LE TABAGISME FÉMININ


Le tabagisme féminin

Le tabagisme, qu’il soit actif ou passif, ne concerne pas uniquement les hommes. En France par exemple 20 % de femme déclare fumer au moins une cigarette chaque jour, dont des femmes enceinte alors que le tabagisme et la grossesse ne font pas bon ménage. Si certaines le font uniquement par plaisir même, pour d’autres, c’est un signe d’émancipation, de libération et d’affirmation. Voici, tout ce que vous devez savoir sur le tabagisme féminin.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Tabagisme féminin et fécondité

Il a été démontré que les substances contenues dans le tabac diminuaient la fertilité de la femme par divers mécanismes. Le principal étant l’inhibition de la production et de la libération des hormones sexuelles dont les plus importants sont la progestérone et la 17-bêta-œstradiol.

Il en résulte un développement faible et/ou anormal de l’endomètre.


Comme autre mécanisme physiopathologique par lequel le tabac exerce ses effets délétères sur la fécondité ; il y a la réduction du flux sanguin.

Ceci, à travers une vasoconstriction réflexe, une diminution de l’élasticité des artères, une altération de l’endothélium entre autres. Plusieurs spécialistes ont aussi évoqué les effets anti-oestrogéniques du tabac. En effet, les femmes qui fument sur leur ménopause en moyenne 2 ans plutôt que les non-fumeuses.

Tabagisme féminin et sexualité

Tabagisme féminin et grossesse

Selon de nombreux rapports publiés par l’Organisation Mondiale de la Santé, fumer diminue donc les chances d’être enceinte. Cependant, si une femme qui fume arrive quand même à enfanter, le risque qu’elle développe une grossesse extra-utérine est élevé. De plus, le tabagisme entraîne le décollement de l’utérus de la paroi utérine et des avortements spontanés ou fausses couches.


Aussi, les spécialistes affirment que la majorité des fumeuses ont des prétendus anormaux d’une partie pendant la grossesse ; et d’autre part lors de l’accouchement. Par ailleurs, le tabagisme féminin pendant la grossesse expose également le bébé aux problèmes suivants :

Faible poids à la naissance ;

Dommages au niveau du cerveau et des poumons ;

Risques de malformations congénitales ;

Mort subite ;

Altération de la croissance pulmonaire ;

Affections respiratoires et otites.

Arretez le tabac en 12 semaines

Découvrez la méthode révolutionnaire qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.

Téléchargez notre guide

Tabagisme féminin et allaitement

Plusieurs études ont prouvé que le tabagisme pendant l’allaitement altère la qualité du lait maternel. En effet, la nicotine abaisse la production de prolactine par les cellules lactotropes de l’hypophyse. C’est pourquoi, les fumeuses produisent généralement moins de lait que les non-fumeuses.

Elle perturbe également le réflexe d’éjection du lait entraînant un écoulement plus lent. Au final, le bébé tète avec beaucoup de difficultés. En plus, le lait n’est pas nourrissant, car il est faible en protéines et en lipides. Conséquence, l’enfant ne grandit pas normalement, il vomit, somnole, fait de la favoriser et est hyperactif. Parfois, certains développent des crises d’asthme, des pneumonies, des bronchites, de l’otite, de l’eczéma.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test