Arrêt alcool et diarrhée : les causes, symptômes et traitement

Arrêt alcool et diarrhée : les causes, symptômes et traitement
Introduction

L’arrêt d’alcool chez les consommateurs réguliers est un processus ardu en raison des effets négatifs que cela peut entraîner. Dans les symptômes de sevrage, plusieurs manifestations désobligeantes se produisent, et la diarrhée fait également partie de la liste. Les ressources disponibles traitent bien des ressources existantes pour pallier les effets de l’arrêt d’alcool chez les personnes souffrant des symptômes de sevrage. Toutefois, il en existe peu qui touchent la problématique de la diarrhée.
C’est sur cela que se penche cet article, qui met en lumière l’origine de la condition et les solutions pour en venir à bout des symptômes d’arrêt d’alcool : les signe visible. 

Définition

arret alcool diarrhéeLa surconsommation d’alcool est une problématique sévère qui touche l’ensemble du globe à des niveaux différents. L’effet nocif de la dépendance à l’alcool est bien connu de tous. Pour ceux qui en prennent conscience et décident d’arrêter leur consommation excessive d’alcool, un ensemble de symptômes liés au sevrage peuvent causer une sérieuse difficulté à se rendre au bout du processus et même entraîner le découragement chez certains.
La diarrhée due à l’arrêt d’alcool se manifeste dans un spectre de symptômes liés au syndrome de sevrage alcoolique. Cet effet se produit dans 8 à 40 % des cas d’arrêt de consommation d’alcool, et peut avoir des conséquences allant jusqu’à la mort.
La diarrhée qui en résulte n’est que l’un des symptômes et est souvent accompagnée par d’autres manifestations physiques et même psychologiques tout aussi gênantes.

Les causes

arret alcool diarrhéeLa surconsommation d’alcool cause une dépendance physiologique chez les personnes alcooliques. L’alcool est un neurodépresseur dont les molécules agissent sur le système nerveux central et produisent une réponse systémique à la présence de cette substance dans l’organisme. Le système digestif n’est donc pas épargné par cela.
L’éthanol se lie aux récepteurs NMDA et GABA dans le cerveau, qui sont responsables des effets d’intoxication observés chez la personne alcoolique.
L’arrêt abrupt de la consommation d’alcool lève le voile sur l’expression de ces neurotransmetteurs et c’est ce qui engendre les effets de sevrage observés en raison de l’excitation du système nerveux autonome. À cela, s’ajoute également l’augmentation des niveaux de dopamine, qui contribuent aux effets de sevrage.

L’explication de ce mécanisme complexe explique l’incidence de la diarrhée suite à l’arrêt de l’alcool à deux niveaux. Dans un premier temps, les alcooliques mettent en péril la santé de leur pancréas, ce qui est à l’origine de diarrhée au sein de cette population. Beaucoup souffrent d’ailleurs de pancréatite.
Par ailleurs, l’excitation du système nerveux autonome dans le processus de sevrage alcoolique se manifeste par une surstimulation du système digestif, ce qui se manifeste par la présence de diarrhée chez l’individu.

Les symptômes

arret alcool diarrhée

C’est un large spectre de signes cliniques et symptômes qui peuvent être associés à cette affection. Tout d’abord, la diarrhée en elle-même entraîne faiblesse, fatigue et déshydratation. Elle peut même aller jusqu’à affecter la qualité de sommeil, la qualité de vie et causer l’anxiété ou la dépression en raison de l’isolement de la personne qui en souffre.
D’autre part, étant donné que cela se manifeste dans un contexte de sevrage, d’autres symptômes liés à cette condition spécifique peuvent aussi y être associés.

Les traitements possibles

arret alcool baisse ferritineLe traitement de cette condition se situe à deux niveaux. Tout d’abord, le soulagement des symptômes est essentiel afin de réduire les effets de fatigue et de déshydratation chez le patient.
Il existe également des soins et traitements à appliquer afin de soulager la diarrhée en elle-même.

Le traitement pharmacologique

Dans un premier temps, en ce qui concerne le traitement de la diarrhée, il existe des médicaments permettant d’en venir à bout. C’est le cas de l’imodium, qui est largement utilisé dans ce sens. L’imodium, dont l’ingrédient actif est le lopéramide, agit en ralentissant la digestion et les mouvements intestinaux par la liaison aux récepteurs opioïdes au niveau gastro-intestinal.
Ce médicament est disponible en vente libre dans les surfaces dans certains pays, mais doit être utilisé avec prudence, car l’abus peut avoir des conséquences tout autant néfastes.

L’alimentation

L’ajustement de l’alimentation fait aussi partie des éléments de traitement à appliquer et qui produisent un résultat démontré.
Le régime BRAT qui se tient pour Banana — Rice — Apple — Toast (respectivement banane, riz, pomme, pain) est généralement systématiquement appliqué pour les patients souffrant de diarrhée. Cette diète pauvre en fibres permet au système digestif d’obtenir un peu de répit et cela réduit considérablement les épisodes de diarrhée.
S’il est conseillé de maintenir une alimentation pauvre en fibres, il est donc conseillé d’éviter certains aliments qui ne répondent pas à cette exigence. Parmi ceux-là, on compte : les aliments à grains entiers comme les pains et céréales, les produits laitiers tels que le lait et la glace (exception faite du yaourt), les produits riches en gras tels que le bœuf et le fromage, et finalement les aliments très épicés ou assaisonnés tel le curry.

La réhydratation

Si l’hydratation peut être incluse au niveau de l’alimentation, il vaut la peine de la mettre dans une catégorie séparée afin de mettre l’emphase dessus. Dans la première semaine particulièrement de l’arrêt de consommation d’alcool, il est important de boire plusieurs litres d’eau par jour afin de contrer la déshydratation subséquente. L’hydratation doit être maintenue non seulement pour des raisons physiologiques évidentes, mais aussi pour diminuer la fatigue. Il est donc conseillé de boire amplement d’eau et de thé, mais d’éviter toute boisson contenant de la caféine, puisque cela peut augmenter la diarrhée.

Conclusion

La nocuité de la diarrhée suite à l’arrêt d’alcool n’est pas souvent mise en évidence dans les traités sur le sevrage alcoolique. C’est toutefois une problématique sérieuse à considérer afin de mettre en évidence les solutions qui se présentent pour les individus qui en souffrent. Cette condition peut affecter autant physiquement que psychologiquement. Une bonne prise en charge permet toutefois la gestion des symptômes et l’équilibrage des individus souhaitant arrêter leur consommation excessive d’alcool. La combinaison de la médication et des mesures alimentaires et d’hydratation est l’approche qui produit un résultat idéal.

Voir aussi : arret alcool fatigue

Voir aussi : arret alcool baisse ferritine

Voir aussi : arret alcool et depression 

Voir aussi : arret alcool et libido 

Voir aussi : Arrêt alcool et envie de sucre 

Voir aussi : sevrage alcool symptomes physiques 

Voir aussi : Effet psychologiques alcool 

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV