BUPROPION (ZYBAN) POUR ARRÊTER DE FUMER

Bupropion (Zyban) pour arrêter de fumer

Plus connu sous le nom Bupropion (Zyban), le chlorhydrate de Bupropion a été à l’origine utilisé aux États unis. Il a les effets d’un antidépresseur . Alors qu’il se montrait de moins en moins efficace pour traiter la dépression, à un moment donné, les médecins se rendent compte que c’est un médicament efficace pour arrêter de fumer. 

De nombreuses études menées ont montré avec certitude que ce produit agit en faveur de l’arrêt du tabagisme quoique la réussite et le maintien de l’arrêt doivent être combinés à d’autres éléments. En plus, comme tous les médicaments, le chlorhydrate de Bupropion est susceptible d’entraîner des effets secondaires. Pour qu’il soit administré à un malade, il doit être prescrit par un médecin et faire l’objet d’un suivi médical adapté. 

Pourquoi le Bupropion est-il recommandé contre la cigarette ?

Il a été constaté que les fumeurs ont une dépendance profonde à la nicotine, substance chimique qu’on retrouve dans le tabac. La nicotine a un impact sur le système nerveux de l’individu. Dans le cerveau, la nicotine s’associe à des récepteurs et provoque la sécrétion d’une substance appelée dopamine, qui a une grande fonction dans le plaisir de fumer. À ce jour, on n’a pas une bonne connaissance sur les mécanismes précis du fonctionnement du Bupropion. La seule chose que l’on sait est que son action s’effectue sur les messages chimiques. Par ailleurs, on sait que le Bupropion (Zyban) baisse l’effet indésirable du plaisir en supprimant la remontée des neuromédiateurs et apportant une compensation à la diminution de la dopamine subséquent à l’arrêt de la cigarette.

De façon générale, le rôle des antidépresseurs n’est plus à démontrer et ils participent de l’arrêt du tabac pour trois raisons :

  • Les antidépresseurs opèrent sur les neurones et les récepteurs qui ont un rapport étroit avec la dépendance à la nicotine ;
  • La carence de nicotine peut entraîner des manifestations dépressives et dans certains cas les plus sérieux accélérer la survenue d’une grande dépression : l’antidépresseur permet de prévenir ces risques ;
  • Les caractéristiques « antidépressives » de la nicotine sont une source de maintien du tabagisme. Étant donné que le fumeur n’a pas suffisamment de nicotine et par conséquent se sent déprimé lorsqu’il ne fume pas, il se replonge dans le tabac pour se sentir mieux. L’antidépresseur joue le même rôle que la nicotine.

Il est important de noter que le Bupropion (Zyban)  a de nombreux avantages. Il aide au sevrage du tabac, car il diminue le plaisir de fumer, restreint la prise de poids et palie aux symptômes de manque.

Indication et posologie du Bupropion 

Pour mettre fin à l’envie de fumer, la dose conseillée est de 150 mg par jour, et ce durant 3 jours. Après cette durée, il faut 150 mg en deux prises chaque jour. Le patient doit entamer la prise du Bupropion au moins une semaine avant d’éradiquer l’envie de fumer. 

Les prises journalières de ce médicament doivent être espacées d’au moins 8 heures. Il est important de prendre du Bupropion sans mâcher ni croquer. Il ne doit pas être sectionné ou écrasé. Vous pouvez prendre ce médicament après avoir mangé ou pas. 

De nombreux facteurs peuvent intervenir pour établir la dose nécessaire à une personne pour son traitement : le poids, l’état de sa santé et l’intervention d’autres médicaments. Au cas où votre médecin vous soumet à une dose différente de celle donnée ici, veuillez ne pas changer la posologie sans toutefois demander au préalable son avis. 

Il arrive parfois que le patient ne respecte pas une prise du médicament. Ne cherchez pas dans ce cas à rattraper la prise que vous avez manquée. Continuez la prise de ce médicament selon la prise normale. En toutes circonstances, ne faites pas autre chose que ce qui est prescrit par votre médecin et n’hésitez pas à le consulter chaque fois que vous hésitez. 

Ce médicament doit être conservé à température ambiante. Il ne doit pas être exposé à la lumière ou à l’humidité. Ne le laissez pas à la portée des enfants. Ce médicament ne doit ni être jeté dans les eaux usées ni dans les déchets ménagers. Il est utile de demander à son pharmacien comment se débarrasser des médicaments restants ou périmés. 

Comment agit-il ? 

Le Bupropion (Zyban)  fait partie des antidépresseurs. Les médecins le recommandent, en plus de consultations, comme facilitateur de l’arrêt de la cigarette. Il peut aussi être associé en coordination avec des produits de remplacement de la nicotine. Généralement, il faut d’abord essayer un médicament de substitution de la nicotine avant de passer au Bupropion (Zyban). Le Bupropion (Zyban) a une influence sur la stabilité des substances chimiques sécrétées de façon naturelle par le cerveau. Cela favorise la réduction des manifestations du sevrage et le désir de consommer le tabac.

Les effets secondaires du Bupropion

Comme tous les médicaments, le Bupropion (Zyban)  peut être accompagné d’effets secondaires ou indésirables. L’effet secondaire qu’on rencontre le plus est l’insomnie chez 25 à 35% des patients. Chez plusieurs malades, les effets suivants ont été observés : dépression, frémissements, céphalées, assèchement de la bouche, fébrilité, vertiges, douleurs au thorax, douleur au ventre, emportement, envie de vomir, constipation, accélération du rythme cardiaque, apparition de bouton sur la peau, urticaire et dans des cas rarissimes des crises d’épilepsie.

On note des contre-indications au Bupropion (Zyban). Ces dernières doivent être absolument respectées. À titre d’illustration, le patient ne doit pas prendre ce médicament s’il est hypersensible au produit ou s’il développe un trouble sérieux du comportement alimentaire ou de sevrage d’alcool.

Combien de temps pour agir ? 

Le traitement par Bupropion est à utiliser généralement pendant 7 à 12 semaines. Il peut arriver que le traitement nécessite le prolongement de la durée du traitement. Dans ce cas, seul le médecin peut autoriser le patient à se soumettre à un rallongement de la durée du traitement. 

Les risques et dangers

Le Bupropion (Zyban) est à l’origine de nombreux suicides, mais il n’a pas été clairement établi un lien de causalité entre les deux. Une étude récente n’a démontré aucun risque neuro psychiatrique ou d’événements cardiovasculaires chez les patients soumis au Bupropion.

L’usage du Zyban n’est pas conseillé chez les malades ayant une atteinte hépatique sérieuse. Le médecin qui estime important de soumettre les patients à ce médicament doit l’administrer selon une dose réduite et avec une très grande prudence.

Le Bupropion (Zyban)  est un facteur de risque de crises convulsives en rapport avec la dose. Par conséquent, l’administration de ce médicament ne doit pas excéder la dose de 300 mg/jour et aucune dose unique ne doit aller au-delà de 150 mg.

Où acheter et se procurer du Bupropion ? 

Le Bupropion (Zyban)  peut être acheté en ligne. Plusieurs sites internet mettent en vente ce médicament. Il peut également être acheté en pharmacie. Il est également important de noter que ce médicament peut être acheté sans ordonnance.

Pour arrêter de fumer, le Bupropion (Zyban) est l’un des médicaments dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Il a été utilisé à plusieurs reprises chez les patients présentant une dépendance à la nicotine. La prise de ce médicament doit être entourée de précautions, car il présente de nombreux risques. Il faut toujours recourir à son médecin pour obtenir les informations nécessaires sur la posologie à respecter. Comme tous les médicaments, il présente des effets indésirables. Le Bupropion est un médicament incomparable.