POURQUOI FUMER EST UNE MARQUER SOCIAL ?

Pourquoi fumer est un marqueur social ?

Ce n’est pas rare qu’on associe la cigarette comme lien social aussi bien en France et que dans de nombreux pays en Europe et dans le monde. Par ailleurs, ce phénomène s’accentue considérablement avec le temps. Même si le nombre de fumeurs diminue depuis 2010, le pourcentage de la dépendance comportementale au tabac reste encore très élevé chez les personnes à faibles revenus, sans emploi et non diplômés.

La cigarette est propice dans les milieux défavorisés

Si on met en parallèle le niveau de revenus, on constate que l’écart entre le pourcentage de fumeurs chez les personnes à faibles revenus et chez les personnes aisées est assez grand. En effet, la part de fumeurs chez les personnes aisées 

s’élève à un peu plus de 18 %. Il est par contre de plus de 30 % chez les personnes à faibles revenus. De plus, on constate qu’environ 40 % des chômeurs sont des fumeurs. Presque 2 fois plus que les personnes à revenus élevés.

Cette inégalité se fait aussi ressentir au niveau des diplômes. En France, le taux de fumeurs chez les non diplômés s’élève à 32 % contre 17, 7 % chez les diplômés (chiffres de 2019). Ainsi, on peut conclure que plus on est pauvre et non diplômé, plus on fume : c’est pourquoi on peut voir la cigarette comme lien social. Comment expliquer cela ?

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre RDV

Cigarette comme lien social : pourquoi cette inégalité de classes au niveau des fumeurs ?

Si fumer est aujourd’hui un marqueur social, c’est pour de nombreuses raisons. Ces raisons sont évoquées par les experts et les personnes à faibles revenus. De façon globale, on peut dire que les personnes moins favorisées sont plus nombreuses à fumer parce qu’elles ont des problèmes à régler. Pour cela, elles ont recours au tabac.

Le tabac pour gérer le stress

Le stress est un phénomène assez présent chez les classes défavorisées. En effet, qui dit faibles revenus, dit aussi difficultés à joindre les 2 bouts. Entre payer les factures à la fin du mois, boucler les crédits, il y a de quoi être stressé. Et pendant ces temps de stress, l’idée d’allumer une cigarette vient à l’esprit. Cependant, à cause de la nicotine présente dans le tabac, on devient facilement dépendant.

La gestion des émotions

Les grandes émotions sont aussi présentes chez les basses classes. Les horaires décalés, un travail acharné, les problèmes familiaux… De même que pour les fumeurs stressés, la cigarette sert d’allié aux personnes dans ces conditions.

L’analyse des risques

Les individus diplômés sont mieux placés pour analyser les risques de tabagisme et les éviter. De ce fait, ils évitent au maximum le tabac contrairement aux non diplômés.


Téléchargez notre guide gratuit / Tabac

Téléchargez notre guide

La cigarette comme lien social : ce qu’il faut retenir

L’écart entre le taux de fumeurs dans les milieux favorisés et défavorisés se fait de plus en plus ressentir en France et dans le monde en général. Les personnes à faibles revenus et non diplômés sont plus susceptibles de fumer. C’est pour cela qu’on considère la cigarette comme lien social. Cependant, on peut expliquer cela par les difficultés au quotidien telles que le stress, la gestion des émotions, etc. 

Etes vous réellement dépendant ?

Pour savoir si vous êtes vraiment dépandant nous vous proposons un quiz de quelques minutes.

Faire le test