Sulfur pour lutter contre l’alcool

L’homéopathie est une stratégie thérapeutique relevant des médecines douces. Au travers de ses substances et ses doses dépourvues d’effets pathologiques, elle traite les dépendances à l’alcool ainsi que plusieurs maladies et autres types d’addiction telles que l’addiction aux jeux, au sucre, à l’alimentation, etc.

Le sulfur fait partie des médicaments utilisés par homéopathie contre l’alcoolisme. Au moyen de certains mécanismes précis, il parvient à contrer l’addiction. Son utilisation répond à plusieurs conditions et faite suite à un diagnostic ainsi qu’à un protocole d’évaluation. Qu’est-ce le sulfur ? Comment il agit et dans quels cas son utilisation peut être nocive ? Ce sont les questions auxquelles nous répondrons via cet article.

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Pourquoi le sulfur est recommandé contre l’alcool ?

Une personne alcoolique a de fortes chances de souffrir d’une congestion hépatique active. C’est un terme médical qui désigne une anomalie de circulation au niveau du foie. Le foie augmente de volume suite à l’augmentation de sa résistance vis-à-vis de l’irrigation veineuse. Les cellules du foie ne respirent plus et les risques de fibrose et de cirrhose augmentent considérablement.

Une personne alcoolique a de fortes chances de souffrir d’une congestion hépatique active. C’est un terme médical qui désigne une anomalie de circulation au niveau du foie. Le foie augmente de volume suite à l’augmentation de sa résistance vis-à-vis de l’irrigation veineuse. Les cellules du foie ne respirent plus et les risques de fibrose et de cirrhose augmentent considérablement.

Le sulfur joue un rôle de détoxication. Il permet de contrer cette congestion ainsi que les symptômes qui en résultent. À savoir : la paresse, la colère, les insultes, la fatigue chronique, etc.

Sulfur

D’où provient le sulfur ?

Le sulfur provient d’une source minérale qu’est le soufre. C’est un traitement homéopathique qui se caractérise par sa couleur jaunâtre et qui est issu d’un processus de fabrication bien étudié.

Faisant l’objet d’une première étape, la purification (suivie d’autres processus) permet d’obtenir une teinture mère d’où il devient possible d’obtenir les différentes dilutions homéopathiques disponibles aujourd’hui sur le marché.

Le sulfur existe sous diverses forme : à savoir les granules, les doses globules et les solutions buvables. Quant aux doses globules ainsi qu’aux granules, leur fabrication fait appel au saccharose et au lactose.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Quelles sont les indications et la posologie du sulfur ?

Ce remède homéopathique issu du souffre traite différentes pathologies ainsi que de nombreux troubles. Ses indications sont multiples et son utilisation diffère selon la maladie ciblée. Celle-ci étant déclenchée par le stress, les infections ou les vulnérabilités psychologiques.

Il est à même de prendre en charge l’acné, l’alcoolisme bien évidemment, l’asthme, la constipation, la congestion cérébrale, l’herpès, les hémorroïdes, la diarrhée, les escarres, la toux, la sciatique et le prurit.

Par ailleurs, le médicament sulfur est très efficace contre l’insomnie, la diarrhée et enfin le lumbago. L’asthme peut également être soulagé, voire « traité » via l’utilisation du sulfur. La congestion cérébrale, les éruptions et l’engelure ne font pas l’exception.

La posologie de ce traitement homéopathique change, elle diffère selon la pathologie à traiter, les symptômes manifestés et les critères de chaque individu. Toutefois, une constante demeure : il est recommandé de se contenter à une dose pas semaine de sulfur 15 CH, le soir au coucher.

On ne peut jamais annoncer une dose précise pour les cas d’alcoolisme, car il s’agit d’une situation particulière qui doit être prise en charge par un homéopathe. Toutefois, quelques exemples d’autres maladies sont ci-après.

Dans les dermatoses, on utilise souvent une dose de Sulfur 9 CH ou 18 DH avec un ou deux renouvellements par mois. En ce qui a trait aux troubles digestifs, la prise d’une dose de 9 CH ou 18 DH est prévue par semaine et s’il y a présence de diarrhée, 3 granules de sulfur 7 CH ou 14 DH sont plutôt recommandés (au lever durant deux semaines).

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Bon à savoir : CH ou DH indiquent les dilutions. En guise d’exemple, 5 CH ou 10 DH sont destinés aux bouffées de chaleur et troubles gynécologiques. 9 CH ou 18 DH sont pour les troubles ORL, la migraine, les troubles digestifs, etc.

Comment ce traitement homéopathique agit en cas d’alcoolisme ?

Le sulfur, comme précisé précédemment, est une molécule de détoxication qui purifie le corps d’effets hépatotoxiques de l’alcool. Il supprime les comportements agressifs et remet la personne à son état normal.

Quelle durée d’utilisation nécessaire pour un sevrage avec le sulfur ?

Le sulfur a une durée d’utilisation qui est relativement longue. Il nécessite une période minimale de 60 jours avant que les premiers signes d’amélioration n’apparaissent.

Danger

Quels effets secondaires entraîne le sulfur ?

Le sulfur, comme les autres traitements homéopathiques, n’entraîne pas d’effets secondaires, du moins graves. Toutefois, la prudence est de mise. En guise d’exemple, le sulfur peut aggraver un asthme dans certaines situations. Le minimum est d’avoir un guide de l’homéopathie avant tout type d’utilisation même minime.

Quand est-ce qu’on doit se méfier du sulfur ? Dangers et risques

L’utilisation du sulfur, bien qu’efficace, fait preuve de complexité et de délicatesse. Si l’on utilise ce traitement fréquemment et régulièrement, on risque de causer une aggravation des signes ainsi qu’une augmentation de leur intensité. Il doit alors impérativement faire l’objet d’une consultation chez un homéopathe.

Où acheter et se procurer du sulfur ?

Le sulfur est un médicament disponible pour l’achat en ligne. Il est également possible de l’acheter en pharmacie sans ordonnance. Toutefois, nous vous recommandons de procéder à une consultation spécialisée avant pour anticiper les risques et éviter les mauvais choix aux séquelles imprévisibles.

Téléchargez notre guide alcool

Téléchargez notre guide

Your ContentL’achat en ligne doit se faire prudemment. L’activité de toute pharmacie en ligne doit être validée et certifiée. Il faut éviter de se procurer du sulfur sur les sites e-commerces, ils ne sont pas en mesure de différencier les bons produits de ceux qui ne répondent pas aux normes requises. Goes Here

Notre avis sur le sulfur contre l’alcool ?

Le sulfur est certainement un médicament merveilleux et puissant pour contrer les méfaits de l’alcool ainsi que la dépendance. Son mécanisme d’action a fait preuve d’efficacité et d’innocuité. Cependant, nous ne recommandons pas de procéder à une automédication à base de sulfur. En effet, sa longue durée d’action expose à des risques liés à son accumulation que seul un homéopathe peut gérer.

Le sulfur est certainement un médicament merveilleux et puissant pour contrer les méfaits de l’alcool ainsi que la dépendance. Son mécanisme d’action a fait preuve d’efficacité et d’innocuité. Cependant, nous ne recommandons pas de procéder à une automédication à base de sulfur. En effet, sa longue durée d’action expose à des risques liés à son accumulation que seul un homéopathe peut gérer.

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test