Alcool, honte et culpabilité

Bien que briser une dépendance soit un processus physique qui nécessite d’éliminer en toute sécurité le besoin du corps en une substance, le processus psychologique impliqué est également critique.

Si vous ne travaillez pas sur les sentiments émotionnels complexes associés à l’alcool, la dépendance sera toujours là lorsque vous aurez terminé votre réadaptation.

Addiction alcool : comment soigner son addiction contre l’alcoolisme

Les effets de l’alcool sur le sentiment de honte et culpabilité

L’alcoolisme décrit un cycle destructeur dans lequel lorsque vous buvez, vous vous comportez de manière néfaste envers vous-même et potentiellement envers les autres. Cela conduit alors à des sentiments de culpabilité et de honte que vous ne vous sentez capables de gérer que si vous buvez à nouveau, conduisant au même comportement et complétant ainsi le cercle vicieux.

Les sentiments de culpabilité et de honte sont très courants chez les personnes dépendantes. Bien que ce soient des émotions désagréables, elles constituent en fait une étape clé de votre rétablissement, car elles indiquent que vous commencez à accepter que vous avez un problème. Reconnaître que vous vous comportez d’une manière que vous ne le feriez pas si vous n’aviez pas cette dépendance est la première étape pour obtenir de l’aide.


Alcool et honte

5 astuces pour combattre sa honte et sa culpabilité

Découvrir pourquoi vous vous sentez coupable

Des séances avec des psychothérapeutes vous aideront à vous poser des questions pour déterminer ce que vous pensez être responsable. Peut-être avez-vous blessé votre famille et vos amis ou avez-vous rompu les promesses faites aux partenaires. L’établissement d’une liste complète des choses dans lesquelles vous pensez avoir échoué devrait vous aider à les surmonter.

Décharger le fardeau de la honte

Discuter de ces choses à la fois individuellement et en groupe vous aide à alléger le fardeau que vous ressentez. Il est important d’être complètement honnête lors de ces séances afin de ne plus garder aucun secret. Les séances de groupe vous aident à comprendre que vous n’êtes pas seul dans les erreurs que vous avez commises .

Accepter vos erreurs

Vous pouvez apprendre grâce à la thérapie que certaines erreurs sont et ont toujours été hors de votre contrôle. En savoir plus sur l’aspect santé mentale de la toxicomanie et sur la façon dont cela peut provoquer la répétition de schémas vous aide à comprendre votre propre processus et à l’accepter.

Se pardonner

La thérapie vous aide à isoler la voix intérieure destructrice qui vous abaisse et vous fait sentir que vous êtes au-delà de toute aide, afin que vous puissiez arrêter d’être influencé par elle. Vous apprendrez à pratiquer l’auto-compassion et comprendrez que toutes les choses que vous avez faites qui vous font vous sentir coupable font partie d’une vie que vous ne vivez plus.

S’excuser

À la fin de votre thérapie, vous devriez être en mesure de reconnaître les incidences spécifiques d’actes répréhensibles, d’admettre la faute et d’exprimer des remords. Des séances avec des psychothérapeutes et votre groupe vous aideront à accepter qu’il faudra plus de temps à certaines personnes à pardonner qu’à d’autres et à être patient. Vous obtiendrez également de l’aide pour présenter vos excuses, avec des séances familiales disponibles pour vous aider à discuter de ces choses avec le soutien d’un professionnel de la santé mentale.

Faire un changement

Enfin, vos séances vous motiveront à honorer les nouvelles promesses que vous avez faites et à apporter des changements significatifs à votre vie à l’avenir. Bien qu’il soit important de présenter des excuses aux amis et à la famille, cela ne veut rien dire si vous ne faites pas cette dernière étape. Cette fois, vos promesses doivent tenir.

Voir plus : Consommation excessive et régulière d’alcool : les risques

Voir plus : Alcool et angoisse : que faire ?

Voir plus : Alcoolodépendance : tout savoir de A à Z

Voir plus : Alcool et cerveau : que faire ?

Voir plus : Alcool et solitude : que faire pour ne plus être seul ?

Voir plus : Alcool et tristesse : que faire pour ne plus être triste ?

Voir plus : Alcool et dépression : que faire pour vaincre son état dépressif ?

Voir plus : Alcool contre le stress

HORAIRES D’OUVERTURES

Lundi – Vendredi 7:45 – 20:45
Samedi 9:45 – 18:45
Dimanche 9:45 – 18:45

   01 80 27 20 15

PRENDRE RDV