LES CHIFFRES DU TABAC EN FRANCE ET DANS LE MONDE

Les chiffres du tabac en France et dans le monde

Les risques liés au tabac sont un problème de santé publique qui devrait tous nous interpeller. De nos jours, de plus en plus de personnes fument au moins un produit contenant du tabac. Pour vous montrer à quel point les chiffres sont alarmants, nous faisons le point sur les statistiques du tabagisme en France, en Europe et dans le monde.

Qu’est-ce le tabagisme ?

Par définition simple, le tabagisme est une forme de toxicomanie qui résulte de l’accoutumance à un ou plusieurs produits fabriqués avec le tabac. Suivant les préférences individuelles, il peut s’agir des cigarettes, des cigares, des pipes entre autres. Selon les professionnels, le principal agent à l’origine de cette dépendance est la nicotine. En effet, contrairement à l’héroïne, la cocaïne ou l’alcool, la nicotine passe directement des poumons au cerveau via les artères. Le temps moyen de ce passage est estimé à environ 10 secondes. 

Les statistiques en France

D’après les données du baromètre de santé publique, le nombre de fumeur en France est estimé à 11 millions. Toutefois, l’on enregistre une forte disparité entre les différentes régions du pays. Les régions françaises où la population fume le moins sont l’Ile-de-France et les Pays-de Loire. Dans ces deux parties de la France les prévalences sont respectivement de 21,3 % et de 23 %.

A l’opposé, la région de Paca est celle où les Français fument le plus avec une prévalence de 32,1 %. Ensuite, vient le Hauts-de-France avec un pourcentage de 30,3 %, suivi de l’Occitanie (30,3 %). La région française où l’on a dénombré le moins de fumeurs est le Grand-est avec une prévalence de 30,1 %.  Le constat qu’on fait est que le tabagisme ne cesse de gagner du terrain en France alors que le nombre de décès de fumeur est aussi important. En effet, par chaque année on compte environ 75 000 décès du tabagisme.

Les statistiques en Europe

Les statistiques de tabac en Europe présentent des écarts significatifs entre les différents pays. En Grèce et en Bulgarie par exemple (respectivement 35 % et 33 %), on enregistre deux fois plus de fumeurs qu’en Suède et au Royaume-Uni (17 %). Le Portugal et la Roumanie quant à eux, comptent très peu de fumeurs (13 %).

Si l’on prend en compte le sexe, les hommes sont des plus gros fumeurs que les femmes. Dans toute l’Europe, le pourcentage de fumeurs quotidiens ou occasionnels est de 29 % contre seulement 20 % de fumeuses.  Mais là aussi, les différences varient d’un pays à un autre.

Le Portugal et la Roumanie ont le même pourcentage de fumeuse (13 %). Par contre, en Autriche et en Bulgarie les femmes fument beaucoup (27 %). Ensuite, nous avons la Grèce qui enregistre 26 % de fumeuses.

Les statistiques dans le monde

Dans le monde, 1,1 milliards de personnes fument soit environ 1/7 de la population totale. Dans les pays développés, de nombreuses actions sont entreprises dans l’optique de diminuer le nombre de fumeurs. En revanche, dans les pays en voie de développement, la consommation de tabac ne cesse d’augmenter. Et le nombre de décès causé par le tabac est estimé à 8 millions.

Les chiffres sur le comportement des fumeurs

Au cours des vingt dernières années, le nombre total de fumeurs dans le monde a diminué d’environ 60 millions. De ce fait, aujourd’hui on dénombre 1,337 milliards de fumeurs hommes et femmes confondus. Selon les rapports de l’Organisation Mondiale de la Santé, cette baisse serait due principalement à une réduction du nombre de consommatrices de tabac. Cette réduction est due à la baisse de la moyenne de cigarette fumer par jour par un fumeur.

C’est ainsi que nous dénombrons aujourd’hui 244 millions de femmes qui fument au moins une cigarette par jour et réduisent le temps de fumage d’une cigarette. Les hommes quant à eux s’entêtent. En fait, ils sont 40 millions de plus à utiliser des produits contenant du tabac. 

En somme, au vu de la statistique tabac ci-dessus ; nous pouvons dire que le tabagisme est un réel problème de santé publique dans le monde. Pour pallier cela, les professionnels de santé et les pouvoirs publics doivent travailler main dans la main. Cela, afin de sensibiliser les fumeurs sur les dangers du tabac.