ARRÊTER DE FUMER BRUTALEMENT, POURQUOI C’EST LA MEILLEURE SOLUTION ?

Arrêter de fumer brutalement, pourquoi c'est la meilleure solution ?

La consommation du tabac expose l’organisme à de multiples dangers. C’est pourquoi les spécialistes de santé sont unanimes sur le fait qu’il faille que tous les fumeurs arrêtent cette habitude à risque. Mais quelle stratégie est la meilleure pour réussir ? Puisqu’il faut le préciser, le sevrage tabagique n’est pas aussi simple qu’on le pense. De plus en plus de personnes adoptent la méthode progressive, mais on ne peut clairement pas affirmer que c’est la meilleure. En effet, il existe à côté, des astuces pour arrêter de fumer d’un coup qui semble bien plus efficace. En quoi arrêter de fumer brutalement est-elle la meilleure solution ?

La célèbre expérience de l’université d’Oxford

Afin de déterminer laquelle des méthodes permettait le mieux de se défaire du tabac, l’université d’Oxford avait réalisé en 2016, une étude impliquant une population d’environ 700 fumeurs. Deux groupes avaient été constitués, le premier devant arrêter de fumer d’un coup, le second progressivement. Une date à laquelle chacune des populations ne devrait plus recourir au tabac suivant la méthode qui lui est imposée avait alors été fixée. Tous les jours avant la date butoir, chacune des équipes avait bénéficié de conseils et de substituts nicotiniques de tous les types pour faciliter le processus.

Les résultats

Une fois le jour J dépassé, chacun des désormais ex-fumeurs avait été consulté une fois par semaine pendant un mois, puis une fois après 06 mois. Le paramètre étudié fut la quantité de monoxyde de carbone contenu dans l’air expiré, l’élément le plus objectif pour affirmer si les sujets avaient effectivement cessé de fumer. Les premiers résultats avaient indiqué qu’environ 50% des personnes ayant arrêté brutalement n’avait pas fait de rechute contre 39% chez ceux qui ont arrêté progressivement. Après plusieurs mois, la tendance n’avait pas changé. Somme toute, il a été retenu que le fait d’arrêter de fumer d’un coup offrait environ 25% de réussite de plus que de le faire progressivement.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Comment expliquer cette tendance ?

Afin de déterminer laquelle des méthodes permettait le mieux de se défaire du tabac, l’université d’Oxford avait réalisé en 2016, une étude impliquant une population d’environ 700 fumeurs. Deux groupes avaient été constitués, le premier devant arrêter de fumer d’un coup, le second progressivement. Une date à laquelle chacune des populations ne devrait plus recourir au tabac suivant la méthode qui lui est imposée avait alors été fixée. Tous les jours avant la date butoir, chacune des équipes avait bénéficié de conseils et de substituts nicotiniques de tous les types pour faciliter le processus.

Quels sont les bénéfices d’un arrêt brutal de la consommation de tabac ?

Il est reproché le plus au fait d’arrêter de fumer d’un coup de causer des symptômes de manque très difficiles à supporter. Mais ces derniers ne représentent pratiquement rien en face de l’énorme bénéfice que tirerait le fumeur. Les avantages que l’on peut tirer sont à court, moyen et long terme et intéressent tous les appareils et systèmes de l’organisme. A court terme, on note une diminution notable du taux de monoxyde de carbone dans les 24 heures, puis une annulation 02 à 03 jours après. La respiration est ainsi améliorée et le sang circule mieux dans les vaisseaux. Par comparaison, un arrêt progressif ne permettrait pas ces changements puisque l’intoxication persiste.

A moyen terme, le niveau de fatigue et d’éventuels signes d’atteinte de l’appareil respiratoire s’estompent. En effet, à cause de la fumée de cigarette, les cils et plusieurs autres structures s’irritent, ce qui pourrait provoquer de la toux et de l’essoufflement. Mais une fois l’arrêt amorcé, les cils se régénèrent et tous ces signes disparaissent. Sur le long terme, le sujet ne présente plus aucun risque de pathologies cardio vasculaires et tumorales. Son espérance de vie est alors semblable à celle d’un sujet non-fumeur. Ainsi, il est toujours possible pour tout fumeur d’avoir à nouveau une vie normale. Il suffit de décider de l’arrêt précocement. Aussi, la méthode brutale, au vu des chances de réussite qu’elle offre, devra être privilégiée.

Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

Quelles sont les étapes pour arrêter de fumer d’un coup ?

Arrêter de fumer d’un coup est un processus assez éprouvant qui nécessite que l’on s’y prépare bien avant de s’engager. Son bon déroulement se fait en des étapes bien précises. Il s’agit dans un premier temps de trouver une motivation suffisante qui puisse permettre de braver toutes les épreuves auxquelles l’on sera confronté afin d’éviter une rechute. En effet, vu les difficultés inhérentes au fait de se passer d’une substance psychoactive comme la nicotine, pire, d’une façon brutale, avoir un motif qui amène l’on à se surpasser est toujours recommandé.

Il faut l’avouer, arrêter de fumer pour son bébé, son fils, être plus performant dans son sport vaut bien le coup. Après avoir identifié sa source de motivation, il importe désormais d’évaluer son niveau de dépendance. De l’importance de ce dernier va dépendre la difficulté que l’on aura à se passer brutalement du tabac. Il faudra après cela, fixer une date pour l’arrêt et se préparer les semaines la précédant sur la façon dont le sevrage sera conduit. Idéalement, il est conseillé de recourir aux substituts nicotiniques pour faciliter la transition.

Faire tout de même attention

L’efficacité de cette méthode brutale n’enlève en rien son caractère « éprouvant », car il faut le souligner, le risque est bien réel. En effet, il est scientifiquement prouvé que les signes de manque dans le cadre d’un sevrage tabagique brutal se manifestent beaucoup plus intensément et sont difficilement gérables. Il faut alors faire preuve d’une résistance soutenue pour pouvoir réussir. L’un des risques par exemple est une importante prise de poids.

Ainsi, arrêter de fumer d’un coup est plus efficace que de le faire progressivement. Toutefois, il faut faire attention au syndrome de sevrage qui paraît plus contraignant. Les substituts nicotiniques devraient cependant pouvoir aider ! Dans tous les cas, il faut s’armer de courage car les avantages à court, moyen et long terme sont très gratifiants. Vous pouvez profiter de la journée mondiale sans tabac pour arrêter de fumer d’un coup.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test