QUELS SONT LES RISQUES POUR LE PETIT FUMEUR ?

Quels sont les risques pour le petit fumeur ?

Parmi les différents types de fumeurs, il existe celui qui fume de manière occasionnelle : c’est le fumeur occasionnel. Comme le dit son nom, il fume à l’occasion lorsque le moment s’y prête : en soirée, avec des amis, pendant une période de stress. Une consommation qui est souvent influencée par le contexte et l’effet de groupe , on parle de “tabagisme social ».  Bien que la consommation soit plus légère que celle d’un fumeur quotidien , cela comporte tout de même des risques pour la santé. Nous allons aborder les risques pour le petit fumeur.

Fumer doucement c’est fumer longtemps 

Le petit fumeur ne va pas fumer en grande quantité mais sa consommation va s’étaler sur la durée. Il est plus dangereux de doubler la durée de tabagisme que la quantité de cigarette : fumer une cigarette par jour pendant 27 ans (soit 10 000 cigarettes) est plus nocif que de fumer un paquet de 20 cigarettes par jour pendant 15 mois (ce qui équivaut à 10 000 cigarettes). Selon Tabac Info Service, doubler la dose de tabac , c’est doubler les risques mais doubler la durée de consommation de tabac, c’est multiplier les risques par 22. Il n’existe pas de seuil en-deçà duquel on peut fumer sans risque : une consommation , même minime, expose à de gros risques. Beaucoup de fumeurs occasionnels pensent ne courir aucun risque lorsqu’il ne vide pas un paquet par jour alors que les dangers ne sont pas négligeables. Le seul moyen d’être hors de portée des maladies liées au tabac est de ne pas fumer du tout.  

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV


Fumeur occasionnel, danger permanent

Les petits fumeurs sont autant exposés aux maladies et infections pulmonaires que les fumeurs compulsifs. Même si le risque d’attraper un cancer des poumons est amenuisé par une fréquence de consommation faible, il n’en demeure pas moins plausible. Des récentes études ont démontré que fumer 4 à 5 paquets de cigarettes aurait des conséquences irréversibles sur la santé et provoquer un risque de cancer. 

En outre, l’aspect de la peau est altéré par la fumée de cigarette : formation de rides et de cernes, teint grisâtre, épaississement de la peau , telles sont les conséquences d’une consommation, même occasionnelle, de tabac. Les fumeurs occasionnels ont autant de risques cardiovasculaires que les fumeurs réguliers : infarctus du myocarde , accident cardio-vasculaire , embolie pulmonaire, phlébite sans oublier l’hypertension artérielle et l’augmentation du cholestérol.

De petit fumeur à grand fumeur

Il n’existe pas de petite consommation : chaque cigarette est offensive. S’adonner à une consommation récréative de tabac n’a rien de bon pour la santé à long terme. Les petits fumeurs ont tendance à se considérer comme non fumeurs. Pourtant , ils se dirigent doucement vers une mauvaise habitude et deviennent par la suite des fumeurs réguliers. Les cigarettes s’accumulent et les périodes entre elles sont de moins en moins longues : le petit fumeur devient un grand fumeur avec les dangers qui vont avec. Les risques maladies cardiovasculaires et effets secondaires sont alors plus élevés. Les petits rituels occasionnels pour décompresser en période de stress ou profiter des moments en groupe laissent le pas à une consommation régulière.

Petit fumeur , petits risques ?

De nombreux scientifiques s’accordent à dire que, malgré l’omniprésence des risques, ils restent proportionnellement plus faibles par rapport à ceux qu’encourent les gros fumeurs. Par exemple, la probabilité de faire un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébrale est deux fois moins élevée lorsque la consommation se limite à une cigarette par jour par rapport à une consommation de 20 cigarettes quotidiennes. Même si les fumeurs réguliers diminuent leur tabagisme, ils mettent en péril leur santé. Il est préférable de se tourner vers les substituts nicotiniques ou d’autres alternatives pour tenter d’arrêter le tabac au lieu de réduire sa fréquence d’allumage de cigarettes. 

Chaque bouffée de cigarette est dangereuse pour les poumons : répétée , l’inhalation de la fumée impacte le souffle et provoque une toux.  Les substances toxiques telles que le goudron ou le monoxyde de carbone contenues dans une cigarette altèrent fortement les capacités pulmonaires en provoquant une irritation et une inflammation des bronches. De plus, les fumeurs occasionnels font face aussi au risque de bronchopneumopathie chronique obstructive dite BPCO, une maladie chronique inflammatoire qui attaque les bronches et provoque une gêne respiratoire.

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide


Fumer à l’occasion : premiers pas vers l’arrêt ?

Les fumeurs réguliers qui tentent d’arrêter le tabac sont nombreux à se tourner vers une consommation occasionnelle justifiée par le contexte (soirée,amis…) ou pour arrêter petit à petit la cigarette et se diriger vers un arrêt définitif. Cependant , le risque demeure toujours voire perdure incessamment. En effet, ce genre de fumeurs ne fait qu’allonger indéfiniment leur tabagisme et n’entrevoit pas une vie sans tabac. Ils pensent que fumer à une fréquence modérée est déjà une victoire en soi et ne poursuivent pas leur effort vers une vie sans tabac. De ce fait , les risques de maladies et de difficultés respiratoires sont toujours présents. Pour éviter cela , il vaut mieux se faire accompagner pour choisir la méthode adéquate vers un arrêt définitif : consultez votre médecin traitant, à un tabacologue ou demandez conseil à votre pharmacien. Si vous êtes un fumeur occasionnel qui a du mal à se détacher de la petite cigarette pendant l’apéro ou celle après une journée de travail, vous pouvez également vous tourner vers des activités alternatives qui vous détourneront de l’envie de fumer : les activités physiques et sportives tel que le jogging sont efficaces et les  activités de méditation et le yoga vous aideront à compenser le manque de nicotine. Si le manque persiste, vous pourrez toujours recourir aux substituts nicotiniques qui sont de véritables alliés dans l’arrêt du tabac. 

Fumer, même en petite quantité, est risqué. Fumer une ou deux cigarettes par jour ou être fumeur passif, est peut-être moins risqué que consommer un paquet par jour mais les dangers pour la santé sont omniprésents. De plus , les fumeurs occasionnels ont tendance à fumer plus longtemps que les fumeurs réguliers ce qui est néfaste pour le corps humain. Pour éviter cela, il vaut mieux se tourner vers des alternatives à la cigarette pour se détacher de ce rituel destructeur. Ne devenez pas un fumeur stressé !


Les questions les plus fréquentes

Je fume une cigarette après chaque repas , est-ce dangereux ?

À partir du moment où vous consommez une seule cigarette , le danger est présent. Même si vous fumez en petite quantité, vous exposez votre corps aux mêmes risques que les fumeurs réguliers.

Je fume un paquet par jour et récemment, j’ai diminué ma consommation à deux cigarettes quotidiennes , suis-je toujours en danger ?

Diminuer sa consommation de cigarette est louable mais ce n’est pas suffisant. Vous risquez de fumer plus longtemps et donc d’accroître les risques liés au tabagisme. Le mieux est d’arrêter définitivement ou de se tourner vers des méthodes alternatives.

Je fume de temps en temps une cigarette à l’occasion : en soirée , avec des amis , en terrasse; est-ce risqué ?

Dès que votre corps inhale la fumée de cigarette, il absorbe toutes les substances toxiques présentes dans la cigarette. De plus, les fumeurs occasionnels deviennent souvent des fumeurs réguliers avec des risques beaucoup plus nombreux.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test