QU’EST-CE QUE LE TABAGISME ACTIF ?

Qu'est-ce-que le tabagisme actif ?

De façon générale, le tabagisme, désigne la consommation de tabac. L’emploi du terme tabagisme actif désigne l’intoxication liée à l’usage du tabac. L’accent est mis sur le caractère addictif au tabac. Cependant, le tabagisme actif ne se définit pas par une consommation abusive du tabac. Une seule cigarette suffit pour pratiquer le tabagisme actif. Pour rappel, le tabac est composé de plus de 4 000 substances chimiques dont la nicotine. Elle est la principale molécule répréhensible à la dépendance tabagique.

En France, le tabagisme est le premier responsable de la mortalité évitable. Et également la première cause des décès dus aux cancers. Même si ces dernières années les statistiques indiquent une baisse de la consommation, la prévalence demeure très accrue. C’est pourquoi, des efforts sont mis pour encourager l’arrêt de la consommation du tabac. La lutte contre le tabagisme constitue alors une priorité. Bien que la prévention soit permanente, elle reste également toujours insuffisante. Le dernier recours, pour se débarrasser du tabagisme, reste les traitements contre les addictions au tabac. Cette phase annonce le plus complexe. Traiter une addiction tabagique dépend de plusieurs configurations. Pour réussir, il faut cerner la cause fondamentale qui pousse l’individu à fumer. Et pour arriver à cela, seules les méthodes psychothérapiques parviennent à le faire.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV


Prévalence du tabagisme en France

Chaque année, Santé Publique France fait l’état des lieux du tabagisme. Le constat était le même pour le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’année 2020. Il révèle que depuis le début des années 2000, on enregistre une baisse de consommateurs de tabac, mais la prévalence reste toujours significative. Toujours selon Santé Publique France, depuis 2014, la mise en place de plan national a conforté la lutte antitabac. Ainsi, de 2014 à 2019, la prévalence du tabagisme a chuté de 11 % en passant de 34,3 % à 30.4 %. Une diminution de 16 % est remarquée également pour le tabagisme quotidien qui passe de 28,5 % à 25,0 %. Plus précisément de 32,9 % à 27,5 % chez les hommes et de 24,4 % à 20,7 % chez les femmes soit respectivement 5,4 et 3,7 points. Cependant, le quota des personnes déclarées n’avoir jamais consommé la cigarette. Ce quota a augmenté de 4 points (33,7 % à 37,7%).

Toutes ces baisses ont un lien avec les inégalités sociales. En effet, la prévalence du tabagisme notamment celle du tabagisme quotidien reste très importante. On constate une marge de 12 points entre les personnes à faibles revenus et celles à revenus plus hauts. L’écart est encore plus grand (17 points) entre les personnes au chômage et la population active. Le défi pour les années à venir est de réduire considérablement les inégalités sociales.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide


Tabagisme actif et dépendance

Les personnes fumeuses, en absorbant la fumée de cigarette, inhalent la nicotine qui va produire par la suite la dopamine. Ce neuromédiateur agit sur le système nerveux en influant sur le comportement. Les fumeurs sont alors placés dans un état d’euphorie. C’est pourquoi on remarque chez les fumeurs les syndromes de manque, l’envie de fumer à nouveau surgit une fois qu’ils sortent de l’emprise de la dopamine. La nicotine est la principale substance qui rend dépendant à la cigarette. Cette dépendance peut être physiologique, le corps et le cerveau ressentent le besoin de fumer. Lorsque ce besoin n’est pas satisfait, il se traduit par une pulsion irrésistible à fumer, l’irritabilité, des problèmes de concentration et des dépressions. Avant même que, se manifeste la dépendance physique, la dépendance psychologique est celle qui survient en premier pour ceux qui pratique le tabagisme chronique, la consommation régulière du tabac conduit à une addiction aux effets psychiques de la nicotine à savoir les sensations de plaisir, la stimulation cognitive, les effets anxiolytiques et les effets anorexigènes.

Le risque d’addiction est tout aussi alarmant au niveau du tabagisme actif qu’au niveau du tabagisme passif. Car c’est à partir de l’inhalation de la nicotine, qu’elle soit volontaire ou involontaire qui rend dépendant à la cigarette.

En finir avec la dépendance tabagique !

Selon les chiffres de Santé Publique France, environ 75 000 décès sont liés au tabagisme par an. Pour mieux se motiver à arrêter la cigarette où tout autre produit tabagique, il est important de s’informer sur les dangers causés par le phénomène du tabac. Cela passe en premier par une sensibilisation. Car on considère qu’une personne avertie est susceptible de prendre conscience sur les risques qu’il encourt.

D’ailleurs, les spécialistes préconisent de commencer cette sensibilisation par les jeunes. En France, chaque année, près de 200 000 jeunes de 13 et 14 ans commencent à fumer. Le tabagisme chez les jeunes comme chez les adultes entraîne des graves risques sur la santé respiratoire et sans compter les cancers provoqués par le tabac. C’est pourquoi il faut arrêter de fumer le plus tôt possible.

De nos jours, il existe plusieurs traitements pour arrêter de fumer. Le choix est possible parmi les deux principales approches de sevrage tabagique à savoir les médicaments pharmaceutiques et les psychothérapies. La dernière approche se révèle de plus en plus efficace. Parce qu’elle propose des traitements plus globaux dans l’arrêt du tabac. Ces traitements s’intéressent à la source de l’addiction, c’est-à-dire, comprendre les raisons qui ont entraîné le patient à la dépendance du tabac. En général, la psychothérapie fonde ses principes qu’une addiction part d’un trouble du comportement, un traumatisme et/ou un trouble de l’attachement. Une fois, que ce traumatisme est résolu, il est plus simple de prendre en charge l’addiction. Toutefois, il faut d’abord décider d’arrêter le tabac.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test


Les questions les plus fréquentes ?

Qu’est-ce que le tabagisme actif ?

Le tabagisme actif désigne au sens large la consommation de tabac. Le terme désigne de façon spécifique l’intoxication liée à l’usage du tabac.

Quelle est la différence entre le tabagisme actif et le tabagisme passif ?

Le tabagisme actif, c’est lorsqu’une personne consomme volontairement le tabac à la différence du tabagisme passif, c’est le fait d’inhaler involontairement la fumée de la cigarette émise par un les fumeurs.

Comment arrête-t-on le tabagisme actif ?

L’arrêt du tabagisme actif se fait à l’aide d’une prise en charge médicale et/ou par une psychothérapie.