Les avis des clients qui ont utilisé l’hypnose pour arrêter l’alcool

Il existe plusieurs moyens pour venir à bout d’une consommation abusive et destructrice d’alcool : l’hypnose thérapeutique notamment. L’avantage de cette dernière est de permettre en un temps très rapide, la modification des comportements à risque chez un individu .

Utilisée depuis les années 50 dans le cadre du traitement de l’alcoolisme chronique, elle a déjà permis de sortir plusieurs millions de personnes de la domination de l’alcool à travers le monde. Qu’en pensent les anciens patients traités avec cette méthode ?

Monsieur Jean-Pierre

Monsieur Jean-Pierre a aujourd’hui 54 ans. Depuis son adolescence jusqu’à ses 50 ans, il a toujours bu au moins deux verres d’alcool par jour, ce qui peut être considéré comme une consommation hautement  à risque. Mais il y’a de cela 3 ans, il a décidé de procéder à un sevrage en optant pour l’hypnothérapie. Aujourd’hui, il est une personne “toute refaite” qui s’est affranchie de la domination de l’alcool et qui livre ici son hypnose arrêt alcool avis.

Pourquoi avez-vous utilisé l’hypnose pour arrêter de boire ?

Pendant plus de 40 ans, j’ai été sous la domination de l’alcool. Je buvais pratiquement au moins deux verres d’alcool par jour. À l’âge de 12ans ,  l’âge auquel  tout a commencé, j’étais fils unique, et peiné de voir mes parents se disputer tout le temps. La tension était toujours haute à la maison, impossible de s’épanouir. C’était dans un contexte pareil, associé à de la mauvaise compagnie, que je me suis mis à picoler. J’avais trouvé en l’alcool, un refuge contre mes difficultés de tous les jours. Des années après, je ne pouvais m’en passer. Je me sentais extrêmement mal quand je ne buvais pas. Pire, j’avais besoin de  quantités d’alcool de plus en plus importantes pour me mettre bien. Employé dans une boîte de la place, j’avais caché une bouteille pour souvent me requinquer.

J’étais pris dans un piège que j’ai aussitôt remarqué, car entre temps, mon état de santé commençait à se détériorer. Je déprimais beaucoup et j’avais besoin de prendre de l’alcool pour me sentir mieux, ce qui me déprimait encore plus. J’ai finalement décidé de prendre contact avec un médecin généraliste pour lui expliquer ce que je ressentais. Je fus par la suite pris en charge  par un psychiatre. J’avoue qu’après les séances avec ces spécialistes, je me sentais mieux. Seulement je n’arrivais pas à me débarrasser complètement de l’alcool. J’avais toujours envie d’en prendre ne serait-ce qu’une gorgée. Dans la foulée, je peux dire que l’hypnose faisait des miracles. J’ai donc décidé de l’essayer.

Votre avis sur l’hypnose contre l’alcoolisme

Aujourd’hui, je suis un homme nouveau, libre. En seulement trois séances d’hypnose, j’ai pu me libérer de plus de 40 ans d’alcoolisme. C’est tout simplement exceptionnel. Je ne touche plus à l’alcool depuis plus de 3 ans . Ma vie se déroule désormais pour le mieux. Mes rapports avec mon épouse et mes enfants sont au beau fixe et j’ai eu une promotion à un poste de responsabilité . Ma vie a changé depuis le jour où j’ai connu l’hypnose.

Monsieur Constant

Monsieur Constant autrefois sceptique sur l’efficacité de l’hypnose en est aujourd’hui un fervent défenseur. Voici son avis.

Pourquoi avez-vous utilisé l’hypnose pour arrêter de boire ?

Réussir à triompher de l’alcool n’a pas du tout été facile pour moi. Du moins pas avant que je n’aie pris connaissance et expérimenté la méthode ADIOS, une méthode de prise en charge de l’addiction basée sur l’hypnose. J’étais un buveur invétéré qui une fois qu’il a pris connaissance des risques qu’il encourait, décida de se sevrer. Je me mis alors à suivre des séances de psychothérapie qui ont duré plusieurs années mais qui n’étaient pas vraiment concluantes. C’est ainsi qu’un soir dans un salon de la place, je fis la connaissance qui allait me libérer de plus de 10 ans d’alcoolisme, celle de Sarah. Elle fit preuve de professionnalisme, mais au fond, j’avais un certain doute. Pour tout vous dire, avec les spectacles à la télévision et tout, j’étais un sceptique.

Votre avis sur l’hypnose contre l’alcoolisme

Il faut tout de suite faire le distinguo. L’hypnose des spectacles à la télévision n’a rien à voir avec celle que j’ai expérimenté. J’étais conscient du début jusqu’à la fin de la séance et en très peu de temps, j’ai pu retrouver un plein contrôle de moi, modifier positivement mes habitudes, et finir avec mon problème d’alcool. Pour moi, l’hypnose constitue la méthode la plus rapide pour venir à bout d’une addiction.

Madame Judith

Madame Judith a connu une expérience plus que positive en adoptant l’hypnose. Découvrez son hypnose arrêt alcool avis.

Pourquoi avez-vous utilisé l’hypnose pour arrêter de boire ?

Pendant plus de trente ans, j’ai vécu dans le déni d’une consommation toxique d’alcool, malgré les reproches et les remontrances de mes proches. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui m’ont poussé à consulter un psychiatre qui m’a alors fait voir la réalité en face. Désormais consciente de mon état, je ne désirais qu’une chose : prendre ma vie en charge. Mais les séances de psychothérapie de soutien me paraissaient trop longues et à la limite peu concluantes. Dans la foulée, j’entendis parler du centre ADIOS et de son efficacité. Dès lors ,  j’ai décidé de les contacter et voilà !

Vote avis sur l’hypnose contre l’alcoolisme

J’ai été particulièrement impressionnée par la durée qu’a nécessité ma prise en charge. En quelques séances seulement, j’ai pu me rendre compte que ma vie ne pouvait se réparer qu’après abandon de l’alcool, qu’arrêter l’alcool était un but, un objectif plus important que tout. Mes habitudes avaient radicalement changé et aujourd’hui je suis complètement sevrée, sûre de moi et prospère. Ce n’était vraiment pas gagné d’avance.

Madame Frédérique

Madame Frédérique avoue avoir été métamorphosée par l’hypnose. Mais comment ?

Pourquoi avez-vous utilisé l’hypnose pour arrêter de boire ?

À cause de plusieurs années de consommation d’alcool, mon état de santé se détériorait d’une manière exponentielle. J’étais dans un état très critique. Alors que j’étais de passage dans une pâtisserie, on me donna un prospectus qui parlait d’hypnose contre l’addiction. J’étais tout de suite intéressée et j’ai appelé immédiatement le numéro inscrit sur le bout de papier qui constituait l’origine même de mon salut. C’est alors qu’on me programma pour des séances.

Votre avis sur l’hypnose contre l’alcoolisme

L’hypnose a changé ma vie. C’est sans conteste la meilleure méthode de prise en charge de l’addiction à l’alcool. Après quelques séances seulement, j’arrivais à me passer de cette “chose” qui m’avait pourtant toujours harcelé. Aujourd’hui je suis complètement guérie et une remarquable métamorphose s’est opérée en moi.

Monsieur Emmanuel

Monsieur Emmanuel n’en croit toujours pas ses yeux. Devenir ce qu’il est aujourd’hui n’était pas du tout prévisible il y’a quelques années. Voici son avis sur l’hypnose.

Pourquoi avez-vous utilisé l’hypnose pour arrêter de boire ?

J’ai commencé à prendre de l’alcool au lendemain de mon divorce. J’en étais arrivé à boire la moitié d’une bouteille de whisky par jour et je ressentais les effets sur ma santé. Avec mon fils, la relation était devenue tendue. Ayant pris conscience que ma vie partait en ruine, j’ai décidais de demander du secours. Un proche me conseilla de prendre contact avec un quidam, qui se trouvait être un hypnothérapeute.  C’était  le début de l’amélioration de ma vie après le divorce avec ma femme.

Votre avis sur l’hypnose contre l’alcoolisme

Grâce à l’hypnose, j’ai pu me libérer très rapidement de l’emprise de l’alcool. Je me porte désormais mieux, je me sens totalement libre et mon fils est fier de moi. J’avoue que je n’aurais jamais imaginé être dans un  état pareil un jour.

En conclusion, l’hypnose est un excellent moyen de s’affranchir de l’alcoolodépendance . Cependant, le but de l’hypnose n’est pas de soigner une pathologie, mais de prendre en charge un patient dans sa démarche. En sollicitant l’hypnose comme solution pour se débarrasser de son addiction à l’alcool, vous pouvez avoir le choix sur la méthode.

Par exemple l’hypnose Ericksonienne, c’est une méthode développée en 1980, par Milton Erickson, psychiatre et psychologue Américain. C’est une forme de thérapie qui permet d’accéder à des ressources inconscientes, dans le psychisme du patient, qui lui seront utiles afin de mettre en place de nouvelles stratégies d’adaptation à l’environnement.

Enfin pour lutter contre l’alcoolisme et les trous noirs liés à l’alcool, vous avez la possibilité d’effectuer une auto hypnose, Elle consiste pour le patient de se mettre à un état de relaxation profonde qui conduit à l’état de transe dans lequel il vous sera possible d’accéder à votre subconscient. Vous trouverez plus détails un article consacré à l’auto hypnose contre l’alcoolisme.

Voir aussi : Remèdes naturels contre l’alcoolisme

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV