Les bénéfices d’un sevrage alcool pendant 8 jours

Le sevrage éthylique constitue pour l’individu alcoolique, l’une des meilleures décisions qu’il aurait prise de toute sa vie. Arrêter l’alcool permet en effet à l’organisme d’amorcer un retour vers un fonctionnement normal et optimal après avoir subi pendant longtemps, les conséquences de l’intoxication alcoolique. Mais ce sevrage est marqué à ses débuts par un certain nombre de symptômes inconfortables qui ne devraient en aucun cas émousser la détermination du buveur de sortir des griffes de l’alcool, les bénéfices à long terme étant très nombreux. Que se passe-t-il pendant les 8 premiers jours pendant la durée de sevrage alcool et quels sont ses bénéfices ?

Comment se passe un sevrage alcool 8 jours ?

La consommation régulière et excessive d’alcool crée un certain nombre de dommages tant physiques que mentaux. Ces derniers restent en place et sont  majorés tant que l’alcoolisme est actif. Mais la bonne nouvelle est qu’il est possible de s’affranchir de la domination de l’alcool et de revenir à un état “tout neuf” lorsque les conséquences de l’éthylisme chronique n’ont pas encore atteint un niveau irréversible. Autrement dit, il  est possible de retrouver son état d’avant la consommation d’alcool, même après plusieurs années d’intoxication. Il suffit juste de se décider d’arrêter et de se faire aider dans les étapes de sevrage par des acteurs spécialisés afin que tout se passe pour le mieux.

Ce ne sera cependant pas sans quelques difficultés. Ces dernières étant la manifestation du  manque d’apport d’alcool à votre organisme, alors qu’il y était habitué. Leur intensité  et leur durée dépendent de l’importance et de la chronicité de votre alcoolisme et régressent généralement de façon spontanée quelques jours ou semaines après. Alors comment se passent vos 8 premiers jours sans alcool ?

Comme précisé plus haut, le sevrage alcool 8 jours peut paraître parfois difficile à vivre. Tout d’abord, l’alcool résiduel dans votre organisme continue par faire effet pendant les 3 premiers jours. Étant un puissant diurétique et favorisant la transpiration, vous risquez de perdre beaucoup d’eau, et de finir déshydratés si  vos pertes ne sont pas compensées. Vous ressentez d’atroces céphalées, des frissons, des nausées, des tremblements, de la dépression et un mal être profond. Vous avez l’impression que vous ne vous sentirez plus jamais bien et êtes constamment portés vers la régression, ce dont il faut vous garder à tout prix. C’est pourquoi vous devez vous faire aider par un spécialiste.

Ensuite, lorsque vous avez triomphé du syndrome de sevrage dont la durée est fonction de votre profil alcoolique, votre organisme s’active à se désintoxiquer. Vous pourriez alors déjà ressentir les bienfaits du sevrage, mais cela peut également prendre plus de temps. Toujours est-il que votre détermination finit par payer. Ainsi, votre organisme se trouve dans un état où il n’a plus besoin d’alcool, et est donc prêt pour un nouveau départ.

Les bienfaits d’un sevrage alcool 8 jours

Le sevrage alcool 8 jours permet à l’organisme de se passer du recours à l’alcool pour mieux se sentir. Il procure alors de nombreux bénéfices au sujet sevré.

L’amélioration de la qualité du sommeil

Meilleur sommeil

Le sevrage alcool 8 jours permet à l’individu d’avoir une meilleure qualité de sommeil. En effet, la durée de sommeil égale, un individu sobre se repose mieux qu’un autre ivre. Ainsi, après que l’organisme soit sorti de la domination de l’alcool, les nuits du sujet sont plus reposantes. Les corollaires sont qu’il se sent beaucoup mieux, plus énergique, plus attentif, plus concentré et de bon humeur.

L’appareil digestif se porte mieux

L’alcool est source de nombreux problèmes pour l’appareil digestif. Il peut favoriser des hémorragies digestives, une irritation de la muqueuse des différents organes du tube digestif, de la diarrhée, une malabsorption des nutriments, l’inflammation du foie et du pancréas… L’alimentation est un point clé pendant le sevrage, Ce qu’il faut manger ou pas. En arrêtant sa consommation, l’on prévient la survenue des formes plus graves de ces pathologies, quand elles ne sont pas encore présentes bien sûr. Les reflux régressent, l’abdomen fait moins mal, et les troubles intestinaux disparaissent.  

Le poids régresse

Le sujet a longtemps été à polémique, mais il est aujourd’hui clair et scientifiquement prouvé que l’alcoolisme favorise une prise de poids. Ce qui double le risque de développer une  pathologie cardiovasculaire.  Or en arrêtant la consommation de  l’alcool, vous suspendez l’apport des calories plus importantes que l’organisme n’en a besoin, et la formation de graisses en des points électifs du corps, comme au niveau du ventre. Ainsi, votre poids régresse d’une manière spectaculaire et vous met à l’abri de conséquences plus graves. On estime à environ 5 kilogrammes, le poids que vous pourriez perdre en un mois, juste en arrêtant l’alcool.

Ceci est énorme et devrait potentialiser votre ardeur à délaisser ce poison au plus vite. En associant un régime alimentaire adéquat et la pratique régulière d’une activité sportive, vous arriveriez alors à sculpter votre physique comme le voulez.

Votre foie régénère

L’un des organes du corps qui souffrent le plus en cas d’intoxication alcoolique est le foie. Ce dernier est en effet recouvert de graisses, s’enflamme pour donner une hépatite alcoolique et perd de son parenchyme au détriment de fibres, ce qui peut à la longue provoquer une cirrhose. Or en arrêtant l’alcool, le foie régénère intégralement et reprend un fonctionnement optimal. Votre organisme se porte alors beaucoup mieux. Cette régénération ne se fait cependant que progressivement.

La santé mentale est meilleure

Meilleure santé mentale L’alcool est responsable d’un déséquilibre mental prononcé qui est la conséquence des désordres qu’il a pu engendrer en interférant avec le fonctionnement du système nerveux central. Arrêter sa consommation est synonyme de rétablir un mode de fonctionnement normal et ainsi, de retrouver un certain équilibre psychique. Les troubles de l’humeur et les troubles psychomoteurs régressent considérablement et le sujet ressent un mieux- être.

Quand faire un sevrage alcool 8 jours ?

Le meilleur moment pour amorcer un sevrage alcoolique est l’instant présent. Vous devez absolument vous libérer de l’emprise de l’alcool au plus vite, avant que des conséquences graves ne surviennent. Les bénéfices sont très nombreux. Vous avez en effet la possibilité de retrouver intégralement votre état d’avant l’alcoolisme si vous agissez vite. Ne perdez donc aucun instant. Idéalement, faites-vous accompagner tout le long du processus par un acteur spécialisé dans la prise en charge des addictions.

Ainsi, le sevrage  constitue pour l’alcoolique, une nouvelle chance pour passer une vie normale. Il doit la saisir au plus vite et se faire accompagner par un spécialiste qui pour le guider pendant et après le sevrage alcoolique pour la réussite de son projet.

 

 A voir aussi :   Sevrage alcool et symptômes : les syndromes du manque   

                              Traitement pour sevrage alcool : quels sont-ils?

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV