Amphétamine et drogue, qu’est-ce que c’est ?

Publié le 6 mars, 2024 par Sarah Nacass.

L’amphétamine est un médicament prescrit contre les troubles du déficit de l’attention. Mais son usage détourné peut servir de drogue comptée parmi les plus addictives au monde. Ses consommateurs sont de plus en plus nombreux alors que la substance est extrêmement dangereuse pour la santé physique et mentale.

 Qu’est-ce que les amphétamines ?

L’amphétamine est un stimulant du système nerveux central. Son utilisation entraîne une augmentation de certains types d’activité cérébrale, entraînant une sensation d’énergie, de concentration, de confiance et peut provoquer une euphorie gratifiante. Selon les recherches en toxicomanie , l’amphétamine a été synthétisée pour la première fois en Allemagne à la fin des années 1800. Au fil du temps, l’amphétamine a commencé à être utilisée pour traiter une divers  symptômes, de la gueule de bois à l’alcool à la perte de poids. Elle a également été utilisée pour traiter deux maladies pour lesquelles elle est encore prescrite aujourd’hui : l’hyperactivité chez les jeunes (y compris le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité) et la narcolepsie, une anomalie caractérisée par une somnolence et d’endormissements soudaines. Cependant, ses propriétés stimulantes n’ont été vraiment découvertes que vers les années 1930, lorsqu’elle a commencé à être utilisée pour traiter la bronchoconstriction.

La Convention sur les substances psychotropes de 1971, catégorise l’amphétamine  comme psychotrope à la suite des constatations d’effet addictif et dopant. Ces effets sont obtenus par un usage détourné de l’amphétamine. Sous le nom de speed, l’amphétamine fabriquée  illégalement est utilisée pour stimuler la créativité et la productivité intellectuelle. Elle est également  consommée pour surpasser ses compétences sportifs. La drogue permet au corps de résister à l’éreintement. En dehors des amphétamines médicales élaborées par des sociétés pharmaceutiques certifiées et soumises à un strict contrôle médical, les autres proviennent des laboratoires clandestins disponibles en plusieurs formes ( poudre blanche, comprimé, gélule et cristaux). La poudre d’amphétamine peut varier de couleur selon sa purété du blanc au brun, parfois elle peut avoir des traces de gris ou de rose. Elle a une forte odeur et un goût amer. Les amphétamines produites illégalement peuvent être un mélange de drogues, de liants, de caféine et de sucre. De nouvelles substances psychoactives  peuvent également être ajoutées. Les amphétamines peuvent être sniffées, injectées, ingérées et fumées. 

Qui consomme des amphétamines ?

En France, les amphétamines étaient vendues en vente libre jusqu’en 1955. C’est en 1967 qu’elles ont été classées comme stupéfiants. Excepté les consommations à des fins médicales, les amphétamines ou speed sont utilisées pour leurs effets stimulants et psychotropes. 

Les jeunes constituent l’une des catégories les plus importantes de consommateurs d’amphétamines et d’usagers récréatifs. Selon les chiffres de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT), la consommation d’amphétamine concerne en moyenne 3 % des jeunes de 18-44 ans. La tendance est semblable chez les lycéens de 17 ans ( 2,6 % en 2015 et 2 % en 2018). 

En Europe, l’amphétamine est la deuxième drogue consommée après le cannabis. La consommation est estimée à 5,2 % par 12 millions d’Européens qui au cours de leur vie ont expérimenté au moins une fois l’amphétamine. La Suède, la Finlande et la Lettonie sont en tête des pays touchés par l’addiction aux amphétamines. Ils représentent respectivement 32%, 20% et 15% des toxicomanes en cure de désintoxication aux amphés pour une moyenne européen de 5 %. 

Certains athlètes sportifs véreux ont été intéressés par les dopants des amphétamines. Le dosage joue un rôle important en termes de capacité de performance. De fortes doses sembleraient augmenter l’agressivité, tandis que de plus petites doses augmenteraient la vigilance. Les principaux effets de l’amphétamine sur la capacité de performance sont liés à l’amélioration du temps de réaction en cas de fatigue, à l’augmentation de la force et de l’endurance, à l’augmentation de l’acide lactique pendant la performance maximale et à la réduction de la graisse corporelle. Les cas de dopage à l’amphétamine dans le sport sont multiples, le plus célèbre est le décès de Tom Simpson lors du Tour de France de 1967. Le cycliste anglais s’est écroulé pendant la montée du mont Ventoux. On retrouvera à l’intérieur de sa tunique des doses de Tonédron, un forme d’amphétamine. La prise du stimulant mêlée à la chaleur et à la déshydratation ont entraîné l’effondrement fatal de l’athlète de 29 ans. L’amphétamine peut également être utilisée pour ce qu’on appelle le dopage cérébral : en d’autres termes, pour améliorer les capacités cognitives. La consommation d’amphétamines vise à maintenir l’utilisateur alerte et à améliorer les résultats d’apprentissage ou l’adaptation au travail, par exemple. Cependant, aucun bénéfice de l’amphétamine n’a été démontré pour les jeunes en bonne santé. Au contraire, des pensées délirantes et un sentiment de panique peuvent affaiblir les performances

 La liste des amphétamines

Amphétamines médicales

Les amphétamines sur ordonnance les plus populaires comprennent :

  • Adderall/Adderall XR (une combinaison d’amphétamine et de dextroamphétamine, qui sont toutes deux des sels d’amphétamine )
  • Desoxyn (méthamphétamine, qui est un dérivé de l’amphétamine) 
  • Dexédrine ( dextroamphétamine )
  • Dynavel (amphétamine) 
  • Evekeo (amphétamine) 
  • ProCentra (dextramphétamine) 
  • Vyvanse (lisdexamfétamine, qui est un dérivé de l’amphétamine) 
  • Zenzedi (dextramphétamine) 

D’autres médicaments sur ordonnance contiennent du  méthylphénidate (qui est vendu sous les noms de marque Concerta , Daytrana, Metadate, Methylin et Ritalin ) et du dexméthylphénidate (qui est vendu sous le nom de marque Focalin). Bien que ces molécules ne soient pas techniquement des amphétamines, elles ont des effets similaires. 

Amphétamines illégales

Il existe différents types d’amphétamines de rue. Les plus courants et certains de leurs termes d’argot sont :

  • Amphétamine : goey, speed, uppers, whiz
  • Dextroamphétamine (médicament contre le TDAH utilisé illégalement) : dexies, kiddie-speed, pep pills, uppers ; beauté noire (lorsqu’il est combiné avec de l’amphétamine)
  • Méthamphétamine (forme cristalline solide) : base, cristal, d-meth, fast, glass, ice, meth, speed, whiz, pure, wax
  • Méthamphétamine (forme liquide) : sang de léopard, rouge liquide, sang de bœuf, speed rouge
  • la MDMA (3,4-méthylènedioxyméthamphétamine) est un dérivé de l’amphétamine : (Ecstasy)
  • Méthamphétamine (forme poudre/cristal) : Tina drogue

Speed drogue

Le speed ​​est le nom de rue du sulfate d’amphétamine, une substance qui libère en un temps record dans le système nerveux des neurotransmetteurs tels que la dopamine, la noradrénaline. On reconnait le speed généralement  sous forme de poudre blanc cassé ou rosâtre et peut parfois ressembler à des cristaux. Il est également disponible sous forme de pâte qui est généralement de couleur blanche/grise ou brune, et peut être humide et granuleuse. Le mode d’emploi du speed diffère selon les consommateur :

  • Certaines personnes l’écrasent et le reniflent
  • D’autres en tamponnent sur leurs gencives
  • Il peut être enroulé dans un papier à cigarette et avalé comme une capsule, c’est ce qu’on appelle le « parachute »
  • Il peut également être injecté (ce qui est particulièrement dangereux car le speed est généralement très impure)
  • Des consommateurs le mélangent à leurs boissons

Les différentes méthodes d’administration du speed peuvent plus ou moins accélérer les effets de la drogue. En général, quelques petites minutes suffisent pour ressentir ces effets. Également, la méthode peut augmenter la durée d’effet du speed. En moyenne le speed peut durer pendant 3 heures dans le corps. Lorsqu’il est injecté directement dans le sang avec une seringue, la durée d’effet peut aller jusqu’à 6 heures. 

La plupart des effets recherchés sont l’excitation et l’agilité. Certaines personnes en prennent parce que cela leur donne l’énergie nécessaire pour faire des choses pendant des heures sans se fatiguer. Le speed empêche également d’avoir faim, et les amphétamines comme la vitesse étaient autrefois l’ingrédient principal des pilules amaigrissantes. Les plus grands consommateurs de speed sont devenus psychotiques et délirants lorsqu’ils ont développé une forte addiction au speed. Ils peuvent voir ou entendre des choses qui n’existent pas.

Tina drogue

Dans le jargon argotique, la Tina désigne la méthamphétamine sous la forme de cristal ou poudre. C’est une drogue de synthèse assez proche des molécules psychostimulantes de l’amphétamine. La Tina drogue ou le cristal meth est considérée comme une drogue dure et est souvent utilisée pour atteindre un high extrême que les autres drogues ne peuvent pas procurer. Des milliers de personnes souffrent de dépendance à la méthamphétamine et au crystal meth, et cela tue de nombreuses personnes chaque année. Les surdoses de méthamphétamine sont assez courantes et la dépendance peut être à la fois physique, psychologique et émotionnelle.

Il existe de nombreux symptômes liés à la consommation de crystal meth. Les personnes dépendantes de Tina présentent souvent les symptômes suivants.

  • Les crises cardiaques
  •  Vomissement
  •  Nausée
  •  Perte extrême de graisse corporelle et de poids
  •  Meth bouche (carie dentaire)
  •  Insomnie ou autre trouble du sommeil
  •  Délires
  •  Crises d’angoisse
  •  Psychose

Tous ces symptômes sont très fréquents chez les personnes qui abusent de Tina. Le crystal meth entre en vigueur dans le corps et a plusieurs phases différentes. Il est important de les connaître et de pouvoir les identifier avec d’autres personnes.

La première phase est la phase de pointe. C’est à ce moment que le sang entre en contact avec la méthamphétamine et l’absorbe. Cela fait grimper très haut le rythme cardiaque de l’utilisateur et fait monter sa tension artérielle. Cette phase dure environ 30 minutes.

Vient ensuite la phase d’euphorie. C’est à ce moment que la concentration, l’euphorie, l’augmentation de la libido et la clarté entrent en jeu. La phase d’euphorie peut durer jusqu’à 16 heures. La phase de frénésie est la suivante. Pendant la phase de frénésie, l’utilisateur aura envie d’une autre dose de Tina pour continuer à ressentir le même high. La phase de frénésie peut durer jusqu’à deux semaines. Chaque fois que l’utilisateur utilise les drogues, il revivra la phase d’euphorie et la phase de frénésie. Ils répéteront ce cycle jusqu’à ce que le corps devienne insensible à cette sensation.

Après la phase de frénésie vient la phase de peaufinage. C’est à ce moment que la drogue de Tina ne donne plus la même sensation à l’utilisateur parce que le corps y est insensible. L’utilisateur ne sera pas en mesure de trouver un soulagement en prenant les stupéfiants. Ils se retrouvent souvent avec des sensations de faim, d’envie, de vide, finissant de sentir que leur identité leur échappe. Des troubles dissociatifs apparaissent souvent.

Ice Drogue

L’Ice drogue est une substance psychoactive qui stimule le cerveau et le système nerveux. C’est un type d’amphétamine d’apparence cristalline. Il est également connu sous le nom de glace. Comparativement à d’autres formes d’ amphétamines  (telles que le speed), l’Ice est la forme de méthamphétamine la plus forte.

L’Ice est fabriquée à partir d’une gamme de produits de base, y compris des médicaments pharmaceutiques courants et des produits chimiques ménagers. En raison de son statut illégal, la drogue est fabriquée de manière incontrôlée et peut contenir des ingrédients inconnus ou nocifs. L’Ice se présente généralement sous forme de petits cristaux. D’autres formes sont une poudre blanche ou brune qui a une forte odeur et un goût amer.

L’Ice est généralement fumée ou injectée  et les effets peuvent être ressentis presque immédiatement. Selon la façon dont il est utilisé, les effets commencent généralement :

  • fumé (immédiat)
  • injecté (15 à 30 secondes)
  • sniffé (3 à 5 minutes)
  • avalé (15 à 20 minutes)

Bien que les effets de l’Ice durent généralement jusqu’à 12 heures, des problèmes de sommeil peuvent survenir pendant quelques jours après l’utilisation. L’Ice crée une forte dépendance et peut provoquer une «psychose de la glace» chez certaines personnes, ce qui peut entraîner un comportement imprévisible et violent.

Lumirelax

Lumirelax est un médicament prescrit comme relaxant musculaire. Également connu sous le nom générique de méthocarbamol, ce type de médicament soulage la douleur des patients, généralement après une blessure. Lumirelax agit également pour soulager les spasmes musculaires, ce qui peut accélérer le processus de récupération après une blessure musculaire.

Mais son usage détourné peut servir de drogue. En effet, le méthocarbamol peut servir d’anti-dépresseur du système nerveux central, ce qui peut entraîner une somnolence extrême et un temps de réaction ralenti. D’autres effets secondaires courants du méthocarbamol comprennent des étourdissements, des douleurs à l’estomac, des nausées, des maux de tête, une pression artérielle basse ou une vision floue. Ces effets peuvent être exagérés si le médicament est pris en excès, ce qui peut entraîner un abus de substances. Les symptômes d’un surdosage de méthocarbamol peuvent inclure des convulsions ou une perte de conscience.

Méthamphétamine

La méthamphétamine est une substance chimique puissante et hautement addictive. C’est aussi l’une des drogues de synthèse la plus consommée dans le monde. Elle affecte directement le système nerveux central de l’organisme. La méthamphétamine est fabriquée illégalement dans des laboratoires clandestins. A partir de sa forme pure en cristal, elle peut être déclinée en poudre et en comprimé et être fumée en la chauffant dans une pipe à récipient. La méthamphétamine provoque une réaction euphorique immédiate. Les consommateurs ressentent d’abord une vague de bons sentiments, mais ensuite ils se sentent énervés, trop excités, en colère ou effrayés. La consommation de méthamphétamine peut rapidement mener à la dépendance. Cela provoque des problèmes de santé physiques et mentaux, notamment:

  • Augmentation de la  température corporelle (conduisant souvent à l’évanouissement )
  • Démangeaisons sévères
  • Acnés et plaies
  • Dommage au foie
  • Dents cassées et bouche sèche
  • Troubles psychiques (Paranoïa, hallucination,etc.)

Renifler de la méthamphétamine peut endommager les cavités des sinus et les voies nasales, ce qui peut entraîner des saignements de nez chroniques. Les effets que Méthamphétamine a sur le cœur peuvent submerger le corps et également entraîner des convulsions, une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral et une surdose potentiellement mortelle. Lorsque la méthamphétamine est mélangée à d’autres drogues telles que la cocaïne ou l’alcool , la probabilité d’un effet indésirable et d’un éventuel surdosage est considérablement augmentée. L’utilisation à long terme de la méthamphétamine peut également causer des dommages importants au cerveau et aux cellules qui fabriquent la dopamine, ainsi qu’aux cellules nerveuses contenant de la sérotonine.

Quels sont les effets des amphétamines

L’usage des amphétamines comporte un grand risque. Les amphétamines sont fabriquées dans des laboratoires non officiels à part celles fabriquées pour des besoins médicaux. Alors les fabricants peuvent produire les drogues d’amphétamines en y ajoutant des ingrédients extrêmement nocifs voire mortels pour la santé. Les amphétamines peuvent produire de nombreux effets allant des sensations bénignes aux problèmes de santé grave sur le physique et sur la psychologie. 

Les effets sur le physique

Les effets secondaires physiques incluent :

  • pression artérielle basse ou élevée
  • Le phénomène de Raynaud , où il y a une réduction du flux sanguin vers les extrémités
  • dysfonction érectile , et surtout érections fréquentes ou persistantes
  • fréquence cardiaque rapide
  • douleur abdominale
  • perte d’appétit, nausées et perte de poids
  • acné, éruption cutanée, urticaire
  • vision floue
  • bouche sèche
  • grincement de dents
  • saignement de nez
  • transpiration abondante
  • congestion nasale
  • probabilité accrue de convulsions pour les personnes sensibles
  • tics
  • respirations plus rapides et plus profondes, en particulier chez les personnes souffrant d’autres affections pulmonaires
  • difficulté à uriner

Les effets sur la psychologie

La prise d’amphétamine peut également entraîner des effets psychologiques:

  • augmentation de la vigilance et de la concentration
  • appréhension, anxiété , irritabilité et agitation
  • sautes d’humeur
  • insomnie
  • changements dans la libido
  • grandiosité, ou un sens exagéré de sa propre importance
  • comportements obsessionnels

NB : Il se peut que dans de rares cas d’utilisation d’amphétamine médicale, qu’une psychose survienne. En général, les personnes sous prescription d’amphétamine un sont peu susceptibles de subir des effets indésirables graves. Néanmoins, certaines hypothèses soulèvent des craintes sur l’utilisation à long terme d’amphétamines pour le TDAH pourrait affecter le développement du cerveau, empêcher la croissance physique et augmenter le risque de toxicomanie plus tard dans la vie. 

Combien de temps dure la sensation à l’amphétamine ?

L’amphétamine reste dans l’organisme de 2 à 90 jours, en fonction de divers facteurs tels que le dosage de la drogue (la quantité prise) et le taux métabolique du de l’utilisateur (la vitesse à laquelle le corps la traite). Les effets de l’amphétamine se manifestent assez rapidement, souvent en moins d’une heure, et sont similaires à ceux de la cocaïne mais avec une durée plus longue.

 L’effet de l’amphétamine est en moyenne de 10 heures, ce qui signifie qu’il faut autant de temps pour que la moitié de la dose ingérée soit métabolisée et éliminée de la circulation sanguine. Lorsqu’elle est prise par voie orale, l’amphétamine est absorbée dans la circulation sanguine par l’estomac et l’intestin, c’est pourquoi on trouve des traces d’amphétamines dans le sang et l’urine. Si elle est prise par voie intraveineuse, l’effet peut durer plus longtemps par conséquent le temps pour qu’elle soit éliminée dans le sang peut être plus long qu’une administration par voie orale.

Comment faire un sevrage ?

On rappelle que l’amphétamine est l’une des drogues les plus addictives au monde. Mais la dépendance à l’amphétamine n’est pas un problème irrésoluble. Les consommateurs réguliers de cette substance ne sont pas condamnés à la toxicomanie s’ils souhaitent s’en affranchir. Pour arrêter un comportement addictif, peu importe la substance à laquelle on est ‘’esclave’’, il faut impérativement de la volonté. Depuis 10 ans l’Institut ADIOS propose à toute personne en situation d’addiction un sevrage efficace à travers sa méthode holistique dénommée la méthode ADIOS. C’est une méthode à base de 12 techniques thérapeutiques puissantes. Les praticiens de l’Institut Adios appréhendent l’addiction comme la manifestation d’un comportement et non comme une maladie. Dès le début du sevrage, les personnes prises en charge sont rassurées que la dépendance ne relève pas de leur identité mais d’un comportement qu’ils peuvent changer. Cette perception de l’addiction développe chez la personne en situation de dépendance un grand sentiment de confiance en soi. 

De nos jours, l’Institut ADIOS est le seul établissement à utiliser en France et en Europe, toutes les techniques des dernières découvertes en neurosciences, reconnues comme les plus puissantes et les plus efficientes. Ces techniques combinées entre elles donnent de meilleurs résultats et offrent de multiples possibilités d’accompagnement en un nombre limité de séances. Avec une approche sans médicaments, le traitement avec la méthode ADIOS s’intéresse autant sur l’origine de la dépendance que sur la dépendance elle-même. Aussi grâce à la technique de thérapies douces de la méthode, les personnes ressentent moins les symptômes de sevrage à rapport aux sevrages classiques. Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous si vous souhaitez vous débarrasser de votre consommation d’amphétamine. Un praticien vous conduira à la porte de la sobriété.

FAQ

 Peut-on faire une overdose d’amphétamine ?

Oui. Le surdosage ou la toxicité des amphétamines résulte généralement des propriétés stimulantes de la drogue et peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux, une insuffisance cardiaque, des convulsions et la mort. Le risque de surdosage augmente généralement avec une dose plus importante. Comme la force et la teneur des amphétamines de rue sont inconnues, il peut être difficile d’évaluer la dose, ce qui augmente le risque de surdose.

Combien de temps faut-il aux amphétamines pour disparaître dans le corps ?

La pureté, la quantité de dose et la fréquence de consommation peuvent affecter la durée du séjour des amphétamines dans le corps. Cela peut également affecter l’individu en fonction de sa tolérance, de son âge et de son sexe, de son état de santé en général, de son métabolisme. Les amphétamines peuvent être détectées dans le sang entre 4 et 8 heures après la consommation, dans l’urine jusqu’à 3 à 4 jours et dans la salive 24 heures.

À quoi ressemble la méthamphétamine ?

La méthamphétamine a quatre formes courantes : comprimé, cristal, et poudre La couleur de la méthamphétamine varie de presque transparente sous sa forme cristalline à blanche, rose, jaune, orange, bleue, verte ou brune.