QU’EST-CE QUE LE TABAGISME PASSIF ?

Les effets du tabac ne touchent pas seulement les consommateurs de cigarettes mais sont aussi ressentis par leur entourage qu’on appelle plus communément : fumeurs passifs . On parle de tabagisme passif lorsqu’une personne inhale de manière involontaire la fumée dégagée dans l’air par la consommation d’une cigarette ou d’un cigare par une tierce personne à proximité. Un fléau supplémentaire qui implique de mener un combat sur plusieurs fronts. Les chiffres du tabagisme passif sont alarmants : selon l’Organisation Mondiale de la Santé , il provoquerait la mort d’1,2 million de personnes dont 65 000 enfants dans le monde entier ce qui représenterait près d’1% de la mortalité totale sur le globe .

Contrairement au tabagisme actif , ce mode de consommation est beaucoup plus répandu car il touche également les enfants et en proportion plus importante que les adultes (40 % contre 33 %). Les enfants de fumeurs sont les plus exposés en raison de leur parent fumant au sein du domicile familial ainsi que les futurs nourrissons qui subissent le tabagisme actif de leur mère pendant la grossesse . En plus de gêner l’entourage et de le placer dans une situation parfois inconfortable, le tabagisme passif comporte des risques importants pour le non-fumeur qui sont parfois négligés. Le tabagisme est-il aussi dangereux que le tabagisme actif ? Quels sont les impacts du tabagisme passif ?

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Le tabagisme passif, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque un consommateur de tabac fume une cigarette , il dégage une fumée toxique en expirant par le nez et par la bouche . Comportant près de 4000 composants dont près de 70 sont cancérigènes , elle est la plus dangereuse source de pollution de l’air. La fumée de cigarette se distingue en trois types différents : la première est la fumée qui est directement inhalée par le fumeur et n’est pas propagée dans l’air , l’entourage n’y est donc pas soumis, c’est la fumée primaire.

Le fumée secondaire est la fumée issue de la combustion de la cigarette et qui se propage dans l’air, elle est nocive tant pour le fumeur que pour l’entourage . La majorité de la fumée produite par la cigarette n’est pas inhalée par le fumeur et les produits nocifs y sont plus nombreux que dans la fumée consommée car elle n’a pas été filtrée par la cigarette ou par les poumons : monoxyde de carbone , goudron , et nicotine notamment.

La fumée tertiaire regroupe les résidus de la fumée de cigarette , donc toxiques, qui sont imprégnés sur les objets ou tissus vivants : vêtements , cheveux , peau et surfaces solides , c’est l’odeur de tabac froid. Cette fumée a la particularité de rester des années dans les endroits où elle est localisée et ses substances rendent dépendants à la cigarette. D’autant plus qu’elles sont chimiques peuvent être à des degrés plus ou moins différents , on parle de tabagisme ultra passif.

Les enfants , premières victimes du tabagisme passif

Le tabagisme passif est souvent négligé et moins mis en avant que le tabagisme actif alors que ses effets sont tout aussi dangereux pour la santé. Les enfants , souvent inconscients de la nocivité de l’inhalation de la fumée de cigarette, sont très exposés au tabagisme passif .

À commencer par les bébés dans le ventre de leurs mamans : si une femme enceinte consomme du tabac , le fœtus est la première victime avec des risques accrus de malformations et de maladies après la naissance et dans le pire des cas, de mort subite en raison de l’inhalation du monoxyde de carbone qui chemine directement dans le placenta. De plus , la future maman augmente ses chances de faire une fausse couche ou accoucher prématurément ce qui n’a rien de bon pour le développement du bébé.

Concernant les femmes enceintes qui subissent le tabagisme en inhalant par exemple , la fumée secondaire, les risques ne sont pas forcément amoindris pour le futur bébé : le fœtus respirant grâce à l’oxygène transporté par le placenta , il respire alors exactement le même air respiré par la maman. Et les conséquences peuvent être terribles : complication de la croissance du bébé, risque de faible poids à la naissance

Après la naissance , l’enfant soumis au tabagisme passif risque de multiplier les infections respiratoires : une crise d’asthme, une bronchite, une pneumonie, une otite et provoquer de l’essoufflement et de la toux . En plein développement physiologique , l’enfant est d’autant plus vulnérable qu’il absorbe une grande quantité de toxine qui chemine dans les poumons en pleine formation .

De plus , les jeunes enfants ont tendance à avoir une respiration plus rapide que les adultes afin de s’oxygéner et absorbent donc plus de produits nuisibles ce qui est néfaste pour leur organisme , leur système immunitaire n’étant pas aussi robuste que les personnes plus âgées. Au-delà du système respiratoire entravé par le tabagisme passif chez l’enfant, les capacités cognitives sont aussi impactées : ses capacités de réflexion sont alors diminuées .

Les enfants , premières victimes du tabagisme passif

Le tabagisme passif est souvent négligé et moins mis en avant que le tabagisme actif alors que ses effets sont tout aussi dangereux pour la santé. Les enfants , souvent inconscients de la nocivité de l’inhalation de la fumée de cigarette, sont très exposés au tabagisme passif .

À commencer par les bébés dans le ventre de leurs mamans : si une femme enceinte consomme du tabac , le fœtus est la première victime avec des risques accrus de malformations et de maladies après la naissance et dans le pire des cas, de mort subite en raison de l’inhalation du monoxyde de carbone qui chemine directement dans le placenta. De plus , la future maman augmente ses chances de faire une fausse couche ou accoucher prématurément ce qui n’a rien de bon pour le développement du bébé.

Concernant les femmes enceintes qui subissent le tabagisme en inhalant par exemple , la fumée secondaire, les risques ne sont pas forcément amoindris pour le futur bébé : le fœtus respirant grâce à l’oxygène transporté par le placenta , il respire alors exactement le même air respiré par la maman. Et les conséquences peuvent être terribles : complication de la croissance du bébé, risque de faible poids à la naissance

Après la naissance , l’enfant soumis au tabagisme passif risque de multiplier les infections respiratoires : une crise d’asthme, une bronchite, une pneumonie, une otite et provoquer de l’essoufflement et de la toux . En plein développement physiologique , l’enfant est d’autant plus vulnérable qu’il absorbe une grande quantité de toxine qui chemine dans les poumons en pleine formation .

De plus , les jeunes enfants ont tendance à avoir une respiration plus rapide que les adultes afin de s’oxygéner et absorbent donc plus de produits nuisibles ce qui est néfaste pour leur organisme , leur système immunitaire n’étant pas aussi robuste que les personnes plus âgées. Au-delà du système respiratoire entravé par le tabagisme passif chez l’enfant, les capacités cognitives sont aussi impactées : ses capacités de réflexion sont alors diminuées .

Un phénomène aussi dangereux que le tabagisme passif

D’autres populations sont également sujettes au tabagisme passif : les étudiants et les lycéens exposés à la fumée de cigarette devant leur établissement scolaire, les employés d’entreprise qui subissent la consommation de tabac de leurs collègues mais aussi les personnes lambdas croisées dans la rue par le fumeur dans une terrasse ou dans la rue.

Les conséquences sont terribles pour les fumeurs passifs mais souvent peu connues. En plus d’être gêné par la pollution de l’air ambiant , l’inhalation de la fumée expose le fumeur passif aux mêmes risques que le fumeur actif : le système cardio-vasculaire est grandement endommagé ce qui engendre des maladies comme le cancer du poumon ou de l’asthme . Les produits nocifs contenus dans la fumée de cigarette altèrent la paroi des artères et augmentent le risque d’accidents cardio-vasculaires.

Bien qu’il faut être exposée très régulièrement à la fumée de cigarette pour en ressentir les méfaits, de nombreuses lois sont édictées pour tenter de contrer ce phénomène comme la loi Évin de 1991 qui interdit la consommation de tabac dans les lieux publics.

Le vapotage passif , nouvelle tendance du tabagisme passif

Avec l’arrivée des cigarettes électroniques, la question du vapotage passif est de plus en plus mise en avant . Les e-cigarettes ne contiennent pas toutes de la nicotine mais elles ont toutes des substances nocives pour la santé : monoxyde de carbone ou encore goudron. Néanmoins, l’inhalation de la vapeur issue de la cigarette électronique comporte peu de risque pour l’entourage du vapoteur . En effet , contrairement aux cigarettes classiques, le vapotage ne dégage aucune fumée toxique mais seulement de la vapeur d’eau qui disparaît rapidement dans l’air.

En revanche , l’odeur agréable que peut procurer la cigarette électronique risque de donner des envies de devenir un vapoteur actif pour l’entourage tout comme les enfants qui sont susceptibles d’être attirés par les saveurs souvent sucrées de la vapeur d’eau et à terme , avoir l’envie d’essayer.

Le tabagisme passif , premier pas vers le tabagisme actif

En plus de la nocivité provoquée, le tabagisme passif peut inciter certaines personnes à devenir des fumeurs actifs et entraîner une certaine dépendance. C’est le cas des enfants de fumeurs notamment : un quart des enfants dont l’un des parents fume activement se mettent à consommer du tabac à l’adolescence. Le tabagisme est alors soumis au phénomène de mimétisme : les enfants imitent leurs parents , ils ont grandi dans un environnement avec de la fumée de cigarettes et se sont habitués à l’odeur. Ils décident alors de produire eux-mêmes cette propre odeur à laquelle ils ont pris goût. Fumer une cigarette devient banal et faisant partie du quotidien , les enfants sous-estiment alors les dangers de cet acte .

Les parents représentant un modèle pour leur progéniture, leurs faits et gestes sont repris et imités , les enfants ont envie de faire comme les “grands” et se mettent alors à fumer à cause du “mauvais exemple” des parents. Ils se sentent alors plus proches d’eux et se sentent grandir.

Lors de l’adolescence et du passage au lycée , de nombreuses libertés sont alors octroyées dans le cadre scolaire et les premiers comportements addictifs sont alors présents chez les lycéens. De ce fait , de nombreuses personnes présentes dans l’entourage des jeunes fumeurs sont soumis au tabagisme passif et deviennent petit à petit des consommateurs actifs. Les causes de ce tabagisme chez les jeunes sont principalement le soucis d’appartenance ou le goût à la cigarette .

Le tabagisme passif impacte psychologiquement, il incite de nombreux non-fumeurs à passer la barrière et devenir fumeur à leur tour. D’autant plus que le tabagisme peut devenir chronique.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Le tabagisme passif, l’affaire de tous

Il paraît simple de dire qu’il suffit simplement de s’éloigner d’un fumeur actif pour ne plus ressentir les effets du tabac. Mais la réalité est toute autre . Il est compliqué pour un enfant de quitter le cocon familial lorsqu’un parent fume ou de prendre ses distances avec un proche consommateur de tabac actif. Ce n’est pas au non-fumeur de prendre ses précautions face au comportement des fumeurs . La responsabilité revient au fumeur de veiller à la sécurité de son entourage : ne pas fumer en présence d’enfants , ne pas fumer dans un lieu public avec un flux de personnes important .

Une pièce ventilée n’est pas suffisante pour expulser les particules toxiques de la fumée de cigarette : même si les portes et les fenêtres sont ouvertes, seul un endroit entièrement sans fumée est efficace pour protéger les non-fumeurs. Avec la multiplication des lois interdisant de fumer dans des lieux fermés comme les restaurants , les hôtels et les établissements accueillant du public , les fumoirs deviennent de plus en plus légion afin d’éloigner les fumeurs des non-fumeurs et de les préserver du tabagisme passif .

Les questions les plus fréquentes

Que faire si un de mes proches fume à côté de moi ?

Le dialogue est la solution à privilégier . Faire comprendre que cela vous place dans une situation confortable et exposer les risques d’un tel comportement.

Je fume et j’ai des enfants, quel comportement dois-je adopter ?

La meilleure solution est d’abandonner progressivement la cigarette. En attendant, il faut veiller à ne pas fumer devant les enfants ni dans les endroits de vie commune pour éviter que la fumée secondaire se diffuse et que la fumée tertiaire persiste.

Mes amis fument tous et la fumée ne me gêne pas particulièrement, dois-je m’inquiéter ?

L’inhalation répétée de la fumée de cigarette peut découler vers un comportement de fumeur actif. Pour éviter cela , il faut veiller à éviter les comportements du tabagisme passif

A voir aussi :

Qu’est-ce que le tabagisme actif ?

Qu’est-ce que le tabagisme chronique ?

Les causes du tabagisme chez les jeunes

Quelle est la substance qui rend dépendant à la cigarette ?

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test