Au début du traitement, le niveau de dépendance de la personne à problème est évalué. Cela permet de connaître si elle doit prendre des médicaments atténuant le syndrome de sevrage ou si elle doit utiliser un lieu d’admission.

Un sevrage bien réussi commence toujours par une évaluation de votre consommation. Plus il est élevé, plus il vous expose à des risques, soit directement (conséquences physiques, mentales, cognitives), soit indirectement (conséquences sociales, éducatives, professionnelles, etc.).

Les signes qui alertent

Cette évaluation initiale vous permettra de concrétiser votre motivation à arrêter la drogue. Les résultats obtenus vous permettent de prendre du recul par rapport à la consommation, mais aussi d’adapter vos efforts pour arrêter à votre niveau d’addiction.

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv

Traitement individuel pour le sevrage contre les drogues douces

Par la suite, un traitement individuel débute avec votre thérapeute référent qui vous aidera à faire face et à résoudre vos difficultés. Les analyser vous permettra de trouver plus facilement des alternatives à la consommation de cannabis plus tard, de trouver des substituts pour remplacer vos habitudes.

Longtemps considéré comme une drogue douce, le cannabis est hautement psychoactif et a de multiples conséquences sur la santé. Il augmente votre risque de développer un cancer, des problèmes cardiaques et des troubles psychiatriques, ainsi que d’altérer vos capacités cognitives. Les concernés doivent nécessairement penser à un traitement contre les drogues douces.

Thérapie de groupe des patients

Parallèlement à la thérapie individuelle, une thérapie de groupe commence. Il travaille sur la prévention des rechutes et l’adaptation au nouveau mode de vie sans médicaments. La fréquence de la fréquentation du groupe est évaluée par le thérapeute individuel. Par exemple, chez certaines personnes présentant certaines caractéristiques, leur admission en thérapie de groupe peut être reportée.

Quels sont les principes d’un traitement efficace du sevrage contre les drogues douces ?

La recherche montre que dans le traitement de la dépendance aux opioïdes (qu’il s’agisse d’analgésiques sur ordonnance ou de drogues comme l’héroïne. Les médicaments devraient être la première ligne de traitement, bien qu’ils soient généralement associés à une forme de thérapie comportementale ou psychologique professionnelle. Il existe également des médicaments pour traiter la dépendance à l’alcool et à la nicotine.

De même, les médicaments sont utilisés pour aider une personne à se désintoxiquer de la drogue. Bien que la désintoxication ne soit pas la même chose qu’un traitement et ne soit pas suffisante pour aider une personne à se rétablir. La désintoxication seule, sans autre traitement, conduit généralement à la reprise de la consommation de drogues. Le traitement doit être personnalisé et tenir compte des habitudes de consommation de chaque patient et de ses problèmes médicaux, mentaux et sociaux liés au médicament.

Comment les médicaments sont-ils utilisés dans le sevrage contre les drogues douces ?

Les médicaments peuvent être utilisés pour contrôler les symptômes de sevrage, prévenir les rechutes et traiter d’autres troubles concomitants. Les médicaments aident à supprimer les symptômes de sevrage pendant la désintoxication.

Les patients peuvent prendre des médicaments pour aider à rétablir la fonction cérébrale normale et réduire les envies de drogue. Des médicaments sont disponibles pour traiter la dépendance aux opioïdes (héroïne, analgésiques sur ordonnance), au tabac (nicotine) et à l’alcool. Les scientifiques développent d’autres médicaments pour traiter la dépendance aux stimulants (cocaïne, méthamphétamine) et au cannabis (marijuana). Ceux qui consomment plus d’une drogue ont besoin d’un traitement pour toutes les substances qu’ils consomment.

Téléchargez notre guide pour arrêter la drogue

Comment les thérapies comportementales sont-elles utilisées dans le traitement de la toxicomanie ?

Les thérapies comportementales aident les patients à :

  • changer leur attitude et leur comportement vis-à-vis de la consommation de drogue

  • augmenter vos compétences pour mener une vie saine

  • continuer avec d’autres formes de traitement, comme les médicaments. Les patients peuvent être traités dans de nombreux sites différents avec des approches variées.

Le traitement comportemental ambulatoire comprend une variété de programmes pour les patients qui consultent régulièrement un conseiller spécialisé en santé comportementale. La plupart des programmes incluent des conseils individuels ou de groupe sur la drogue. Ces programmes proposent généralement des formes de thérapie comportementale telles que :

  • la thérapie cognitivo-comportementale, qui aide les patients à reconnaître, à éviter et à faire face aux situations dans lesquelles ils sont le plus susceptibles de consommer des drogues

  • thérapie familiale multidimensionnelle, développée pour les adolescents ayant des problèmes de toxicomanie et leurs familles. Cette technique englobe une variété d’influences sur les habitudes de consommation de drogues du patient et son but est d’améliorer le fonctionnement général de la famille

  • l’entretien motivationnel, qui tire pleinement parti de la volonté du patient de modifier son comportement et de commencer un traitement

  • les incitations motivationnelles (contrôle des contingences), qui utilisent le renforcement positif pour encourager l’abstinence de drogues.

Parfois, le traitement est intensif au début, le patient participant à plusieurs séances ambulatoires chaque semaine. Une fois le traitement intensif terminé, il passe à un traitement ambulatoire régulier moins d’heures par semaine pour l’aider à maintenir sa réadaptation.

Les questions les plus fréquentes

Qu’est-ce qu’une drogue douce ?

Une drogue douce est une drogue qui induit une faible dépendance mentale et un risque de décès par overdose quasiment nul .

Quelles sont les drogues douces ?

Les drogues douces sont par exemple le cannabis.

Ou faire son sevrage contre la drogue douce ?

Vous pouvez effectuer votre sevrage à domicile et faire des points avec votre spécialiste en visio ou alors vous rendre directement dans un centre de désintoxication.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.