LES YEUX D’UNE PERSONNE DROGUÉE : QUELS SONT LES SIGNES

Publié le 8 avril, 2024 par Sarah Nacass.

Il n’est jamais facile d’identifier un proche sous l’emprise de substance illicite car les différents changements qui peuvent s’opérer en lui ne sont pas forcément tangibles. Certains signes sont toutefois révélateurs. Les méthodes pour déceler une consommation de telles substances sont diverses, comme une prise de sang ou encore par une simple observation des yeux de la personne. La méthode de l’observation visuelle est une approche répandue et facile. Elle est idéale si on ne dispose d’aucun matériel médical. Nous allons essayer d’en apprendre plus sur cette pratique et expliquer comment les pupilles du consommateur réagissent aux différentes substances.


Peut-on savoir si une personne se drogue en observant ses yeux ?

La consommation de drogue peut avoir des effets visibles sur les yeux. Cela se distingue par la taille des pupilles qui vont apparaitre comme des têtes d’aiguilles ou encore d’énorme trou noir avec une faible visibilité de l’iris. Il est à noter que ces signes ne sont pas forcément fiables et spécifiques, car de nombreux autres facteurs peuvent agir sur les yeux, comme la lumière, la fatigue, une prise de médicaments. Il est important de prendre en compte d’autres éléments significatifs comme le comportement et l’état de santé général.

Hormis les neurotransmetteurs de votre cerveau, les drogues agissent sur les yeux en changeant la taille des pupilles, provoquant une dilatation pour accueillir plus de lumière ou au contraire une rétractation. Chaque drogue produit un effet différent.

Femme au Téléphone

RDV en visio gratuit de 15 minutes avec un conseiller

Faites un 1er pas pour vous libérer de l’addiction et prenez gratuitement rendez-vous pour 15 minutes par téléphone

Prendre Rdv


Les drogues et leurs effets sur les yeux

Chaque drogue présente donc un effet différent sur les pupilles de son consommateur, pouvant ainsi livrer des indications sur le type de substance consommée. Certaines drogues, comme le Cannabis, la Marijuana, la Cocaïne et les Amphétamines, occasionnent des rougeurs au niveau des yeux de son consommateur ainsi qu’un agrandissement des pupilles. On nomme ce phénomène la mydriase. En ce qui concerne les opiacés comme l’Héroïne, ils ont la caractéristique de rétrécir les pupilles, ce phénomène est connu sous le nom de Myosis.


Les pupilles et ce qu’elles traduisent

Les agents de police ou les médecins peuvent procéder à une observation des yeux pour envisager l’usage de drogue chez une personne, mais cette pratique reste très incertaine. Il est en effet impossible d’associer de manière formelle une réaction pupillaire à une consommation de stupéfiants.

Il serait d’ailleurs dangereux de procéder à un tel test d’observation chez une personne souffrant d’épilepsie photosensible.

Ce test des yeux est davantage à considérer comme un pré-test avant de faire la prise de sang qui conduira à un résultat fiable. Il est à noter que les effets de certaines drogues sur les yeux se maintiennent jusqu’à deux à trois jours après la consommation, alors que le comportement de la personne n’est plus assujetti à ladite substance.

Il est également utile de savoir qu’avoir des pupilles qui réagissent de manière normale ne signifie en aucun cas que le test sanguin effectué sera négatif. De même, un contrôle avec un pupillographe ne garantit en aucune manière que l’individu ait pu consommer une substance illégale. Il sera encore moins possible de déterminer une substance quelle qu’elle soit. Les yeux peuvent vous donner des indications concernant une éventuelle consommation de drogue, mais il est toutefois indispensable de procéder à des examens complémentaires pour avoir des résultats précis.


Quelles sont les autres phénomènes observables chez un consommateur de drogue ?

Les yeux permettent de supposer une éventuelle consommation de substances illicites. Mais il est possible d’obtenir d’autres indices. Les drogues dans le plus grand des ensembles occasionnent des troubles corporels en fonction de leur nature ainsi que de leur voie de consommation.

Un produit comme la Cocaïne, consommée par voie nasale majoritairement, provoque des érythèmes ainsi que des érosions des conques nasaux, du nasopharynx et quelquefois une perforation du septum nasal ou encore du palais. Le consommateur se retrouve de manière certaine avec des écoulements de sang impromptus provenant de son nez ainsi que des nécroses de la lèvre supérieure.

Une drogue comme l’Héroïne qui se consomme de manière intraveineuse, par prise orale ou encore fumée, conduit à des traces cutanées. On observe des traces de croûtes le long des veines, ainsi que des ecchymoses après injections. La consommation de cette drogue occasionne des nausées et des vomissements sans parler d’une transpiration abondante.

De nombreuses drogues existent et sont consommées tous les jours par un grand nombre de personnes qui ne voient que l’instant présent et la sensation momentanée et fugace qu’ils éprouvent, sans toutefois réaliser l’impact sur leur santé ou les répercussions sociales, professionnelles, ou même pénales.

L’observation des pupilles n’est pas un moyen fiable, elle permet simplement d’émettre une hypothèse.

Si le doute sur la santé de votre proche vous inquiète, des tests plus poussés s’imposent.

Arrêtez la drogue en 12 semaines

Découvrez la méthode qui a aidé 2500 personnes à se

libérer de leur addictions.


Les questions les plus fréquentes

Quel examen permet de voir si nos pupilles sont anormales ?

Un spécialiste sera en mesure de vous dire si vos pupilles sont anormales suite à une consommation de drogue ou pas et trouver des solutions avec vous pour résoudre le problème.

Quel type de drogue dilate les pupilles ?

Parmi les drogues qui ont un effet néfaste sur les yeux, nous pouvons retrouver le cannabis, le lsd et l’ecstasy .

Est-ce un symptôme passager ?

En règle générale, les pupilles dilatées au même stade que les yeux rouges ou autres symptômes apparaissent après avoir consommé de la drogue et s’en vont quelque heures plus tard. Cependant dans certains cas cela peut rester soit plus longtemps ou soit vous causer des problèmes au niveau des yeux. N’hésitez donc pas à consulter un spécialiste des yeux qui dressera un bilan ophtalmologique.

Vous voulez sortir de votre addiction ?

Je suis décidé(e) et je souhaite réserver ma première séance en visio ou sur place (payant)